topblog Ivoire blogs

24 septembre 2009

200 millions de dollars en moins

ckd.jpgLa Côte d'Ivoire a bénéficié jeudi d'une réduction de 208,7 millions de dollars (98,403 milliards de Francs CFA) de sa dette extérieure de la part des Etats-Unis, dans le cadre d'un accord bilatéral signé entre les deux pays, a constaté une journaliste de l'AFP.

Cette réduction s'inscrit dans le cadre de l'accord conclu avec le Club de Paris en mai 2009 à travers lequel des pays s'étaient "engagés en bilatéral à annuler la dette ivoirienne au fur et à mesure", a expliqué le ministre ivoirien de l'économie Charles Koffi Diby, lors de la cérémonie de signature.

M. Diby a également annoncé que près de 123,23 milliards de Francs CFA (188 millions d'euros) du stock de la dette seront annulés sur la période allant d'avril 2009 à mars 2012 pour atteindre un niveau final de 98 milliards de Francs CFA (149,5 millions d'euros).
Le ministre ivoirien a souligné que son pays avait déjà obtenu une annulation de dette de 400 milliards de Francs CFA (610 millions d'euros) du Club de Paris et un rééchelonnement de sa dette.

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé, il y a une semaine que l'économie ivoirienne, qui vise une croissance de 3,5% en 2009, a atteint "un bon niveau" au premier semestre, mais les incertitudes sur l'élection présidentielle pèsent sur ces performances.
"Malgré la crise mondiale, l'activité économique ivoirienne au premier semestre s'est maintenue à un bon niveau et l'objectif de croissance de 3,5% en 2009 peut être atteint", avait dit Doris Ross, chef d'une mission d'évaluation du FMI et de la Banque mondiale, au terme d'une visite de deux semaines à Abidjan.

Cette visite s'inscrivait dans le cadre du suivi des efforts menés par la Côte d'Ivoire pour bénéficier d'une réduction de sa dette, après que le pays s'est qualifié en mars pour l'initiative pour les Pays pauvres très endettés (PPTE).

Source AFP

23 avril 2009

Tout en bande dessinée

Alors que je veux faire passer un peu le temps, je regarde sur mon téléphone le dernier album de Lucky Luke. «Lucky Luke, l’Homme de Washington». Une série du mythique Cow-boy qui relate la campagne électorale de 1876 entre Le Démocrate Tiden et le Républicain Hayes… et un candidat autoproclamé (républicains) Perry Camby.
Bref… je suis tombé sur une scène qui m’a fait sourire. Le candidat Rutherford Hayes* s’adressant à Scott un "jeune" grand pianiste - à l'époque - (qui devint le roi du Gagtime avec son tube "Maple leaf Rag" qui est encore joué aujourd’hui).

Unnoir.JPG


Des siècles plus tard, Joplin Scott devrait se réjouir de l’état des choses aux Etats Unis.

*Le candidat Républicain Rutherford Hayes devint le 19ème Président des Etats-Unis d’Amérique.
Regardez l'intégralité du dernier album de Lucky Luke ici

21 janvier 2009

L'investiture d'Obama vue par la Blogosphère Ivoirienne

mon blog.JPG

Ils ont suivi avec attention l’investiture du nouveau président américain. Chacun y allant de son commentaire. Chacun y mettant son émotion.
C’est Fernand Dindé qui parle de «Moments historiques et chargés en émotion». Pour lui cette cérémonie a été «marquée par un discours (qu’il a trouvé), personnellement, extrêmement pragmatique».
«Barack OBAMA commence par reconnaître son humilité face à l’immensité des défis à relever. Il nous fait, une fois de plus comprendre qu’il est le Président des américains, de tous les américains, et pas celui du monde entier (ce que nous devons tous saisir), même s’il indique clairement à tous les fauteurs de trouble de la terre qu’il «prendra la main à tous ceux qui ouvriront leur poing pour la lui serrer», souligne ce blogueur. «Nous trouvons en lui, en tant qu’africains, un puissant exemple de persévérance, de travail, de réussite et de réalisation», ajoute t-il.
Une autre blogueur Willi , partage avec les internautes un extrait de la vesrion française du discours de Barak Obama. Soulignant par la suite dans un autre post qu’à peine investi, «le président des Etats-Unis Barack Obama a demandé la suspension des procédures judiciaires devant les tribunaux d'exception de Guantanamo pendant 120 jours».
Pour sa part, le blogueur Richman Mvouama ne manque de faire remarquer que «pendant 5 minutes l'Amérique n'a pas eu de Président». «Obama a prêté serment à 12h 05 heure locale, au lieu de 11h 57 comme cela était prévu au programme», écrit-il avant de souhaiter un «plein succès au nouveau président sans être débordant de fanatisme comme certains».
Hilaire Kouakou, le médécin-blogueur se demande de son côté «si la grande classe politique Africaine pense, un seul instant, qu'elle peut en faire autant». Accepter une alternance.
«Un candidat de l'opposition peut remporter les élections et se voir installer au pouvoir pour servir la nation, ça c'est au Ghana.
Un candidat issu de la minorité raciale, peut remporter une élection et se voir installer à la maison blanche par tous (comme aux Etats unis).
Je les entends tous, faisant des éloges et puis je me dis, peut être que du fond de leurs coeurs , ils maudissent cette alternance...C'est bien dommage»
, écrit-il.

16 janvier 2009

Quand le Djembé* conquiert les States

percu.JPG

Dr Djobi. A l'état civil il s'appelle DJO BI Irie Simon. Il est Gouro (une ethnie du centre-ouest de la Côte d'Ivoire). Aujourd'hui, il vit aux Etats Unis d'Amérique où il exerce comme professeur de percussion dans plusieurs écoles.
Ce musicologue et enseignant de rythme est le fondateur de l'ensemble Bongofla Music.
Vous pouvez voir (au son d'une "percu") son parcours en vous rendant sur son site.

*Autre nom du "tam tam africain".

06 novembre 2008

La victoire d’Obama: la presse ivoirienne tire les leçons

lepatriote_2722.jpg

Le déroulement du scrutin qui a vu l’élection de Barack Obama comme président des Etats-Unis doit montrer l’exemple pour la Côte d’Ivoire, où doit se tenir une présidentielle, estime jeudi la presse ivoirienne.

Lire la suite

05 novembre 2008

Le fil des évènements à Abidjan dans une version anglaise

Le site Global Voices reprend en version anglaise l'ambiance d'Abidjan à l'occasion des élections américaines que j'ai couverts deux jours durant sur mon blog .

Extrait
"Not to mention Yoro's blog, which in recent days has sported a new title (Elections Americaines 2008, Vues d'Abidjan), a new banner (Obama, McCain, the White House, and the Red, White and Blue), and an audio recording of the U.S. national anthem".
Lire l'intégralité du "post" réalisé par Jennifer Brea


Premiers mots du Président Obama

Extraits de discours pris d'un bout à l'autre.

premiers mots.mp3 - Obama Barack

Obama Président du monde

obama.jpg

Il est un peu plus de 4 heures du matin (temps universel). Un nouveau soleil se lève sur notre vie.
Le rêve vient de se réaliser depuis quelques minutes. Le rêve qui va au delà d'un peuple, d'une nation... un rêve espéré par toute une planète. Un rêve: OBAMA, un noir, un jeune... un autre.
Jamais le monde l'avait autorisé. Jamais la terre l'aurait imaginé.
Et pourtant. Barack Obama est le tout nouveau président de la première puissance mondiale. Le 44e !
La terre se réjouit, les cieux aussi j'en suis sûr... l'Afrique aussi...moi aussi.
Barack Obama, le monde entier l'aura soutenu. La preuve.
Moralité: Tout est permis à tout le monde... à celui qui croit qu'il le peut. Oui il l'a pu. Oui il l'a fait.
Nous aussi nous pouvons désormais crier YES WE CAN...YES WE DID !

podcast


Premiers résultats: les "Obamaniacs" confiants malgré tout

Depuis 21 heures, la salle des fêtes de l'hôtel ivoire d'Abidjan connaît une ambiance de fête. Fortement illumée et sonorisée sans excès, cette salle qui accueille la "Nuit américaine" est tranformée en plateau de télé avec des invités et un modérateur.
Les organisateurs font de ce qu'ils peuvent pour ne pas que les participants à cette soirée s'ennnuient... Café, croissant, boisson et même de la musique par moment.
L'ambiance va bon train et devient plus électrique quand les premiers résultats tombent autour de 1 heure (GMT) désignant Obama vainqueur dans certains Etats.
Quelques minutes plus tard, l'écran géant affiche une avance du candidat républicain Mc Cain. Les visages se froissent et deviennent plus sérieux.
Pourtant cela n'enlève rien à l'espoir des "Obamaniacs" ivoiriens pour qui "la victoire est assurée".

Voici un extrait de l'ambiance de cette soirée historique vécue à Abidjan.
ambiance.mp3 - Lumière 21

Voir les résultats minutes après minutes

04 novembre 2008

Les Ivoiriens se prononcent sur leur candidat

P1150994.JPG

Vous entendrez des personnes choisies au hasard et qui ont bien voulu se prêter à nos questions. De même, vous entendrez, la présidente de lumière 21, Evelyne Duncan, qui organise la "nuit électorale" à Abidjan. A sa suite, Yo Claude, Super-ebony 2008 (prix récompensant le meilleur journaliste ivoirien) qui parle du "symbole" qu'est Barack Obama pour les jeunes africains.

impressionivoirien.mp3 - ivoiriens



La télévision ivoirienne fera la veille

P1160014.JPG

La première chaîne de télévision de Côte d'Ivoire, a tenu à ce que ses téléspectateurs suivent (eux aussi) le déroulement de cette nuit électorale. Elle diffuse en ce moment un débat avec de nombreuses personnalités du monde politique et universitaire. Au cours du débats, les différentes tendances seront données au fur et à mesure que les résultats tomberont.

P1160018.JPG


P1160022.JPG

La blogsphère mondiale se mobilise pour couvrir les élections des Usa

blogomonde.JPG

A l'initiative de Tv5.org, des milliers de blogueurs dans le monde entier apportent minutes après minutes, des news sur la façon dont les élections sont vécues dans leurs pays.
Pour suivre le fil, cliquez ici
La blogosphère mondiale est en émoi !

La presse ivoirienne "choisit" Obama

P1150980.JPG

La presse ivoirienne s’est faite un large écho de l’ambiance qui prévaut à la faveur du scrutin électoral présidentiel aux Etats Unis d’ Amérique.
Le quotidien gouvernemental Fraternité Matin (Frat mat) titre dans sa parution du jour «Obama-Mc Cain : le jour du jugement», - reprenant les termes du colistier d’Obama, Joe Biden – et précise également que les candidats démocrate et républicain «ont achevé depuis hier lundi leurs derniers sprints».
Pour Frat mat, cette campagne s’achève avec «une légère inquiétude pour Obama et un léger enthousiasme pour McCain». «En Virginie et en Floride où selon les derniers sondages, Obama avait 8 et 7 points d’avance sur son concurrent, il est retombé désormais à 4 longueurs d’avance et le candidat républicain, qui veut rattraper le temps perdu le dernier jour de campagne, a décidé d’aller à la pêche aux voix dans 7 Etats clés en 24 heures», peut-on lire.
Soir Info, le journal des faits divers se penche également sur la question des élections américaines et annonce que c’est «le jour de vérité». Rappelant que «Obama est en tête dans 3 Etats clés mais… (que) Mc Cain fait vibrer la Floride».

Pour la presse d’Abidjan Obama sera vainqueur. C’est L’Inter, le quotidien qui suit de près l’actualité internationale, qui lance les couleurs en se demandant si Obama peut encore perde. En effet, selon le compte rendu de l’envoyé spécial dudit journal, «la confiance règne dans le camp des démocrates». «Rita Fargas, responsable dans l’un des QG de campagne de Barack Obama, est certaine que son candidat tient le bon bout», rapporte le correspondant de L’Inter.
Le Nouveau Réveil, quotidien proche de l’ancien parti au pouvoir (PDCI) présente pour sa part «les dernières nouvelles qui rassurent» quant à l’élection «ce soir» du candidat démocrate. Et ce, en ce basant sur des révélations d’un «homme de Dieu (qui) annonce la victoire d’Obama».
«La somme des chiffres du nom Barack Obama donne 1. Or les personnes animées par l’énergie 1 sont motivée par l’indépendance. Ce sont des leaders, des organisatrices, des pionnières (…) Spirituellement, Barack Obama est bien placé pour gagner ces élections», prédit ledit «Homme de Dieu», dans les colonnes du «Nouveau Réveil».

Le Patriote, un autre quotidien de l’opposition (Rassemblement des républicains de l’ancien premier ministre ivoirien) s’interroge : «Les Etats Unis sont-ils prêts pour le changement ?». Changement parce qu’un noir sera pour la première fois président de première puissance mondiale, changement aussi parce que d’un autre côté, «l’Amérique pourrait assister pour la première fois de son histoire à l’élection de vice président une femme, Sara Palin (…) colistière de Mc Cain», écrit Le Patriote.

Nord Sud quotidien, ne manque pas de se faire un large écho de l’ambiance ici à Abidjan.
Dans sa parution de ce mardi 4, cet autre journal d’opposition, reprend les termes des Wanda Nesbitt, ambassadeur des Usa en Côte d’Ivoire qui annonce «Obama favori». Précisant que «le choix d’un Africain-américain pour défendre les couleurs du Parti démocrate à la course à la maison blanche constitue un évènement historique». Pour Wandit Nesbit, «le choix d’Obama constitue déjà une victoire».
C’est également le point de vue de Palé Diamaté, député ivoirien et président du Réseau des parlementaires pour Obama. Selon lui, les jeunes Ivoiriens doivent s’inspirer du courage d’Obama. «L’Afrique gagnerait à faire en sorte qu’Obama gagne», affirmait ledit député au cours d’une conférence qu’il animait hier à l’assemblée nationale et dont le thème était : «Analyse comparée des systèmes politiques français nord-américain : Quelle chance pour Obama ?». «Obama est l’affaire de tout le monde», selon les termes du parlementaire repris dans «Nord sud».

Il est sûr qu’en dépit des idées politiques divergentes, la presse ivoirienne s’accorde pour souhaiter que Barack Obama gagne soit le futur président américain.

2 jours pour les Usa 2008

etats_unis.jpg

C'est le jour-J ! Les Américains vont dans quelques heures décider de qui sera leur futur président.
Le monde entier regarde avec attention ce scrutin électoral qui est certainement le plus suivi de toutes les élections américaines. La raison: Un "homme de couleur" est dans la course. Et selon les sondages, il pourrait être désigné vainqueur.
L'Afrique retient son souffle avec le Kenya en tête. Un de ses fils est dans la bataille.
La Côte d'Ivoire n'entend pas être en reste de cette ferveur électorale qui a embrasé le monde entier.
Ici, le choix des Ivoiriens est connu. "Barack Obama va gagner !" semble dire en choeur les Abidjanais.

Aujourd'hui et demain donc, nous suivrons ces élections depuis la capitale ivoirienne. Et la nuit, nous attendrons avec tous les habitants de ce pays, les premiers résultats.

Le Jour-J est là, et personne ne veut se faire raconter ce nouveau tournant de l'histoire du monde via les élections américaines.


03 novembre 2008

Connaître (un petit peu) les Etats Unis

En anglais United States
Nom officiel : États-Unis d’Amérique

Les Etats-Unis représentent la première puissance économique et militaire de la planète.

État d’Amérique du Nord, incluant l’Alaska (au nord-ouest du Canada) et les îles Hawaii (dans le Pacifique nord), les États-Unis sont baignés, à l’ouest, par le Pacifique, à l’est, par l’Atlantique et, au sud-est, par le golfe du Mexique ; ils sont bordés au nord par le Canada et au sud par le Mexique. C’est un État fédéral composé de 50 États, avec l’Alaska et les îles Hawaii, auxquels s’ajoutent le District fédéral de Columbia, ainsi que des possessions dans le Pacifique (Wake, Guam). À cet ensemble s’ajoutent des États associés, comme Porto Rico, et des îles ou archipels dans la mer des Antilles et le Pacifique.

Superficie : 9 364 000 km2
Nombre d'habitants : 298 213 000 (estimation pour 2005) 3e rang mondial
Nom des habitants : Américains
Capitale : Washington
Langue : anglais
Monnaie : dollar des États-Unis
Fête nationale: 4 juillet

Hymne Américain : La Bannière étoilée


podcast


Oh, say, can you see, by the dawn's early light,
What so proudly we hail'd at the twilight's last gleaming?
Whose broad stripes and bright stars, thro' the perilous fight,
O'er the ramparts we watch'd, were so gallantly streaming?
And the rockets' red glare, the bombs bursting in air,
Gave proof thro' the night that our flag was still there.
O say, does that star-spangled banner yet wave
O'er the land of the free and the home of the brave?
On the shore dimly seen thro' the mists of the deep,
Where the foe's haughty host in dread silence reposes,
What is that which the breeze, o'er the towering steep,
As it fitfully blows, half conceals, half discloses?
Now it catches the gleam of the morning's first beam,
In full glory reflected, now shines on the stream:
'T is the star-spangled banner: O, long may it wave
O'er the land of the free and the home of the brave!
And where is that band who so vauntingly swore
That the havoc of war and the battle's confusion
A home and a country should leave us no more?
Their blood has wash'd out their foul footsteps' pollution.
No refuge could save the hireling and slave
From the terror of flight or the gloom of the grave:
And the star-spangled banner in triumph doth wave
O'er the land of the free and the home of the brave.
O, thus be it ever when freemen shall stand,
Between their lov'd homes and the war's desolation;
Blest with vict'ry and peace, may the heav'n-rescued land
Praise the Pow'r that hath made and preserv'd us as a nation!
Then conquer we must, when our cause is just,
And this be our motto: "In God is our trust"
And the star-spangled banner in triumph shall wave
O'er the land of the free and the home of the brave!


Version française

Oh ! Regardez dans la clarté du matin
Le drapeau par vos chants célèbre dans la gloire
Dont les étoiles brillent dans un ciel d'azur
Flottant sur nos remparts annonçant la victoire.
L'éclair brillant des bombes éclatant dans les airs
Nous prouva dans la nuit cet étendard si cher !
Que notre bannière étoilée flotte encore,
Emblême de la liberté, de la liberté.
Sur les côtes obscures à travers le brouillard épais
Quand l'ennemi hautain, dans le silence arme;
Quelle est cette douce brise qui doucement s'élevait
Nous le fit découvrir dans le lointain caché !
Les premières lueurs de l'aurore matinale
Rayons de gloire brillèrent au lointain.
Que notre bannière étoilée flotte longtemps
Sur le pays de la liberté, au pays des braves !
Oh ! Toujours tant que l'homme libre vivra
Entre son foyer et la désolation de la guerre
Béni par la victoire et la paix, secouru par le ciel
Célébrons le pouvoir qui a su préserver la nation
Et confiant dans la justice de notre cause
Répétons notre devise "En Dieu est notre espoir".
Et la bannière étoilée en triomphe flottera
Sur le pays de la liberté au pays des braves !



Obamania à Abidjan (Rediffusion)

obamaci.jpg

A quelques jours de l'élection présidentielle aux Etats Unis, le monde entier vibre. L’Afrique aussi. La Côte d’Ivoire (elle) aussi.
Les Ivoiriens semblent avoir choisi leur candidat (comme plusieurs Africains d’ailleurs) : Barak Obama !
Ils sont nombreux à être de plus en plus convaincus que Obama va "casser la baraque".

Dans certains commerces, des articles à l’effigie du candidat démocrate s'arrachent comme des petits pains. Tee-shirts, chemises, casquettes, porte-clé etc…
De nombreuses petites entreprises ont elles aussi décidé de porter le nom du sénateur de l’Illinois. A l’exemple de "Obama Business Center", spécialisée dans les «services internet (appels internationaux, photo numérique, tous travaux informatiques)»

«L'obamania a atteint son paroxysme», affirme sur le site de France 24 (la chaîne internationale française), Mamadou Koné, étudiant à Abidjan . «Nous, les Ivoiriens poursuit-il, on le voit comme un héros».
En effet, de plus en plus de nombreuses structures voient le jour pour soutenir la candidature de Barak Obama. C’est le cas "Comité de soutien de la campagne de Barack Obama en Côte d`Ivoire", dirigé par Alain Gaoussou Diabaté.
Au cours d’un point de presse, ce dernier affirme que «le comité Afrique pour Barack Obama est un groupe de lobby constitué de libres penseurs de toutes nationalités et origines et de toutes confessions. Le comité a pour vocation de s`implanter sur tout le continent africain et dans toute la diaspora pour faire connaître le sénateur de l`Illinois».
L'un des comités les plus impressionnantes est bien "Ivoirian For Obama". Cette structure de campagne a crée un blog qui compte chaque jour de nombreux adhérants. «Je pense qu'Obama est un exemple pour notre génération. Ils nous inspire nous les immigrés à être ambitieux et ne pas douter de nos capacités et nos possibilités en occident et aux Etats-Unis en particulier», affirme Sophie, membre de Ivoirian for Obama.
Il y en a de plus fanatiques. C'est le cas de Yaya Touré qui fait campagne pour le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine. Ce jeune Ivoirien a fait de la vente de «gadgets-Obama» sa principale activité de ces derniers temps. «Chaque jour dit-il, je choisis un secteur où je vais travailler pour y distribuer ces tee-shirts et casquettes. Vous avez constaté l'engouement que ça suscite au sein de la population ». Il regrette toutefois l'indiscipline qui caractérise quelques fois les bénéficiaires de ses dons. «Chacun veut avoir et ils se bousculent. Vous venez de voir vous-même, ils m'ont arraché le sac de tee-shirt», souligne Yaya. «Ce n'est pas grave. Ca prouve qu'Obama est très populaire. Il y a des politiciens dont les tee-shirt et photos repoussent les gens mais ce n'est pas le cas d'Obama qui attire», se console t-il dans un reportage de Apanews, rediffusé par Réseau-ivoire.

La nuit du 4 au 5 novembre prochain, Abidjan va bouger au rythme de l’élection la plus médiatisée du moment. Je vais essayer de suivre comment notre capitale économique (et peut être d'autres villes) va vivre cette nuit (et pourquoi pas les jours qui suivront).

Si vous connaissez un comité de soutien, une association ou une quelconque personne qui prévoit quelque chose à la faveur de l'élection américaine, indiquez-le moi.

Votez encore pendant quelques jours
GALERIE_voten_fr.JPG
.