topblog Ivoire blogs

11 janvier 2010

La Sir ferme ses portes

C'est une nouvelle qui ne réjouira personne et qui commence à semer la panique chez les Ivoiriens.

"Essoufflée et à bout, la Société ivoirienne de raffinage (SIR) a décidé de fermer ses portes le 26 janvier prochain dans l’espoir pour la raffinerie de re-oxygéner. Devant le déficit budgétaire de 50 milliards pour 2009, dû au contexte économique particulièrement rude du raffinage,  qui affecte bien des raffineries dans le monde depuis l’année dernière".

Lire l'article sur cette question

31 décembre 2008

Les nouveaux prix du carburant divisent

9111097543ba5ae77c0d4f36496055d5.jpg

Hier nous attendions tous un dénouement heureux lors de la rencontre entre les transporteurs et le gouvernement.
Hélas !
Une fois de plus, émissaires du gouvernement et transporteurs se sont séparés en queue de poisson. Après plus de 4 heures d'échanges, les deux parties n`ont pu accorder leurs violons. Chacun des protagonistes ayant campé sur sa position. En effet, après le premier round lundi dernier, les discussions entre le gouvernement et les transporteurs se sont poursuivies hier à la primature. Pour les transporteurs, les nouveaux prix devraient être les suivants : 400 CFA pour le gasoil, 500CFA pour le super et 250CFA pour le pétrole lampant. Niet, diront les émissaires du gouvernement qui soutiennent que l'Etat qui doit déjà près de 64 milliards à la SIR ne pourrait encore subventionner le carburant. Ainsi proposent-ils de revoir à la baisse le coût du carburant. Ainsi le gasoil pourrait coûter 570 CFA au lieu de 625CFA. Le super pourrait être à 650 au lieu de 695. Et le pétrole 455 au lieu de 470 CFA. Une proposition qui somme toute n'est pas du goût des transporteurs. Qui entendent réagir très bientôt.
Les bruits courrent dans les couloirs que le Chef de l'Etat annoncera les nouveaux prix ce soir au cours de son discours de voeux à la nation.

16 juillet 2008

Circuit pétrolier ivoirien

Un de mes amis qui semble s’y connaître, m'a expliqué de façon ramassée certaine chose à propos de notre pétrole.

324b35c48fcbba951764f4e066c88678.jpg

"L’Etat permet à toute entreprise disposant de moyens, d'acquérir des permis pour l'exploration de supposés champs pétroliers à ses propres frais et sans intervention aucune de l'Etat.
Une fois les gisements découverts, le brut extrait est divisé en 2: une partie revient à l'entreprise ayant investi dans la recherche pour l'amortissement de son investissement. La seconde partie est ensuite divisée en deux: une partie pour l'entreprise, une pour la petroci.
Chacune des parties disposant donc de sa quantité, la vend à sa guise selon la loi de l'offre et de la demande.
La petroci après la vente de sa quote-part garde une partie du produit de la vente et l'autre partie est reversée dans les "caisses" de l'état".


Les entreprises exploitantes des champs sont :
FOX TROT, CNR INTER ET DEVON

64e0c8c4927bc19862cccd75eea941d6.gif

De toutes ces sociétés seule DEVON dispose d'un centre de stockage à la SIR.
7f573eff1fb61d064ae1bf9ab526f1b4.jpg


la SIR s'approvisionne essentiellement au Nigeria.
Les productions de brut ivoiriennes (Lion et Baobab) ne sont pas conformes aux installations de la SIR. Le produit brut est alors exporté compte tenu de la qualité des produits qui ne répondent pas au besoin du marché (plus d’essence que de gasoil).