topblog Ivoire blogs

05 juin 2010

Sos O négatif pour JODA !

 

 

joda.jpg

Toute la communauté web de Côte d’Ivoire est embarquée dans un élan de solidarité virtuelle sur le web. Mais la nécessité est tout aussi réélle et tout aussi urgente.

L’information a été donnée par la blogueuse Ghislaine Atta.

« Neh Joda, jeune étudiante d’environ 23 ans (…) s’est évanouie il y a une dizaine de jours, à la suite d’un choc qui lui a fait perdre énormément de sang. Sa famille a, alors, dû l’évacuer à la Pisam( polyclinique Sainte Marie d’Abidjan, où elle est entrée dans un coma qui a duré une semaine interminable… ».

Aujourd’hui, Joda est entre la vie et la mort. Et pour la sauver, elle a besoin d’un donneur de sang de groupe « O négatif »«Elle ne survivra pas si nous ne faisons rien. Agissons. Par solidarité humaine. ».

Aussitôt dit aussitôt fait ! De nombreux Facebooker ont repris le message. De profil en profil, ils ont relayé l’information. «Sos pour Joda », « Sauvons Joda »…les messages ont fait le tour des profils. Et la semaine dernière cette chaîne de solidarité a permis de trouver 2 poches de sang. «Mais c’est encore insuffisant », affirment les proches de la jeune fille. Il en faut plus pour la sauver. Plus de sang et plus de … mobilisation.

Une page communauté «Sauvons Joda !» a été créé depuis le 4 juin pour relancer la chaine. Egalement un groupe a vu le jour et un compte twitter permet de suivre minute après minutes comment la situation évolue.

Si vous êtes du groupe sanguin O négatif ou si vous connaissez quelqu’un qui a ce précieux sang, n’hésitez pas contacter les amies et l’entourage de Joda.  infoline: amie de la malade, Jessie Gnaba+225 06 35 77 57 )

Et si vous vous sentez impuissant face à cette situation, faites passer simplement le message autour de vous. Vous aurez sauvé une vie par ce geste.

 

Sos O négatif pour JODA !

 

 

joda.jpg

Toute la communauté web de Côte d’Ivoire est embarquée dans un élan de solidarité virtuelle sur le web. Mais la nécessité est tout aussi réélle et tout aussi urgente.

L’information a été donnée par la blogueuse Ghislaine Atta.

« Neh Joda, jeune étudiante d’environ 23 ans (…) s’est évanouie il y a une dizaine de jours, à la suite d’un choc qui lui a fait perdre énormément de sang. Sa famille a, alors, dû l’évacuer à la Pisam( polyclinique Sainte Marie d’Abidjan, où elle est entrée dans un coma qui a duré une semaine interminable… ».

Aujourd’hui, Joda est entre la vie et la mort. Et pour la sauver, elle a besoin d’un donneur de sang de groupe « O négatif »«Elle ne survivra pas si nous ne faisons rien. Agissons. Par solidarité humaine. ».

Aussitôt dit aussitôt fait ! De nombreux Facebooker ont repris le message. De profil en profil, ils ont relayé l’information. «Sos pour Joda », « Sauvons Joda »…les messages ont fait le tour des profils. Et la semaine dernière cette chaîne de solidarité a permis de trouver 2 poches de sang. «Mais c’est encore insuffisant », affirment les proches de la jeune fille. Il en faut plus pour la sauver. Plus de sang et plus de … mobilisation.

Une page communauté «Sauvons Joda !» a été créé depuis le 4 juin pour relancer la chaine. Egalement un groupe a vu le jour et un compte twitter permet de suivre minute après minutes comment la situation évolue.

Si vous êtes du groupe sanguin O négatif ou si vous connaissez quelqu’un qui a ce précieux sang, n’hésitez pas contacter les amies et l’entourage de Joda.  infoline: amie de la malade, Jessie Gnaba+225 06 35 77 57 )

Et si vous vous sentez impuissant face à cette situation, faites passer simplement le message autour de vous. Vous aurez sauvé une vie par ce geste.