topblog Ivoire blogs

31 janvier 2010

Le "Black Market" en cendre [photos]

30-01-2010-09-22degatmat.jpg
Samedi matin. Un magasin du célèbre « marché noir » d’Adjamé prend feu. Bientôt les flammes se propagent et gagnent plusieurs autres magasins. Les propriétaires n’ont pas le temps de sauver leurs affaires. Vêtements, livres et cahier, téléphones portables et autres appareils électro ménagers. Tout part en fumée en quelques heures.

Lire la suite et voir quelques photos sur Avenue225.com

28 octobre 2009

Incendie à la maison du PDCI (en photo)

 

feu3.JPG

Tout un bâtiment annexe comprenant trois bureaux, deux salles de réunion du siège du Pdci-Rda à Cocody est parti en fumée hier soir. Ce bâtiment construit en bois n`a pu résister aux flammes dont l`origine reste à déterminer. C`est aux environs de 17H10mn, selon des témoignages recueillis sur place, que les premières flammes ont été aperçues. Informés, les jeunes du Pdci qui étaient en réunion ont suspendu leur rencontre pour tenter de maîtriser l`incendie.

feu5.JPGfeu11.JPG

Munis de seaux d`eau et tout matériel utile ils tenteront en vain de circonscrire le feu. Les sapeurs pompiers militaires les rejoindront à 17h30mn. La première fourgonnette des pompiers a tout de suite été confrontée à une difficulté majeure: l`absence de bouche d`incendie dans la cour du siège du Pdci-Rda. Toute chose qui ne facilitera pas leur intervention. Et ce, malgré l'appui du second véhicule. Mais l'autre bâtiment jouxtant le bâtiment sinistré de 600m2 de superficie, a heureusement été sauvegardé.

feu7.JPGLe Capitaine Oulaï Serge Vital de la compagnie d'incendie de l'Indenié, répondant aux questions des journalistes, a indiqué : "Quand nous arrivions sur les lieux, toute la baraque était déjà consumée. Donc nous ne pouvons pas savoir l`origine de l`incendie. Seule une enquête de la police nous situera." Aucune perte en vie humaine n`a été déplorée.

Source Nouveau Réveil

Crédit photos: Abidjan.net

16 février 2009

Ces Samedis qui brûlent

Asnationale (3) (Large).JPG

Le Nouveau Réveil, quotidien proche du PDCI (parti démocratique de Côte d'Ivoire, ancien parti au pouvoir) est revenu ce lundi, comme toute la presse sur l'incendie qui a ravagé les bureaux du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. C'était le samedi dernier en début d'après midi.
Ledit journal constate que ce sont les samedis que les marchés et autres bureaux partent en fumée.
Asnationale (18) (Large).JPG

(...) Après l'incendie criminel qui a ravagé les 9ème et 10ème étages de la cité financière un samedi de l'année dernière, les bureaux de Mamadou Koulibaly, président de l'Assemblée Nationale et sa secrétaire sont partis en fumée tôt samedi dernier. Selon nos reporters sur les lieux ce samedi. Encore un samedi comme la plupart des marchés qui brûlent depuis peu sous la refondation dans le district d'Abidjan. Les enquêtes en cours qui permettront de déterminer l'origine de l'incendie devraient aussi permettre de comprendre pourquoi, seuls les bureaux de Koulibaly Mamadou ont brûlé ? Que contenaient ses bureaux qui ont vu défiler les présidents Philippe Grégoire Yacé, Henri Konan Bédié, Charles Bauza Donwahi et Emile Brou ? Pourquoi c'est sous Koulibaly que ce bureau part en fumée un autre samedi ? Etait-ce le seul bureau vétuste de l'Assemblée nationale ce samedi-la ? Que veut-on véritablement cacher ? L'enquête peut-elle vraiment éclairer les Ivoiriens sur les causes de l'incendie de ce samedi ?


Attention donc à ce que vous allumerez les samedis !

Petit affairage à l'ivoirienne: Il se dit depuis ce samedi que Mamadou Koulibaly s'est débarassé de ses fonctionnaires fictifs avec l'incendie de son bureau. Qu'en pensez-vous ? On me souffle qu'il n'y a pas de fumée sans feu.

Lire l'intégralité de l'article.
(Photos prises ici)

04 août 2008

Incendie au grand marché d'Abengourou

9885782341d8bde0f6d628fb81a42bd0.jpg
e2e24b135c76ad190d5473eff422a0c1.jpgLe lundi 04 Aout restera à jamais gravé dans la mémoire des populations de l’indénié (région royale de l'est de la Côte d'Ivoire). Pour cause le Grand Marché de la ville est parti en fumée.
Selon les informations recueillies c’est à 07H 30 minutes que le ciel s’est assombri dans le royaume de l’indénié. Sous le pouvoir dévastateur des flammes le Grand Marché a brulé.
Selon les témoignages recoltés ça et là, le feu se serait déclenché au niveau supérieur du marché à partir du magasin de friperie tenu par un certain Adou.
Marie François Gragbé, Préfet de région et Préfet du département d’Abengourou, rencontré sur place ne pouvait faire autrement face à la fureur des flammes qui ont réduit à néant les efforts consentis par les commerçants et les commerçantes. «C’est le grand marché de la ville, pour se ravitailler ce sera difficile(…). Dommage, on va réfléchir pour éviter que cela arrive prochainement», a déploré le Préfet.
L’autorité municipale représentée par son premier adjoint, Amoikon Kouamé estime que la municipalité a joué sa partition en créant des bouches d’eau pour contrer d’éventuels incendies, sous les conseils avisés des sapeurs pompiers, lors de la construction du grand marché. Sur le terrain les tuyaux de raccordement qui relient les bouches d’eau tenus par des jeunes volontaires en vue de maitriser le feu ont montré leurs limites. Par manque de simulation depuis au moins trois ans, la pression d’eau s’est avérée très insuffisante. L’action d’une unité industrielle de bois présente sur place a favorisé la canalisation du feu. Ainsi le tiers du marché est quand même resté intact.
Contre vents et marrées les victimes ont envisagé sauver ce qui pouvait l’être.
Tandis que ceux-ci pleuraient les marchandises parties en fumée, d’autres s’activaient à des scènes de pillages. Avec l’action vigoureuse des forces de l’ordre, des dizaines de personnes ont été interpellées.
Quant à la source de l’incendie on se perd en conjecture (Comme d'habitude). S’agit-il d’un incendie criminel ou d’un court-circuit ? les enquêtes nous situeront.

Photo R.r, prise avec un téléphone portable

(Renard renard, envoyé spécial à Abengourou)