topblog Ivoire blogs

26 septembre 2008

Article sur l'expulsion d'hier en France

"Insalubrité". C'est le titre de l'article lié aux évènements d'hier à Paris.

article.JPG


Et pour télécharger l'article cliquez sur meci.PDF ou lire aussi ceci

24 juin 2008

La suite de l'histoire du père expulsé de France

"Le père d'un enfant de 11 ans a été expulsé, samedi 21 juin, vers son pays natal, la Côte d'Ivoire. Joris, mineur de nationalité française, se retrouve ainsi seul en France. Depuis le suicide de sa mère en 2005, c'est son père, Aboubakar Coulibaly, qui s'occupait de lui".


Kwaame me demandait ce qu'il en était de la suite de cette triste histoire. Eh bien la voici.

Petit extrait:
"(...) la préfecture du Maine-et-Loire, où l'enfant est scolarisé, a assuré lundi soir dans un communiqué que "c'est dans un souci de protection de Joris, dont M. Coulibaly a reconnu la paternité contre l'avis de sa mère aujourd'hui décédée, que la reconduite à la frontière a été décidée".

21 juin 2008

C'est tout eux !

Un orphelin de mère privé de son père expulsé. Lire ici

23 mai 2008

Expulsion des Ivoiriens: C'est la mode !?

Un autre cas vient s'ajouter à la liste des Ivoiriens (et autres Africains) qui seront chassés (évitons les euphémismes avec le terme "expulser") de la France.

Selon l'article puisé sur le blog de Libé Lyon, "Le préfet du Rhône veut à tout prix expulser le jeune Landry, quitte à régulariser sa situation plus tard.

"Le lycée La Martinière connait ces jours-ci une mobilisation exemplaire. Elèves et enseignants soudés, nombreux, pour défendre un étudiant ivoirien menacé d'expulsion. Leur engagement est tel qu'il a poussé le préfet du Rhône à sortir de sa réserve, vendredi après-midi. Le représentant de l'Etat a justifié sa décision, et s'est engagé, dans un communiqué, à régulariser Landry, étudiant en BTS de gestion informatique dans ce lycée de la Duchère. Mais auparavant... le préfet maintient qu'il faut expulser le garçon samedi. "Pour régulariser sa situation, explique-t-il, il doit d'abord retourner dans son pays afin de demander aux autorités consulaires françaises un visa de long séjour étudiant." Puis le préfet ajoute : "Après obtention de ce visa, il pourra revenir sur le territoire français et obtiendra un titre avec la mention étudiant". Les enseignants et les professeurs sont un peu rassurés par cet engagement écrit. Mais ils restent, comme les lycéens, indignés par cette expulsion inutile..."


Lire l'intégralité de l'article

22 mai 2008

Un Ivoirien (élève , sans-papier) en France ménacé d'expulsion

Au lycée La Martinière-Duchère de Lyon, personne ne se doutait que Landry, 23 ans, élève en informatique, était sans papiers et risquait de se faire expulser à tout moment vers la Côte d'Ivoire. Désormais, tous sont mobilisés.

Quatre jours plus tôt, au cours d'un contrôle de police dans le métro de Lyon le 8 mai, le jeune homme avait été arrêté puis placé en centre de rétention.

Sans titre de séjour, il risque d'être renvoyé en Côte d'Ivoire, pays qu'il a définitivement quitté en 2003 après l'assassinat de son père, opposant politique. Autant de faits que Landry a toujours tus dans son environnement scolaire.

Alerté, un enseignant, M. Sanchez fait signer dès le lendemain une pétition à ses collègues et aux élèves. Mille signatures sont recueillies en deux heures et une demande de régularisation est faxée à la préfecture dans la foulée par la proviseure du lycée, Stanie Lor-Sivrais. Rassemblés cette semaine devant la préfecture de Lyon, les proches et quelque 200 lycéens et enseignants tentent une nouvelle fois de se faire entendre.

La famille vient d'apprendre qu'un laissez-passer pour la Côte d'Ivoire a été délivré.


Source : AFP

12 mai 2008

Une histoire édifiante de chasse aux... Noirs

"Admirons" comment la police française réprime les sans abris...

13:20 Publié dans A la chasse ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expulsion, france, sdf