topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

23 avril 2012

Yamoussoukro aux couleurs de la Rentrée parlementaire

mise en place a linterieure de la fondation.JPG

La capitale politique se prépare à vivre la rentrée parlementaire prévue pour ce mercredi 25 avril. Depuis le dimanche 14 avril, des banderoles annonçant l’évènement sont visibles. « Tous les transporteurs, voyageurs, commerçants, bref toutes les personnes qui emprunteront l’axe Abidjan-Yamoussoukro sont informées largement sur cet événement à travers l’affichage des grandes banderoles », prévient Moussa Touré, président de la cellule de communication du président de l’Assemblée Nationale.

hotel presidence.JPGDu Pont avant Atingué, en passant par les ponts d’Elibou et Kilomètre 40  jusqu’à la rentrée de Yamoussoukro, la présence de ces affiches de grandes dimensions attirent l’attention.

Les grands édifices de la capitale politique sont également parés aux couleurs de cette première rentrée post-crise des députés. L’aéroport international, la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la Recherche de la Paix, l’Hôtel Président, l’Hôtel des députés, les grandes artères de la ville. Tous un pris un coup de neuf.

A coup sûr, cette session des "honorables" ne passera pas inaperçue au regard de toute l’énergie déployée pour réussir cet événement. « Nous voulons restituer son caractère officiel » souhaite les membres de la cellule de communication.

Route de Bouaké

 

route de bouaké.JPG

Fondation FHB

 

fondation.JPG

Sur la route d'Abidjan, carrefour Hotel Président

 

carrefour hotel president.JPG


27 novembre 2008

Une loi pour protéger le logo de la Croix-rouge

croix_rouge_286x284.JPG

Le Comité international de la croix-rouge (CICR), dont le bureau régional a son siège en Côte d'Ivoire, ne veut plus que son logo soit utilisé par autrui. Son logo a longtemps été usurpé, imité voire travesti à des fins meurtrières. En Côte d'Ivoire, le CICR a décidé de protéger son logo.
C'est pourquoi, Mme Léa France Mensah, chargée de communication avec les médias et le grand public, a soutenu que sa structure attend la part des députés ivoiriens. "On attend la loi de l'Assemblée nationale afin de protéger notre emblème et faire payer des amendes à celui qui l''utilise", a-t-elle signifié. C'était à l'occasion de l'atelier organisé à l'attention de la presse hier, au siège du CICR aux Deux-Plateaux. Cet atelier vise à informer les journalistes et partant, la population sur les missions, rôles et actions de cet organisme humanitaire.
En Côte d'Ivoire, la Croix-rouge a vu le jour en 1992.