topblog Ivoire blogs

01 décembre 2009

Ce que vous avez (peut être) manqué

avenue225.jpgCette semaine sur Avenue225...

Le deuxième numéro de Chronique Ivoirienne version Campus.

Incursion dans le cité « Mermoz ». Une petite cité où du haut des toits on peut apercevoir une « chambre-marché », des étudiants musulmans en prière (pour la tabaski) et un bâtiment relooké par ses résidents. A lire ici

Je vous propose d'écouter le troisième numéro de Radio Avenue Web, la web émission "Ivoiro-centrée".

En lumière. Eric Agnissan, informaticien et vice-président d’Akendewa. Il nous explique ce que c’est et quelles sont les activités de ce réseau.

Le sujet du jour. Rencontre avec, Cébastien (avec un C) président de la Communauté des Ivoiriens du Nord-Pas-de-Calais (CINPAC, France).

- IvoireBuzz. Lydie Betyna fait le point de l’actualité ivoirienne qui a retenu l’attention dans la presse internationale. On parle longuement de l’affichage des listes électorales dites « provisoires ».

- Avec le Plus, évoquons la réinsertion des ex-rebelles. Une mission difficile à accomplir.

26 novembre 2009

"Chronique Ivoirienne" sur le campus de Cocody

-®Millerand-02.jpg

Immersion dans le Campus universitaire de Cocody. L'épisode 2 de Chronique Ivoirienne, nous y emmène de fort belle manière (Voir l'épisode 1). Pour ce premier volet de cette deuxième saison, pénétrons dans des amphis quasiment vides du fait des grèves, traversons des ponts de fortunes pour découvrir une autre facette de cette cité universitaire. Sur la Cité "U", le sport occupe une place de choix. Les accocs à la "Play" ne nous dirons pas le contraire, ni "Super Alidou", dont le portrait marque la volonté d'un homme qui ne se laisse pas abattre par son handicap. Il raffle des médailles dans sa discipline sportive.

Cette chronique est réalisée par Camille Millerand et Donatien Kangah (pour le compte de Avenue225). Toujours avec le soutien de Afrique in visu.

Crédit photo (-®Millerand)

15 janvier 2009

Synthèse d'une "Chronique Ivoirienne"

Banniere_ChroniqueIvoirienne09FIN.jpg

10 articles et une vingtaine de photos. Voici le bilan (technique) à grand traits de cette collaboration franco-ivoirienne.
Une belle aventure qui nous a amené à travers des communes d'Abidjan. Cocody, Riviera, Adjamé (où ont a été braqués à ...la lame) Abobo, treichville.
Mais aussi à Bouaké et Korhogo pour ce qui est des villes de l'intérieur.
A la fin d'une telle aventure aussi palpitante que retenir ? Je vous propose notre syntèse dont vous pourrez lire plus bas un extrait.
"(...)Ce voyage nous aura permis de ressortir les clichés exacts sur la cohabitation entre ces jeunes. «En Côte d’Ivoire, il n’y a pas d’opposition entre jeunes du nord et ceux du sud. Il n’y pas de conflits entre les jeunes chrétiens (catholiques, protestants, évangélique…) et jeunes musulmans», nous confiait un responsable des Forces nouvelles (ex-rébellion). Ce dernier est originaire de la région du président actuel ivoirien.
Selon plusieurs témoignages entendus ça et là, la crise ivoirienne a des origines lointaines et multiples. Portant, elle touche (gravement) la population ivoirienne d’aujourd’hui. Une population qui est en majorité jeune. «Le chômage, la baisse du taux de réussite aux examens, la corruption, l’avancée du Sida et de l’analphabétisme dans certaines zones du pays, la drogue, la prostitution etc.», sont les maux qui meublent le quotidien des jeunes ivoiriens.
Pourtant, ceux-ci croient au chemin de la paix qui a été tracé depuis le 4 mars 2006 avec l’Accord Politique de Ouagadougou..."


Vous pouvez lire entièrement nos derniers pas et voir les photos inédites sélectionnées par Camille.

Grand merci à Jeanne et Baptiste de Afrique in Visu de nous avoir offert GRACIEUSEMENT cet espace pour faire passer notre "Chronique Ivoirienne".

08 janvier 2009

Une vie de rebelle

Banniere_ChroniqueIvoirienne09.jpg


Et voilà, notre dernière "Chronique Ivoirienne" est en ligne. Au menu, un portrait exclusif d'un rebelle ivoirien. Sans vouloir être démobilisé et par la force des choses, il est aujourd'hui vendeur d'essence.

05 janvier 2009

Dans l'univers des soldats démobilisés

Banniere_ChroniqueIvoirienne08.jpg

Je vous propose de partager la vie de deux types d'ex-combattants. Ils sont aujourd'hui démobilisés. C'est à dire qu'ils ont décidé de laisser armes. Seulement , il y a ceux qui ont pu être réinsérés et ceux qui attendent (encore).
A lire dans notre septième Chronique Ivoirienne.

30 décembre 2008

L'équation de l'identification à Bouaké

Banniere_ChroniqueIvoirienne06.jpg

L'opération d'identification qui a démarré il y a quelques mois dans le nord est rendue difficile par les "problèmes de papiers" mais aussi par le faite que de nombreux jeunes venus d'Abidjan attendent toujours le coup d'envoi pour commencer à travailler. En attendant il conjugue leurs journées avec la galère.
Lire notre constat dans notre cinquième "Chronique Ivoirienne".

Je vous propose également l'article paru ce matin dans de Fraternité matin, le quotidien gouvernemental ivoirien.

16 décembre 2008

Dans le nord

P1130356.JPG

Bouaké. 16 heures 48. Le car que nous avons emprunté rentre en gare après six heures de routes. Voyage difficile et long. Mais en fin de compte on est tous heureux d’être arrivés sains et saufs.
Je redécouvre Bouaké et ses commerces à tous les carrefours. Je redécouvre Bouaké avec son chemin de fer qui traverse le cœur de la ville. Je redécouvre Bouaké avec grandes voies.
Après ces années de guerre je retrouve la deuxième plus grande ville du pays qui retrouve tout doucement son rythme de vie d’antan.
En y mettant les pieds, je retrouve la même ambiance qu’avant la guerre.
Les taxis rouges se font toujours la guerre au client dans les gares. Les commerces sont toujours bondés de monde. Les motocyclistes roulent toujours de façons acrobatiques.
La vie a repris. Et même bien repris. L’espoir d’un lendemain meilleur nourrit le quotidien des habitants de cette ville. Chacun espère que cette accalmie sera définitive. Pourtant, les jeunes de cette ville paient encore un lourd tribu de cette guerre. «Ici le chômage est la chose la mieux partagée», lance avec sourire un jeune Bouakéen. «La vie est dure», n’hésitent pas à dire ceux que vous rencontrés.
Dans le cadre de notre «Chronique Ivoirienne», Camille et moi séjournerons donc pendant quelques jours dans cette zone ex-assiégées.
Nous aurons l’occasion de rencontrer de nombreux jeunes dans divers domaines d’activités et de nous rendre compte de leurs réalités de vie et pourquoi pas de leurs espoirs.
Pendant quelques jours, nous sillonnerons les artères de Bouaké, nous rencontrerons des hommes et des femmes, des civils et des militaires.
Bouaké est notre nouveau champ de travail pendant deux ou trois jours. Et les choses s’annoncent bien.
Je vous donnerai de nos nouvelles au gré du temps dont nous disposerons et de l’opportunité d’accès à internet que nous aurons.
Sinon, souffrez que je sois silencieux quelques temps…

Troisième "Chronique ivoirienne"...

Banniere_ChroniqueIvoirienne04.jpg

Allons à la rencontre de deux jeunes rappeuses bien connues du milieu du showbiz ivoirien. Priss'K et Nash. Elles se veulent le porte voix de de la jeunesse ivoirienne en générale et de la femme en particulier.

Lire la chronique.

10 décembre 2008

Notre deuxième "Chronique Ivoirienne"

Banniere_ChroniqueIvoirienne03b.jpg

Le deuxième épisode de "Chronique ivoirienne" diffusée sur Afrique in visu est en ligne.
Pour ce deuxième pas (voir le premier) nous avons fait une "incursion" dans la plus grande cité universitaire d'Abidjan, le célèbre "Campus". Quatre jours durant, nous avons partagé le vécu quotidien des étudiants (et des non étudiants) qui vivent sur le campus. Pendant quatre jours, Camille et moi avons visité le campus de jour comme de nuit.
Nous vous invitons à (re)découvrir la cité universitaire dans toutes ses facettes. Sociale et économique et qui sont les maîtres de cette résidence universitaire.
Vous aurez en prime pour ce post, un diaporama pour mieux vous imprégner de ce que nous avons racontez en texte.