topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27 avril 2009

La Fesci fait (encore) parler d'elle: 1 mort

mod_article46422.gifC'est avec peine et révolte que j'ai lu aujourd'hui, cet article que j'ai intégralement repris un peu plus bas. La tristement légendaire fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire a encore frappé. Son actualité rime trop souvent avec assassinat et mercenariat. Quand je finis de lire un tel article, j'ai froid dans le dos. Que des adolescents manient avec une agilité macabre la machette, la hache ou même le pistolet. Là où ils devraient mieux manier le stylo ou (pour être fashion) l'ordinateur. C'est de plus en plus fou. Ce que je dis là n'est certes pas nouveaux. Mais honnêtement, j'ai de plus en plus peur parce que j'ai encore des frères et des soeurs qui fréquentent les écoles et les universités tenues de mains de maîtres per la Fesci. Pas vous ? Certains n'ont pas cette peur-là, parce qu'ils n'ont personne dans les écoles ivoiriennes. Peut être commenceront-ils à être inquiet quand il y aura une section Fesci à Paris, à Bruxelle, à Lisbonne, à Baltimore...
On avait pensé qu'avec l'arrivée du nouveau secrétaire général du syndicat que les choses seraient nouvelles. Lui qui a dès le début de son mandat placé son secrétariat sous les grâces du Seigneur dans une église évangélique. Pur Théatre ? Le chien n'a pas encore changé ses manières... (d'agir).
Toutes mes condoléances à la famille du "fescistes" assassiné à l'arme blanche. Quelle barbarie ! Lisez !

"La ville de Daloa a été le théâtre de violents affrontements entre factions rivales de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) dans la nuit du vendredi au samedi 25 avril 2009. Bilan de la rixe, un mort. Il s’agit de Doh Glao Mathieu, secrétaire général de la section locale du lycée Pierre Mendès.

Lire la suite

23 septembre 2008

Enfin les résultats du Bts en Côte d'Ivoire

Après une attente stressante et interminable, les étudiants des grandes écoles - qui ont passé l'examen en vue de l'obtention du Brevet de technicien supérieur - pourront enfin connaitre leurs résultats.
Selon des sources crédibles du ministère de l'enseignement technique, la date du 29 septembre pourrait être le dénouement de longs mois d'attentes et d'inquiétudes.
"Sauf imprévu de dernières minutes, les résultats seront proclamés le lundi 29 septembre prochain", nous revèle la source.
Vivement que cette date soit respectée pour le bonheur des candidats.

Mise à jour:
Je complète les informations ci-dessus pour relayer cette note du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
"Les résultats du Brevet de Technicien Supérieur (BTS), session 2008 seront publiés le jeudi 02 octobre 2008 à 18 h, (uniquement) sur le site du Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique www.mesrsci.com".
(Nb: sur le site c'était annoncé pour "à partir du 15 septembre", puis pour le "29 septembre à 15 heures" et c'est maintenant le "02 octobre").
Ce n'est pas sérieux tout ça !

15 septembre 2008

Rentrée scolaire sur fond de crise

rentrée scolaire.jpg

Une cinquantaine de nouveaux instituteurs ont manifesté pacifiquement lundi, devant le ministère de la Fonction publique et de l’Emploi pour réclamer la signature de leur arrêté de nomination qui tarde à venir.
Attroupés devant le ministère de la Fonction publique et de l’Emploi aux Plateaux (quartier des affaires), Benoît Yao instituteur à Tabou (sud-ouest ivoirien) et ses amis manifestent au premier jour de la rentrée scolaire pour réclamer la signature de leur arrêté de nomination. "Depuis nous sommes-là et les arrêtés ne sortent pas, on mène la lutte pour que cela sorte", dit-il désespéré.

10 septembre 2008

63% d'analphabètes en Côte d'Ivoire

analphabète.jpgL `alphabétisme est le meilleur remède". Tel est le thème de la 43è journée internationale célébrée partout dans le monde et en Côte d`Ivoire.
Le ministère de l`Education nationale par l`entremise de toutes ses structures spécialisées de la question et l`Unesco sont désormais décidé à faire reculer le fléau qui touche une grande partie de la population.

A cette journée organisée à la mairie d`Abobo, le premier magistrat de la cité a (...) indiqué que sa commune renferme un taux important d`analphabètes. Lou Bamba, secrétaire général de la commission de l`Unesco a souligné que le 08 septembre est une journée spéciale pour son institution. "Il faut, a-t-il dit, favoriser l`alphabétisation tant dans le formel que dans l`informel. L`Unesco a mis l`accent sur l`Afrique", a-t-il révélé. Et de marteler que la situation est préoccupante car le risque de paludisme s`accroît dans les milieux analphabètes. Mme Aka Véronique, marraine de la cérémonie s`adressant aux femmes, a noté qu`il faut apprendre et toujours apprendre. "Il y a même en France, a-t-elle déclaré, des analphabètes".
Quant à Mme Hortense Essis Tomé, directeur de cabinet du ministre de l`Education nationale et représentantGilbert celui-ci, elle a révélé que 63,6% de la population ivoirienne ne sait ni lire, ni écrire dont 44,8% d`hommes et 55% de femmes. L`engagement pris par la Côte d`Ivoire, a-t-elle précisé, est de réduire de 50% le taux d`analphabètes d`ici 2015.

(Avec l'Intelligent d'Abidjan)

09 septembre 2008

A quand les résultats du BTS en Côte d'Ivoire ?

attente de résultat.JPG
J'ai rencontré il y a quelques temps des amis qui sont étudiants dans des grandes écoles et qui ont composé à l'examen (oral et écrit) en vue de l'obtention du Brevet de Technicien Supérieur (BTS).
Ces derniers partagés entre la peur, l'inquiétude et l'incertitude se demandent bien à quand les résultats. Puisqu'ayant composé depuis le mois de juillet.
Selon un communiqué du ministère de l'enseignement supérieur, ce sera probablement à la fin du mois de septembre que lesdits résultats pourront être disponibles. Pourquoi deux mois après les examens ?
Le "service communication du ministère de l'Enseignement Supérieur" au cours d'un point de presse en a donné les raisons et ce en vue de "rassurer les étudiants et les parents sur les examens du Brevet de technicien supérieur (BTS) session 2008".
Doulaye Coulibaly, directeur des examens et concours au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (DECOES) qui animait la conférence, a rappelé les dates initialement retenues pour le déroulement du BTS avant d'indiquer que celles-ci ont été fortement perturbées par la récente grève des transporteurs.
"C'est ainsi que dans le calendrier aménagé, les écrits du BTS tertiaire se sont déroulés du 21 au 26 juillet dernier, les oraux du 28 juillet au 2 août et les corrections du 18 au 30 août".
Selon Doulaye Coulibaly, les recommandations du séminaire sur la reforme du BTS d'avril dernier ont été prise en compte "afin de renforcer la crédibilité de ce diplôme ont été mises en œuvre. Tout système nouveau appelant un temps d'adaptation, la publication des résultats prend donc un peu de retard par rapport à tous les facteurs précités". "Le retard que nous accusons n'est pas le fait de la DECOES", se défend t-il en fin de compte.
"En septembre, nous publions les résultats. On ne peut pas aller au-delà ", a voulu rassurer Doulaye Coulibaly.
Les 39285 candidats dont 2055 venus de la sous-région devront encore patienter quelques jours. Signalons que cette session s'est déroulée dans 62 centres parmi lesquels 9 étaient à l'intérieur du pays.

Mise à jour:
Je complète les informations ci-dessus pour relayer cette note du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
"Les résultats du Brevet de Technicien Supérieur (BTS), session 2008 seront publiés le jeudi 02 octobre 2008 à 18 h, (uniquement) sur le site du Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique www.mesrsci.com".
(Nb: sur le site c'était annoncé pour "à partir du 15 septembre", puis pour le "29 septembre à 15 heures" et c'est maintenant le "02 octobre").
Ce n'est pas sérieux tout ça !




25 juillet 2008

Le Bepc fait mieux

Avant les proclamation de résultats, voici quelques statistiques qui donne de façon global, l'état des lieux en ce qui concerne l'examen du BEPC pour l'année 2008.

Lire la suite

17 juillet 2008

Le bilan définitif du Bac: CATASTROPHIQUE !

Les épreuves du Baccalauréat 2008 ont livré leur verdict hier, sur toute l’étendue du territoire. En dépit des difficultés de circulation, certains candidats ont fait le déplacement dans les différents centres d’examen pour s’enquérir de leur résultat. Sur un total de 116.414 candidats ayant effectivement composé, on note 30.425 admis dont 28.513 officiels et 1.912 libres, soit un taux de réussite de 26,14%.

La zone d’Odienné vient en tête des «meilleurs» résultats avec 218 candidats admis sur les 578 présents, soit 40,16% d’admis ; quand Korhogo est la lanterne rouge avec 692 admis sur les 3398 aspirants, soit 20,36%.

A Abidjan, zone de convergence de tous les candidats avec ses nombres élevés de candidats (32.355 Abidjan 1 et 30.411 Abidjan 2), les pourcentages de réussite n’atteignent pas 28%. Ce qui dénote une mauvaise santé scolaire au cours de la session 2008. Celle-ci se caractérise par ailleurs par un fort taux d’absentéisme. Ils étaient initialement 140.417 inscrits, et finalement 116.414 à être présents dans les salles d’examens soit un taux d’absentéisme de 17,09%.

• Korhogo : 20,6 % des candidats admis

Après le lancement du baccalauréat le 23 juin dernier par le ministre de l’Education nationale M. Gilbert Bleu-Lainé au Collège Sainte Elisabeth, les autorités administratives dont MM. Effoli Benjamin et René Famy, respectivement Secrétaire général 1 et 2 de la préfecture en ont présidé la cérémonie de proclamation des résultats aux lycées Houphouet et moderne. Ils ont ainsi vécu aux côtés des responsables locaux de l’éducation nationale et des responsables de jury les joies des candidats admis et l’amertume des recalés. Au total, sur 4.037 candidats, toutes séries confondues (sur 4.138 inscrits) ayant effectivement composé dans la DREN de Korhogo, 810 ont été déclarés admis. Soit un taux de réussite de 20.06 %. 07 en série A1 (38.88 %) ; 21.14 % en A2 (310 admis sur 1466) ; 70,75 % en série C (75 sur 106 candidats) ; 17,08 % en série D (418 sur 2447 présents). Comparativement aux résultats de la session 2007 qui ont donné un taux de succès de 20,06%, ces résultats ne sont pas fameux, a commenté M. Abraham Pongathié Sanogo, le Directeur régional de l’éducation nationale.

Mais il s’en réjoui car il estime qu’ils sont le véritable reflet du niveau des élèves. Puisque cette année, fait-il remarquer, la lutte contre la tricherie a été son cheval de bataille à tous les examens. Korhogo n’a donc enregistré que deux cas de tricherie avérés alors que l’année passée, ce sont 19 cas de fraude qui ont été enregistrés. Pour toutes ces raisons, le DREN remercie tous les acteurs de ces examens qui ont œuvré à donner au baccalauréat ses lettres de noblesse.

Rappelons qu’à partir de cette session, la région des Savanes est désormais scindée en deux DREN : la DREN de Korhogo couvrant les départements de Korhogo, Sinématiali, Ferkéssédougou et Ouangolo. Et la DREN de Boundiali couvrant les départements de Boundiali, Tengrela, et Kouto. Le DREN de Boundiali est M. Adama Sékongo.

• Adzopé : Des résultats catastrophiques

Les résultats du BAC session 2008 sont catastrophiques dans les deux centres du lycée moderne d’Adzopé. En effet, sur 1296 candidats qui y ont composé, seuls 377 ont été déclarés admis, soit 29,08%.

En série A1, sur 51 présents 15 ont été déclarés admis soit 29,41% ; en série A2 sur 297 ayant composé, 104 admis soit 35,01% ; en série C 49 présents 32 admis soit 65,30% et enfin en série D sur 899 présents, 226 admis, soit 25,13%.

La ville d’Adzopé qui d’ordinaire, en pareille circonstance, vit des moments hystériques au sein des familles calme. Partout la désolation à telle enseigne que la joie des quelques rescapés de ce naufrage collectif est noyée par les pleurs. «Ceux qui ont travaillé sont admis, ceux qui n’ont pas travaillé bien évidemment, ont échoué», a laissé entendre Mme. Fanta Coulibaly, DDEN d’Adzopé, à la fin de la proclamation des résultats.

La satisfaction vient de la série C qui a obtenu 65,30%. La série D avec ses 25,13% a été la grosse déception.

(Source Fraternité Matin)

12 juillet 2008

Baccalauréat 2008, voici quelques résultats

En attendant la proclamation officielle des résultats qui aura lieu la semaine prochaine probablement le 16 juillet, nous avons pu obtenir les grandes tendances des délibérations qui se sont achevées hier. Les résultats ne sont pas fameux dans l'ensemble. Ils tourneraient autour de 30% d'admis au plan national. Mais certaines séries s'en tirent à bon compte. Selon de nombreuses sources, les résultats de la série D sont nettement supérieurs à ceux de l'année dernière où le taux de réussite était très faible. Par exemple dans un jury du lycée classique d'Abidjan, 132 candidats ont été déclarés admis sur 572 soit 24,13% de réussite. Au collège Voltaire de Marcory, les délibérations ont donné 43 admis sur 145 candidats. Toujours dans cette même série à Gagnoa, 74 élèves ont décroché le bac sur 245 candidats soit 30,20% de taux de réussite.


A Agnibilekrou, les résultats donnent environ 40% de réussite tandis que Korhogo enregistre plus de 25% d'admis. La série C semble mieux logée avec des résultats nettement situés au-dessus des 50%. Au collège Voltaire un jury a obtenu 39 admis sur 50 candidats, soit 78% de réussite. Agnibilekrou dépasse ce score avec 80% de succès.

A Gagnoa, 9 candidats sur 29 d'un jury ont décroché le fameux sésame qui leur ouvre les portes des études supérieures. Korhogo se tire avec 60% de réussite. Cette tendance à la hausse est confirmée dans de nombreux centres de correction à l'intérieur du pays. « Généralement, les résultats sont meilleurs dans cette série scientifique. Peut-être que cela s'explique par l'orientation des meilleurs élèves en terminale C », fait remarquer un professeur de mathématique. Les résultats des séries littéraires se situent entre 20 et 40% de réussite.

Au lycée Adama Sanogo, 72 ont été déclarés admis sur 202 candidats en série A2 dans un jury. Au lycée classique d'Abidjan, 64 ont obtenu le bac sur 195 candidats. Korhogo a enregistré 25% de succès, Agnibilekrou 50%. En A1, un jury du lycée classique a réalisé 50% de réussite ; même score à Korhogo dans cette même série. De nombreux enseignants reconnaissent que le sujet de mathématique était difficile pour les candidats de la série A2. « Ce sujet aurait pu être proposé aux candidats de la série D », ont soutenu des professeurs en délibération au lycée Adama Sanogo.

Pour être admis au bac, le candidat doit obtenir une moyenne de 10 sur 20 c'est-à-dire 200 points. Ceux qui ont une moyenne comprise entre 8 et 9,99 sont repêchés selon certaines conditions. Le candidat officiel doit avoir la moyenne en classe et dans les matières spécifiques qui sont la philosophie, le français et la langue vivante 1 pour la série A2. Pour la série D, il faut obtenir la moyenne en mathématique, en physique et en Science de la vie et de la terre (Svt). Pour la série C, une seule moyenne en math ou en physique suffit pour être repêché. Pour les candidats libres, il faut obtenir 9 de moyenne au bac et dans deux matières spécifiques pour être repêché.

(Source Nord Sud Quotidien)