topblog Ivoire blogs

14 décembre 2011

Offre d'emploi (infographe et web rédacteur)

Infographiste

Vous êtes doué(e) en infographie et spécialisé(e) en « montage de page de magazine » ceci vous intéresse.

Dans l’optique d’un prochain magazine, une entreprise recherche un infographe vivant sur le territoire ivoirien (à Abidjan de préférence) et prêt à travailler en free-lance.

Votre mission sera :

1- De travailler sur le « gabarit » du magazine

2- De « fabriquer » la charte graphique du magazine

3- De l’éditer chaque mois.

Vous devez avoir déjà travaillé dans le domaine de la presse ou de la communication en général ou tout autre domaine qui vous aurait emmené à travailler sur journal ou un magazine.

Lire la suite

12 décembre 2011

RTI. Aka Sayé Lazare sur le départ ?

aka saye lazare.jpg

L’actuel Directeur général de la radio télévision ivoirienne compte t-il ses jours à la tête du plus grand média d'Etat ? Tout porte à le croire. En effet, un « appel à candidature pour le poste de Directeur Général de la RTI » circule depuis quelques temps sur la toile. Celui qui a succédé à Brou Aka Pascal, devra certainement céder son fauteuil dans les semaines à venir, à moins de soumettre sa candidature à cet appel.

Les missions du futur directeur seront entre autre de "viabiliser la RTI et d’assurer son efficacité de l’action commerciale". Au niveau des opérations, le futur patron de la maison bleue devra « structurer l’ensemble des chaînes (programmes et prestations), fixer les objectifs de chacune, allouer les ressources (budget, ressources humaines et moyens techniques) et améliorer les méthodes, l’organisation et la performance en matière de qualité et de productivité".

Pour être l’heureux élu, il faudra au-delà d'un BAC +5 en école de commerce ou d'un BAC + 4 en communication ou en journalisme, disposer d’au moins « 15 années d’expérience professionnelles pertinente dans la gestion  d’entreprises publiques ou privées… ».

Visiblement, il y a une volonté d’avoir du sang neuf et de finir définitivement avec les « DG » de la crise post électoral qui ont été bien récompensés en « fauteuil de direction ».

Une question me chiffonne cependant. Où va atterrir Aka Saye Lazare s’il quitte son poste ? La chaise de PCA est déjà prise par son prédécesseur. Il sera peut être "conseillé du président", non ?

Le poste vous intéresse ? cliquez  ici pour davantage d’informations

 

07 octobre 2011

Sos pour le petit "Momo"

"Les Tic au service de la commaunauté". C’est ainsi qu’est libellé le thème de la 3e édition du Barcamp Abidjan 2011. C’est l’occasion pour moi de faire l’écho de ce SOS, espérant tous les acteurs du web rassemblés pendant ces deux jours en un même lieu permettront par leurs actions sur le web que la communauté (une fois de plus encore) puisse en bénéficier.

IMGP0863.JPGJ’ai été touché par ce qui arrive à la famille du petit N'Wozan Aka Moïse-Marie. Il est né 20 Janvier 2010 au CHU de Yop mais souffre d’une « Hydrocéphalie triventriculaire, Sténose arachmoidite à hauteur de l'acqueduc de sylvius avec Importante destruction du parenchyme cérébral » selon le scanner effectué le 12 août 2011 au service radiologie du CHU (centre hospitalier universitaire) de Yopougon. En clair, si j’ai bien compris les explications, le p’tit à de l’eau à l’intérieur du crâne.

De façon générale, un enfant est une source de joie. Mais dans le cas de « Momo » les parents sont en peine. Leur désire : obtenir une prise en charge pour qu’un hôpital spécialisé (ici ou à l’extérieur) puisse permettre à cet enfant de guérir et d'avoir une croissance normale.

Si vous avez des pistes mêmes les plus infines, n’hésitez pas à joindre les parents. Et si vous n’avez aucune piste, faites passer le message tout simplement. Vous aurez contribué à sauver une vie.

IMGP0864.JPG

La mère Danielle est joignable au 40 00 25 32 / 07 17 84 63. Le père N'Wozan Raoul peut être contacté 40 73 82 42 / 66 40 05 15 / 07 79 13 93. Et si vous appelez de l’étranger, n’oubliez pas d’ajouter l’indicatif +225.

 

27 septembre 2011

Un concours pour les amateurs de photo

femme-marie.jpg

Voici un concours auquel j’invite les amateurs de photos à participer. Il s’agit d’un concours de photographie dont l’objectif est de voir dans le regard du photographe « la Maternité en Afrique ».

Un concours initié par l’association seclinoise (France) Vanille, Caramel & Chocolat (via le projet Samatiguila), et organisé par l’Agence E-Voir.

Gratuite et ouverte à tout Ivoirien (ou toute personne qui vit en Côte d’Ivoire) et qui souhaite « partager sa passion et faire découvrir son talent à travers la photo», cette compétition est laissée à l’inspiration des photographes.

Les participants ont jusqu’au 28 octobre prochain pour soumettre (à l’adresse contact@e-voir.net) 10 photos de leurs collections qui gravitent autour du thème du concours. Les délibérations du Jury s’effectueront entre le 29 octobre et le 7 novembre 2011. Les résultats eux, seront rendus publics le 12 novembre. Le récipiendaire sera informé par mail de la décision du jury.

Que gagne le Lauréat ?

Une coquette somme de 300 euros (environ 200 000 francs CFA) des mains de l’association à l’initiative du concours. Mais encore plus : La collection retenue fera l’objet d’une exposition à Lille en France.

Pas besoin de formulaire d’inscription, Téléchargez le règlement du concours et suivez les instructions.

Bonne chance à tous !

__________________________________

Informations

+225 02 50 39 32 / contact@e-voir.net

[crédit photo http://www.theatrecroquemitaine.com]

 

21 septembre 2011

Yoro, Lauréat Harubuntu 2011

IMG_6200.JPG

En ce matin pluvieux sur Abidjan voici une nouvelle qui me réjouit et me rend fier des jeunes avec lesquels je travaille.
Je viens d’être désigné Lauréat par le jury du concours Harubuntu dans la catégorie « Communication ».

Pour, l'ONG belge, Echos Communication organisatrice dudit concours, il s’agit de repenser l’acte de coopération en mettant en lumière, d’une part, la réciprocité qui existe entre le Nord et le Sud et en promouvant, d’autre part, les potentialités de chacune des parties. « C’est pour cela, affirment les initiateurs, qu’un réseau de partenaires euro-africains composé d’ONG, de médias et de personnes indépendantes s’est levé pour lancer ensemble ce projet ».
« Parce que nous croyons qu’il est temps de réinventer la relation entre l’Afrique et l’Europe,... Que l’Afrique recèle de trésors humains, de savoir faire, de manières de vivre, de compétences, de cultures et de ressources naturelles. Et que si les ressources naturelles sont connues, les trésors humains sont encore souvent cachés... » peut-on lire sur le site du concours

.
IMG_6181.JPGC'est sur ce post de la blogueuse Yehni Djidji, que j'ai vu l'annonce de la compétition. En avril donc j’ai soumis ma candidature avec en main tous les projets que j’ai initiés (Avenue225, Ouest Afrika Blog et l’Agence E-voir ). J’ai été présélectionné en juillet et une mission s’est rendu à Abidjan pour une évaluation de ce que j’ai avancé dans mon dossier de candidature. Pendant 3 jours (du 5 au 7 septembre), les deux membres du jury ont suivit mon équipe et moi-même dans nos différentes activités et actions.

Pour remporter il fallait : « être porteurs d’espoir et créateurs de richesses africains, Etre une personne qui ouvre de nouveaux horizons et mettent en place des projets pour le développement de l’Afrique ».

Et comme préréquis il fallait "être d’origine africaine, résider en Afrique, être porteur d’un projet déjà mis en oeuvre concrètement (plus de 6 mois). Enfin, être issus d’une des catégories suivantes : entreprenariat, autorité locale, société civile, communication".

Merci donc au comité d’organisation et le jury pour son choix mais aussi et surtout à toutes les Teams des Avenants (anciens comme nouveaux, d’ici et d’ailleurs) et des "Voyeurs" pour le soutien en tout temps.
Bientôt je vous donnerai la suite du programme concernant le prix.
Les lauréats des années antérieurs. En 2009, une ivoirienne avait été désigné coup d’cœur du Jury.

ça me rapelle où j'ai été désigné "Meilleur Blogueur Francophone 2008" et "Meilleur blog de journaliste d'Afrique de l'Ouest".

20 avril 2011

Fin d'expression pour les bleus ?

Après la chasse au sorcière pour les hommes politiques par les partisans du nouveaux camp au pouvoir, voici désormais la chasse aux journalistes "Bleus". Les sièges des journaux Le Temps et Notre voie, fidèles à Laurent Gbagbo ont été littéralement saccagés et pillés. Aujourd'hui, ce sont les journalistes du Nouveau Courrier qui craignent pour leurs vies. Leurs crimes: être bleue. C'est à dire être partisan de Laurent Gbagbo.

Dans la crise Post-électorale, je ne connais pas un seul quotidien en Côte d'Ivoire qui n'a pas soutenu son camp. Parfois avec beaucoup d'erreurs. Et ça il faut le dire. En bleu, en rouge ou en vert, tous les journaux ivoiriens se sont montrés partisans activant parfois le feu. J'entends certains crier "il faut juger tous les jounaux qui ont incité à la haine". Et c'est bien. ça veut dire tous les quotidiens quelque soit leurs couleurs devront passer sous le coup de la loi. Mais on verra bien quand la justice aura décidé de prendre ce chemin.

Pour aujourd'hui, à l'ère de la "Page Blanche" et de la "Vérité et Réconciliation", certains journalistes sont menacés de morts par les partisans de Ouattara parce que n'ayant pas fait allégeance à Alassane Ouattara ou parce qu'ils n'ont pas partagé le même point de vue que les quotidiens d'en face.

 

Le courrier-ci dessous a été envoyé aux journalistes et responsables du Nouveau Courrier. Je vous en donne lecture.

De : Mamadou Ouatara

À : ftoti@nouveaucourrier.com; frankoliviert@yahoo.fr; bahi_stephane@yahoo.fr; sbahi@nouveaucourrier.com; eakani@nouveaucourrier.com; saintcoula@yahoo.fr; cyletemps@yahoo.fr
Envoyé le : Ven 15 avril 2011, 15h 48min 19s
Objet : vos jours sont comptes

Vous les journalistes de GBAGBO la vous aller voir on va vous poursuivre jusqu.à votre dernier retranchement , et vous corriger un à un .
Votre protecteur n.est plus la , c,est ADO qui est la maintenant et donc vous aller payer toutes vos injures. Il n,y aura plus de liberte de presse ici en CI
on va tous vous tuer vous les asticos de GBAGBO.
A bon entendeur salut . on vous aura tous


Le redacteur en Chef du Journal, Saint Claver OULA  a pris le monde à témoin des menaces et appels au meurtre des partisans de Ouattara contre les journalistes des journaux privés dits journaux "bleus" qui voient différemment l'actualité politique autre que les journaux proches de Ouattara, ou qui partagent la même idéologie que Laurent Gbagbo.
Voici un mail qu'il a adressé ce lundi 18 avril à l'attaché de presse de l'ambassade des Etats-Unis en Côte d'Ivoire, Teko Folli.


De : oula saint-claver 
À : "Teko, Folli X" 
Envoyé le : Lun 18 avril 2011, 17h 01min 36s
Objet : Tr : vos jours sont comptes

Salut Teko,

A ta demande, je t'envoie ce mail (ci-dessous) d'un certain Mamadou Ouattara, qui nous donne des raisons d'entrer dans la clandestinité en attendant que les nouveaux hommes forts acceptent une diversité d'opinion sur la crise en Côte d'Ivoire.
Ce mail démontre clairement que les journalistes des journaux privés dits journaux "bleus" qui voient différemment l'actualité politique autre que les journaux proches de Ouattara ou qui partagent la même idéologie que le président déchu, Laurent Gbagbo, font l'objet de menaces récurrentes. Après le saccage et le pillage du journal Le Temps et de Notre Voie, puis une visite d'hommes armés au siège du Nouveau Courrier (rapportée par le vigile des lieux), ce sont les journalistes eux-mêmes qui sont ciblés. Nous recevons des mails ou coup de fil de menaces (lire ce message ci-dessous) d'un certain Mamadou Ouattara.

Le dimanche 17 avril à 10h30, sur la radio, la Voix du Rassemblement (pro-Ouattara), c'est pratiquement à un appel au meurtre contre les journalistes du Nouveau Courrier que ce sont livrés animateurs et intervenants. Ils ont traité les journalistes, notamment le directeur de la rédaction Théophile Kouamouo, de tous les péchés d'Israël. Des intervenants ont même déclaré ouvertement qu'il faut nous faire payer toutes nos critiques à l'endroit de leur leader et de ses proches.
Ce lundi 18 avril, moi-même, j'ai reçu un coup de fil d'un numéro anonyme me narguant, eu égard à notre absence sur le marché. "Vous n'avez pas dit que vous êtes garçons ? On vous attend", a-t-il dit, appuyant ses propos un long tchrou (expression de mépris), sans même décliner son identité. Je lui ai tout simplement dit merci.

Notre pigiste à Yamoussoukro (Zouhou Patrice : 40......) a été joint au téléphone, samedi dernier, par un certain Yacouba Sidibé (un des responsables locaux du RDR) qui lui a rappelé que son journal, Le Nouveau Courrier, avait publié le 22 mars dernier, un article révélant son rôle dans la prise de Yamoussoukro par les forces rebelles pro-Ouattara. Pour cela, il comptait lui régler son compte dès l'instant où il l'appréhenderait.

Dans un tel contexte, nous ne pouvons que nous cacher et cacher notre famille parce que nous possédons suffisamment de preuves qui démontrent que notre vie est sérieusement en danger dans cette ambiance d'insécurité.

Saint Claver OULA
Journaliste professionnel
Rédacteur en chef du Nouveau Courrier

Le journal le Patriote (Pro-Ouattara) écrivait dans édition du 20 avril "Dans les médias, la terreur a changé de camp", repprenant la déclaration du Secrétaire Général de Reporter Sans Frontière:

"Plusieurs journalistes ivoiriens proches de l'ancien chef de l'Etat, Laurent Gbagbo, sont traqués par des partisans d'Alassane Ouattara et ont dû entrer en clandestinité par crainte d'être victimes de règlements de comptes, a appris Reporters sans frontières auprès des intéressés et de plusieurs sources concordantes.

Nous sommes très inquiets et mettons en garde les nouvelles autorités contre une situation qui pourrait leur échapper mais dont elles seraient tenues responsables. La volonté de certains partisans du nouveau Président de faire la chasse aux journalistes du camp adverse pour se venger est simplement inacceptable et indigne. Nous appelons le président Ouattara à demander publiquement à ses partisans de renoncer à cette volonté de vengeance et de respecter la pluralité des opinions", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de l'organisation".

Mais cette traque aux journalistes Pro-Gbagbo ne se limite pas qu'au format papier. certains blogeurs sont visés. Le Blogueur Claudus, président des Facebookeurs pour Gbagbo a écrit une sorte de post d'adieu. Il écrit en conclusion de son post:

"Et quand on est quasiment obligé de faire de l'autocensure ? La liberté de penser et de s'exprimer fout le camp de mon pays !!! Dommage. Vous allez me manquer !!!"

Le blogueur a dû fuir le pays, parce que se sentant menacé. C'est bien loin donc l'époque où on pouvait parler sans crainte ? Est ce fini l'ère de la liberté de la presse ? simples questions. On attend de voir.

15 avril 2011

Paypal va débloquer les fonds du #civsocial

Dans mon précédent post, on parlait de comment les fonds du #civsocial avait été bloqués par l'entreprise Paypal. Aujourd'hui 15 avril 2011 les choses semblent avoir bougé dans le bon sens.

Je vous propose l'article de Jean Patrick Ehouman qui nous explique comment "Paypal s’est rachetée une image en Côte d’Ivoire grâce à Akendewa et ".

14 avril 2011

Quand Paypal "sabote" #civsocial

 

paypal.jpgL'opération #civsocial lancé par l'Ong Akendewa risque de prendre un sacré coup. Et si tel est le cas, ce sont des milliers de personnes en detresses qui souffriront encore plus dans ce climat de crise humanitaire aigue. A l'origine du frein de cette action humanitaire, Paypal.

Depuis ce matin de nombreux messages circulent sur la toile, nous invitant à signer une pétition, mieux à demander à paypal de débloquer les fonds d'Akendewa qu'ils retiennent. Pour mieux comprendre ce qui se passe, j'ai demandé à Jean Patrick Ehouman, président de l'Ong, de m'éclairer. Je partage avec vous l'état des lieux et les conséquences si rien n'est fait.

Combien avez vous "entre les mains" de Paypal ?

"Nous n'avons pas grand chose. Il reste environs 3 000€ lorsqu'on enleve les taxes et aussi les premiers achats que j'ai réussi à faire juste avant qu'ils ne bloquent le compte"

Paypal n'était-il pas au courant du fait qu'Akendewa n'est pas une association française quand vous les sollicitiez pour ce projet ?

Comme mentionné dans la pétition, Akendewa n'est pas de droit français. Mais en attendant de créer une asso affiliée, dans l'urgence, j'ai utilisé mon compte et je les ai eu au téléphone lors d'un premier blocage pour leur expliquer le problème. Car nous ne pouvions pas créer un compte pour Akendewa vu que le système bancaire ivoirien est hors service. J'ai eu paypal au téléphone hier (mardi 12 avril, ndb) qui m'avait assuré que compte tenu de la situation bancaire en Côte d'Ivoire et de l'urgence humanitaire, les fonds seraient débloqués dans les heures qui suivaient. Et aujourd'hui, je les appelle ils me disent qu'en fait non".

Peux-tu expliquer aux internautes ce à quoi devrait servir cet argent ?

Oui. Avant que nous commençions la collecte, nous avions utilisé notre propre argent (qui n'appartient pas à Akendewa car les banques ivoiriennes fermées) pour acheter les premiers téléphones + 2 ordinateurs + 600 cedis d'unité téléphonique pour commencer. Mais les dons qui ont été octroyés par des personnes de bonnes volontés (et je les en remercie) servent à payer des unités téléphoniques. C'est avec ces unités que nous arrivons à (re)contacter les personnes qui ont besoin de secours soit pour les localiser ou pour trouver quelqu'un qui peut les aider. Les dons servent aussi à acheter des denrées de premières nécessité tels que le lait, le pain que nous donnons aux victimes lorsque nous arrivons sur place".

En conclusion, tant que Paypal bloque cet argent, ce sont de nombreuses personnes victimes de balles perdues, de manques de médicaments, en attente d'accouchement, qui meurent de faim ou de soif etc... qui seront livrées à elles-mêmes dans un environnement d'insécurité digne d'un film western. Je nous exhorte à signer la pétition et pour ceux qui le peuvent à harceler Paypal, au nom de toutes ces vies que cette entreprise va mettre en danger.

 

07 avril 2010

Un sms pour sauver le "soldat" Yves

 

 

yves.JPG

Il tient au cœur des Ivoiriens. Yves Zogbo Junior. Le célèbre animateur-télé ivoirien a disparu des écrans depuis un bon nombre d’années. Au départ annoncé en exil puis rongé par la maladie. Une infection pulmonaire, nous a-t-on dit.

Depuis plusieurs mois, une vague de solidarité s’était déjà levée par les confrères journalistes des organes de presse écrite et de la presse en ligne.

Mais avec l’opération « l`Opération "1 million de sms à Junior" » cet élan de solidarité est boosté. L’opération a été lancée le samedi 3 avril dernier. Les artistes et hommes de médias présents à cette cérémonie ont décidé de se donner la main pour soutenir Yves Zogbo Junior, traité depuis des mois dans un hôpital parisien, en France.

Sur l’affiche, un message choc et incitatif : «Je mourrai certainement un jour, mais pas sans vous avoir revu ».

200 francs CFA c’est le prix du sms que vous enverrai au 98111.

Vous aussi faites parler votre cœur.

 

11 février 2010

Censuré !!!

Seexty I est artiste ivoirien.  El Commandante" de la jeune révélation ivoirienne. Le clip de la chanson " El Commandante"  a été censuré par la télévision nationale, la RTI. Je vous la propose.

 

Source KoaciTv

31 décembre 2009

Yoro vu depuis une "fenêtre"

Depuis sa "Fenêtre sur Cour", Jeanne Mercier regarde Yoro, son blog et ses projets. Elle proposait il y a quelques temps, un aperçu sur la blogosphère africaine.

06 novembre 2008

Le "M-Banking" au profit des populations rurales

Mobile Banking
View SlideShare document or Upload your own. (tags: planet banking)

18 septembre 2008

L'indénié inondé

Si vous vous rendez au plateau ou à Adjamé et que vous avez l'intention d'emprunter les voies qui passent par "les sapeurs pompiers", je vous le déconseille.
Selon plusieurs témoignages reçus, les voies seraient inondées rendant difficile la circulation dans ce secteur.
"Depuis 9 heures, la circulation est devenue difficile. Parce que la route est remplie d'eau du fait de la pluie de ce matin", témoigne Jonas Y, qui a tenté "la traversée" à bord de son véhicule.

La zone de l'indénié subit toujours ce genre de désagrément à la moindre fine pluie. Le ministère de la ville qui a (depuis un certain temps) embelli les espaces verts aux alentours, devrait sérieusement se pencher sur la question du système d'évacuation des eaux de pluies.

12 septembre 2008

Quand Amédée Pierre inspire...

Zouglou10C.jpgRéagissant à l'émission Blog et Voix qui pour sa première sortie a parlé du Zouglou, "Autour de nous" (avec l'oeil du Pr Yacouba Koné) estime que c'est Amédée Pierre qui est l'inspirateur du zouglou.

«Très probablement, les mélodies qui tapissent le sol et le plafond du répertoire zouglou procèdent des premiers efforts engagés par les premières générations d'instituteurs ou de missionnaires africains et africanistes, pour tropicaliser le répertoire des cours de chants des programmes scolaires. Les langues qui parlent dans ses chansons ne sont pas toujours évidentes et souvent les refrains des chansons font signe sans nécessairement signifier(...)
Des déperditions dans la transmission ont pu déformer les mots mais pas la forme qui survit dans des mélodies qui finissent par sonner comme des hymnes de ralliement. Pour le commun des Ivoiriens, le refrain Zomaman ne veut rien dire. Mais chacun sait qu'à l'entendre, il est en devoir de répondre et de participer en poussant : « Zo ! » Il s'agit bien d'un rite d'interaction. C'est cette fonction phatique et conviviale qui explique que les groupes précurseurs de la forme zouglou sont en fait les petits groupes de performances qui, dans les quartiers, se partageaient le marché de l'animation des plages d'attentes dans les funérailles, les meetings politiques, les matchs de foot, de handball ou de basket(...).»

Lire l'intégralité de son point de vue ici

30 juillet 2008

Alerte à la coupure d'eau !

dc3d3665994d84328a30e0fe258f4012.jpgUne de mes soeurs m'a envoyé cette info qui peut être utile pour tous les habitants de la commune de Cocody.

"Au cas où vous ne le sauriez pas déjà. Hier la SODECI a passé dans Frat Mat une annonce pour informer les populations de Cocody et Riviera (COCODY - COCODY DANGA - COCODY CITE DES ARTS - VILLA CADRES - CHU DE COCODY - ECOLE DE POLICE - ECOLE DE GENDARMERIE - COCODY AMBASSADES - BLAUKAUSS - RIVIERA GOLF -RIVIERA II -RIVIERA III - RIVIERA IV - ANONO - RIVIERA ROUTE DU LYCEEE FRANÇAIS - BONOUMIN - M’POUTO VILLAGE-SCIAD - PALMERAIE - LES ROSIERS - HOTEL DU GOLF - HOTEL IVOIRE) que pour des raisons d’entretien de ses installations, il y aura une baisse de pression pouvant aller jusqu’à une interruption de pression de 8H00 à 18H00 demain 31 juillet 2008".
"Il faudrait donc prendre vos dispositions dès ce soir pour faire quelques provisions d’eau", conseille t-elle.

19 juillet 2008

Des gangsters au bout du fil

Certains d'entre vous ont dû recevoir ce message dans leurs boites à mails.
Je vous le rapporte quand même pour que tous soient informés.

"Attention chers amis! J’ai reçu cette mise en garde d'une connaissance.
J'ai failli être victime d'une arnaque, il s'agit d'une personne qui se fait passer pour un agent de cote d'ivoire Telecom. Il vous appelle et vous demande de lui indiquer votre maison afin qu'il puisse venir effectuer des contrôles sur votre ligne téléphonique. J'ai failli tomber dans le piège car il connaissait mon nom, mes numéros de fixe et de mobile. Il sait même que j'ai une connexion internet à domicile. J’ai été sauve car j'ai tout de même eu le réflexe de me renseigner auprès du service dépannage de cote d'ivoire Telecom avant de le recevoir. C'est ainsi que j'ai appris qu'il s'agit d'une nouvelle forme de gangsters qui, une fois votre domicile connu reviennent quelques jours après pour vous cambrioler. Cote d'ivoire Telecom m'a donc FORTEMENT DECONSEILLE de recevoir ce type de personnes chez moi. Vous voila averti. Faites passer le message au tour de vous".

12 juillet 2008

L'argent du racket au service du socialisme

Alors que l'on "brandissait" à la télévision la hausse des prix, mon ami et frère avait commencé à développer une analyse assez intéressante. Je lui ai donc demandé de la mettre par écrit et je vous en donne lecture.

Par N'gbocho STENG
Economiste
stengbocho@yahoo.fr

604a5b958da56d245daf06ea683ee9f9.jpgNous assistons dans cette nation tels des spectateurs pour certains et des acteurs pour d’autres, à la poussée d’un vent longtemps attendu. Nous l’appelons lutte pour la moralisation de la vie publique. Ce vent s’est levé avec une petite vitesse et semble gagner en allure. Il a atteint le corps des forces de défense et de sécurité (a travers le Racket), la filière café-cacao, les concours administratifs et sûrement d’autres secteurs en projets qu’il touchera.
Nous saluons cette volonté politique et voulons dire que : «la moralisation de la vie publique n’est pas seulement liée à la bonne gestion des biens de l’Etat à nous confiés, mais c’est la prise de conscience de ‘‘la bonne foi’’ ; savoir agir avec le sens du devoir, humanité».

En laissant derrière bien des aspects du passé, nous voulons ici interpeller les transporteurs, les autorités de tutelles, nos gouvernants et les consommateurs sur l’augmentation du prix du carburant. L’inflation caractérisée par l’augmentation des prix des marchandises sur le marché, est directement liée à l’augmentation du prix du transport.
Le ministre de l’énergie Léon Monnet, a rappelé l’augmentation progressive du cours du baril de pétrole comme justificatif de l’augmentation du prix du carburant en ces termes :‘‘ Ce qui a conduit à cette ajustement tarifaire, c'est-à-dire la hausse continue du cours du baril de pétrole qui est passé de 60 dollars en 2005 à 146 dollars en juillet 2008’’ (Frat-mat, N° 13100). Nous nous posons cette question: «la crise mondiale du pétrole doit-elle justifiée toutes ces augmentations dans notre pays, vu que nous sommes aujourd’hui comptés parmi les pays producteurs et distributeurs d’énergie» ? Nous ne rentrerons pas dans des analyses économiques poussées, mais sommes captivés, par un événement de dernière minute, ou disons qui a été révélé, car existant déjà.

37e936bcbb056f46a79f77bab6b7fb58.jpg

Tandis que le ministre de l’énergie signalait tantôt que l’augmentation respectivement du carburant et du gaz compenserait une perte réalisée par l’Etat à travers sa société la SIR (société Ivoirienne de Raffinerie) de 63 milliard et 28 milliard sur le gaz, le Rapport de la Banque Mondiale sur le Racket vient apporter une révélation édifiante et une solution : ‘‘Le racket fait perdre entre 95 et 150 milliard au gouvernement ivoirien’’ (Frat-Mat N°13100).
Soit l’équivalent de la perte en carburant et gaz, voire plus.
Nous pouvons tirer de ce rapport de la Banque mondiale deux (2) solutions :

1- L’Etat qui a engagé avec le CEMA la lutte contre le racket, doit tirer profit de ce nouveau changement. L’argent qu’il retrouve déjà, et encore plus dans cette lutte permet d’annuler l’augmentation du carburant. Et bien plus de réduire les prix de base du carburant, avec comme exemple le passage du gasoil de 545F à 500F.

2- Nous ne luttons pas, ou ne lutterons pas pour demander au gouvernement de baisser le gasoil a 500F, mais tout en remettant le prix de la pompe à 545F, d’utiliser les gains d’économie sur la lutte contre le racket pour réaliser d’une part :
- Des réserves de change pour palier aux éventuelles augmentations du cours du baril
- Et d’autre part, utiliser l’argent pour palier à la flambée sur les denrées de premières nécessités. Ou, accorder des allocations aux personnes vivant avec un salaire qui équivaut au SMIG : 36000 F CFA
e214b55297387f69365390396fe91126.jpg

Que l’Etat fasse preuve d’humanité. La guerre est finie et nous allons à la reconstruction.
Si on ne peut faire baisser facilement des anciens prix (suivant l’effet de cliché), nous pouvons néanmoins annuler cette nouvelle hausse du carburant.
Un travailleur quittant la Riviera pour se rendre au plateau, ou d’Abobo au plateau dépense en moyenne 1400F/jour. Soit 28000F - 42000/mois en transport interurbain, pour un SMIG à 36000F.
Ne peut-on pas faire preuve de socialisme avec les économies sur le racket, le café cacao ?
Non à l’augmentation des prix du carburant, non.
Qu’on ne mette pas tout sur le dos de la guerre, en nous parlant de sacrifice : «Aux consommateurs, le ministre a demandé au non du gouvernement, d’accompagner l’Etat dans cette normalisation de la vie sociale, en évitant toute manifestation qui pourrait remettre en cause les acquis de l’accord politique de Ouagadougou».
La guerre est finie, SORO et GBAGBO sont d’accord. Qu’on mette plutôt de côté nos intérêts pécuniaires.
Pourquoi ne réduirait-on pas le train de vie de l’Etat ?

26 mai 2008

Quand les nouveaux permis font l'affaire de Starten

Ce matin en ouvrant ma boîte élecrftonique j'ai découvert ce message d'un de mes amis. Et je tiens à le partager avec vous.

"L'on se souvient que pour le renouvellement des permis de conduire des bagarres ont éclaté entre membres dugouvernement de Côte d'Ivoire.
L'opération a été même suspendue pendant longtemps avant d'être relancée.
De façon officielle, il a été annoncé que le renouvellement coûte 21.500 Frs CFA. Cependant l'entreprise STARTEN a qui cette opération est concédée, fait payer 27.000 Frs CFA soit 5.500 Frs de plus pour soit disant payer le déplacement des équipes mobiles chargées de l'exécution de l'opération sur le terrain.

Mme SALEY, une des responsables des unités mobiles jointes pour information, n'a pas pu donner d'explications plausibles en ce qui concerne cette majoration.
Elle a parlé de frais de transport de l'équipe qui doit se déplacer.
Mais pourquoi est ce nous qui devons payer le transport de gens qui sont payés pour ce travail ?
Faisons le calcul; pour renouveler les permis d'une structure de 100 salariés située à TREICHVILLE, STARTEN engrangera sur leur dos la bagatelle de 550.000 Frs CFA (5.500 x 100) en guise de transport de ANGRE à TREICHVILLE.
Franchement même en Avion le transport aurait été moins cher.

C'est du vol pur et simple.
Pourquoi le citoyens ivoiriens qui veut renouveler son permis doit il supporter un surcoût fantaisiste ?
Pour que des gens continuent de s'enrichir sur son dos?
Pour rappel, Le Ministre du Transport, MABRI, est allé sur les plateaux de la télévision ivoirienne pour dire queSTARTEN est en déca des objectifs quantitatifs fixés par le cahier de charges. De ce fait, les centres de renouvellement du permis de conduire seront décuplés et des unités mobiles allant vers les usagers seront mises en place afin d'atteindre ces objectifs.
Pourquoi nous, citoyens, devons payer pour l'atteinte d'objectifs d'une entreprise privée qui a bataillé férocement pour avoir ce marché?

Si nous ne prenons garde, d'ici quelques semaines il y aura une augmentation de fait du renouvellement de permis.
Pendant longtemps chers ivoiriens nous sommes restésinactifs devant des campagnes d'escroquerie des ivoiriens. Il est temps de dire NON à ces arnaqueurssans vergogne.
Chaque jour, l'on grignote sur notre pouvoir d'achat déjà trop faible.
Alors refusons cet autre racket organisé par les Gens de STARTENau profit des politiciens.
S'il ne peuvent pas réaliser l'opération selon le tarif officiel homologué, qu'il le dise "Championnat kôlé, ni tê sé i bèbô".

Il y a un adage qui dit : "QUAND UN CABRI VEUT MANGER TON IGNAME, IL REGARDE TA FIGURE".
Nous, quelle figure allons nous montrer à ce cabri:

1) Celle de quelqu'un qui se laisse gruger ?

2) Celle de quelqu'un qui dit NON au vol, à l'escroquerie et au racket institutionnalisé ?

En ce qui me concerne, ce cabri ne mangera pas mon igname. Je mettrai le temps qu'il faut pour refaire mon permis au prix juste et officiel.
Cela est possible dans un pays aussi pourri et je le ferai.

Et vous?
On est fatigué!!!!
REFUSEZ L'OPERATION À CE COUT. De toute les façons quand on fait une promo, on baisse les coûts pour la rendre attrayante.
Mais comme nous ne sommes pas un pays normal alors la promo est plus cher que l'ordinaire.
Un appel est donc lancé : Ne renouvelez pas votre permis au prix de 27000 Frs CFA mais seulement à celui de 21500 Frs CFA."