topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07 mai 2010

Un photographe ivoirien sur CNN

C'est mon coup d'coeur... J'avais déjà reçu ce talentueux photographe ivoirien dans une de mes émissions (web)radio sur Avenue225. Paul Sika fait toujours honneur et parcours le monde pour présenter ses travaux d'une beauté parfaite. C'est sur le plateau de "Inside Africa", un émission de CNN, la chaîne américaine qu'il a exposé et expliqué ses prises de vues assez lumineuses.

Bravo Paul !

05 mai 2010

Que devient le blog des Forces armées ?

 

Armee drapeau.jpg

En 2005 alors qu’on ne parlait pas (à haute voix) de blog ou de blogosphère ivoirienne, les Forces Armées Nationales de Côte d’Ivoire (Fanci aujourd’hui FDS, Forces de défense et de sécurité) avait déjà un blog qui leur était consacré. Un espace intéressant qui leur permettait de communiquer sur les actions de l’armée ivoirienne en période de paix ou même dans des climats d'hostilité.

Créé en septembre 2005, 3 ans après le début du la crise politico militaire, ce blog fournissait des informations intéressantes et utiles sur les sujets d'actualité de la vie des militaires en Côte d'Ivoire. Des projets sociaux aux attaques des camps militaires en passant par les nominations effectuées au sein des FDS, le blog balaie tous les sujets.

« Ce site est dédié aux Fanci c'est-à-dire aux Forces Armées Nationales de Côte D'iVoire qui depuis le 19 septembre ont vaillamment résisté face à l'agression de rebelles soutenus par une coalition régionale et internationale. Ce n'est point un site officiel ».

L’auteur affirme à cette époque que «c'est un blog de discussion sur la refondation de la nouvelle Armée ivoirienne, sur ses chefs les plus charismatiques ainsi que sur les défis qui lui seront imposés dans la décennie à venir..»

Pourtant, tout semble s’être arrêté depuis le 22 avril 2008. Un an après la signature des Accords politique de Ouaga. Alors que la Côte d’Ivoire a sa propre blogosphère . L’alimentation du blog s’arrête sur une question essentielle : «Doit on reformer ou réformer l'armée ivoirienne? »

Je pense que le blogueur (militaire ou non) aurait dû continuer. Surtout que le débat (militaire) est d’actualité. Et surtout qu’il ne faut pas attendre qu’il y ait des affrontements pour communiquer. J’ai cherché en vain sur le web un site ou un blog appartenant aux Forces armées ivoiriennes (quelqu’un pourrait-il m’aider ?) Soit.

Même si le blog a cessé d'être alimenté, son contenu mérite qu’on y fasse un détour.

J'ai fait une petite sélection pour vous.

 

- L’armement des Fanci (à cette époque)

- Les Fanci en chiffre

 

Bonne promenade sur ce blog !

 

 

 

18 avril 2010

Tatiana doit guérir !

 

tatiana2.jpgQuand j’ai vu sa photo, j’ai été choqué. Té-ta-ni-sé ! La belle et dynamique actrice comédienne ne rayonne plus. La raison. Tatiana de Makensira est rongée par la maladie depuis 7 mois. 7 longs mois pendant lesquels ses parents ont essayé à leur façon d’apporter assistance à leur fille.

 

Mais au fil des jours, les choses empirent et les proches de l’artiste commencent à perdre espoir.

Tatiana le rire n’a plus la force de faire l’humour. Tatiana l’actrice ne fait plus de scène. Tatiana la belle a terni. Sa beauté a été mise sous le boisseau de la maladie. Diabète, ulcère, anémie… les maladies se bousculent en elle, la rongeant, l’amaigrissant et lui enflant les pieds.

Tout ce qu’espère Tatiana c’est de l’aide d’une ou de plusieurs tiers personnes.

Pourquoi pas une mobilisation aussi pour elle ? Réagissons avant qu’il ne soit trop tard. Mobilisons nous pour la sauver, si nous voulons la revoir sur nos écrans télés et sur les planches. Sos pour Tatiana… Sos pour l’actrice… Sos pour la belle… Sos tout simplement !

 

07 avril 2010

Un sms pour sauver le "soldat" Yves

 

 

yves.JPG

Il tient au cœur des Ivoiriens. Yves Zogbo Junior. Le célèbre animateur-télé ivoirien a disparu des écrans depuis un bon nombre d’années. Au départ annoncé en exil puis rongé par la maladie. Une infection pulmonaire, nous a-t-on dit.

Depuis plusieurs mois, une vague de solidarité s’était déjà levée par les confrères journalistes des organes de presse écrite et de la presse en ligne.

Mais avec l’opération « l`Opération "1 million de sms à Junior" » cet élan de solidarité est boosté. L’opération a été lancée le samedi 3 avril dernier. Les artistes et hommes de médias présents à cette cérémonie ont décidé de se donner la main pour soutenir Yves Zogbo Junior, traité depuis des mois dans un hôpital parisien, en France.

Sur l’affiche, un message choc et incitatif : «Je mourrai certainement un jour, mais pas sans vous avoir revu ».

200 francs CFA c’est le prix du sms que vous enverrai au 98111.

Vous aussi faites parler votre cœur.

 

09 février 2010

Avenue Afrique, Avenue grandeur nature

avenueafriue.JPG

Après Avenue225 (Abidjan), Avenue223 (Bamako) et Avenue221 (Dakar), Avenue226 (Ouagadougou en préparation) [d’autres sont en cours], voici la mère de toutes : Avenue Afrique.

Aude Guyot, notre Designer maison, est à pied d’œuvre pour parachever les derniers réglages. La machine est lancée. Le concept des Avenues est en train de prendre telle une marque déposée. A l’horizon des sponsors et des partenaires se signalent. Tant mieux ! Nous vous tiendrons informés.

D’ailleurs cet espace vous permettra au fil des « post » de mieux appréhender le concept des Avenues et pourquoi pas d’en devenir des promoteurs ou «Avenants»*.

A quoi va servir cet espace ?

Avenueafrique.com, va relayer toutes les informations relatives à la création, la promotion et au fonctionnement des avenues nationales. Avant de devenir dans quelques mois seulement un véritable portail, vous retrouverez les profils des «Avenants» qui font les plateformes des pays. Vous connaitrez également ceux qui sponsorisent et les partenaires qui nous accompagnent.

Le bruit court "non loin de chez vous" dans les Avenues africaines.

POur comprendre le concept des Avenues africaines

 

01 février 2010

BarCampBabi 2010 fait son buzz

 

18366_279310714085_127529804085_3526820_6960211_n.jpg

La Webosphère ivoirienne est depuis quelques temps en ébullition. La raison: un grand évènement se prépare. Le prochain BarCamp qui aura lieu du 5-7 Mars prochain. C'est dire qu'après la première édition, le dynamique Réseau Akendewa est en train conquérir le coeur des internautes et de tous ceux qui sont concernés par le développement et l'usage des TIC en Côte d'Ivoire.

Pour ma part j'applaudis avec force cette nouvelle édition du BarCamp, que je suivrai avec attention. Nous y reviendrons et nous en reparlerons sur ce blog.

Pour l'heure, faites le buzz...

21 janvier 2010

24 secondes Cono ?

Pour tous les amoureux de 24 heures Chrono et de Jack Bauer, vous allez A-DO-RER cette nouvelle. Pour le lancement de la diffusion de la série 24 heures chrono, Virgin 17 a développé un concept créatif et ludique : un remake à la française de 24H,  véritable pastiche de la série. La campagne online repose sur un trailer parodiant la série intitulé 24 secondes chrono et sur la création d’un mini-site dédié 24secondeschrono.com.

 

En immersion totale dans l’univers menaçant et haletant de la série, le film et le site mettent en scène des pseudo-héros dans des situations de complots improbables. J'ai regardé et je n'ai pu m'empêcher de le partager avec vous.

Et Voici en bonus le "Making off". Rigolez pas trop fort surtout !

20 janvier 2010

Un post pour Haiti

hahaha815.jpg

J'ai cherché ce que je pouvais faire de mieux pour soutenir nos frères haitiens. Et je pense avoir trouvé. Et j'espère rassembler le maximum de personnes. Je voudrais donc lancer une longue chaine de "post de soutien" au peuple haitien. L'objectif est que les blogueurs puissent utiliser ce qu'ils ont (le blog)pour apporter un soutien.

Le principe est simple. Il faut juste écrire trois ou quatre lignes pour ce pays. Et ensuite taguer trois personnes (pas plus). Merci de ne pas rompre la chaîne. Je commence.

Je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens face à drame. Je regarde le monde s'agiter se mobiliser pour soutenir Haiti. Et je me dit qu'ils ont le droit d'être aider, mais qu'on ne doit pas profiter pour "occuper" leur pays. Ils sont dans la souffrance c'est vrai. Mais ne volez pas leur soureraineté, leur dignité. (Suivez mon regard).

Je tague donc Théo, Claudus et Charlie

09 décembre 2009

Et voilà Avenu223 pour le Mali

avenue223_screenshot.png
Bamako, la capitale malienne va accueillir du 14 au 18 décembre prochain le premier forum Innov@frica . Une rencontre organisée par la Fondation Internet nouvelle génération (Fing). Pour la première fois en Afrique Sub-Saharienne un évènement permet la mise en réseau des porteurs d'initiatives sur les usages innovants dans le Sud en matière de technologies et tout particulièrement les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication).

ça bouge donc du côté de Bamako. Barcamp, conférence, off et blogging. Sur ce point particulièrement nous sommes heureux d’accompagner la venue d’une nouvelle plateforme : Avenue223. Tout comme son ainé, ce site sera animé par des blogueurs locaux. Il est exclusivement consacré à la vie quotidienne et l'actualité malienne.

Pendant la semaine du forum, Cedric Calonji (Meilleur blogueur francophone 2007, Meilleur blogueur-journaliste d’Afrique 2009), Aude Guyot (Designer – véritable machine à produire) et moi-même (meilleur blogueur francophone 2008, Meilleur blog de journaliste d’Afrique de l’Ouest 2009) allons mettre une rédaction sur pied. Avec des « Correspondants maliens » volontaires, nous produirons et nous publierons textes, photographies, interviews qui illustreront notre regard (vu de l’intérieur) du Mali d'aujourd'hui.

25 novembre 2009

Une Matinée pour comprendre le paiement électronique

kac.jpg
On commence à être habitué aux Matinées Kacou Ananzé. AKENDEWA cette organisation web basée à Abidjan, a décidé de lever le voile sur le secteur numérique à fort potentiel, au travers ses rencontres mensuelles.
Pour la prochaine rencontre, on parle de moyens de paiement électronique.
Et la personne ressource choisie pour cette grande tâche est Isaac Gnamba-Yao, Directeur Général eTranzact Côte d'Ivoire, et expert des questions monétiques.
A travers une présentation détaillée, il fera partager aux usagers web et mobiles présents, son expertise, ses connaissances et ses expériences sur le thème: Les Moyens de Paiement Electronique.

Il va falloir déjà s’habituer au paiement électronique dans les jours à venir en Côte d’Ivoire. Et pour ne pas être des « Gaous » il faut être bien informé sur comment ça marche. Alors voici une belle occasion d’apprendre et de repartir avec un beau cadeau : Recevez votre Carte Bancaire

Tout savoir sur le programme

23 octobre 2009

Au sujet des nouveaux médias...

Un "Atalaku" de la Deutsche Welle AKADEMIE à lire ici.

Débat sur les (nouveaux) médias et le développement

"Nouveaux médias pour un monde nouveau: Démocratie et développement". Voici le thème autour duquel s'est déroulé le panel de ce vendredi matin. Toujours dans l'ambiance des Journées Européennes de développement. Il s'est agit de déterminer "le rôle des nouveaux médias pour le développement et la démocratie et leur impact sur le paysage médiatique".

A la table de discussion:

la Présidente liberienne Ellen Johnson Sirleaf, Raila Odinga, le Premier ministre kenyan , Les Sud Africains Pansy Tlakula, Rapporteur spécial sur la liberté d'expression de la CADHP et Fackson Banda, TI et des nouveaux médias expert de l'Université de Rhodes, ainsi que le Burkinabè Camille Sawadogo, directeur de CEMECA et directeur des médias communautaires Radio Salaki et l'Ivoirien Israël Yoroba.

Le compte rendu (en anglais) de cette rencontre à lire ici.

19 octobre 2009

Le séjour ivoirien de la coupe du monde

 

coupe_tournant5.jpg

A l’occasion du passage du Trophée de la Coupe du Monde dénommé " Trophy Tour" organisé par la firme internationale COCA COLA, un des sponsors de la FIFA, la Côte d’Ivoire a eu l’honneur de recevoir le prestigieux objet d’art le 16 octobre 2009.

Lire la suite

29 septembre 2009

Appel à candidature pour le site Avenue225

6 mois (février-août). C’est la période qu’a durée la première phase de notre jeune projet «Avenue225». Il a été tellement bien accueilli et si bien suivi que nous avons été stimulés pour l’améliorer dans le fond et dans son fonctionnement.
Aujourd’hui, nous sommes dans une nouvelle dynamique que vous pourrez lire ici.

Nous avons opté pour wordpress au détriment de joomla, pour des questions de facilité de gestion du site.
La nouvelle formule d’Avenue225 est plus simple dans le design mais sera plus riche dans le contenu.
Désormais en Côte d’Ivoire écrire ne sera plus réservé qu’aux journalistes et aux écrivains. Chaque citoyen pourra prétendre à l’écriture et à la diffusion de ce qu’il a à raconter. Dans sa nouvelle vision, Avenue225 veut contribuer (à sa façon) à la promotion du journalisme citoyen et à la démocratisation de l’information.

En première ligne, il y aura des correspondants qui publieront régulièrement des articles sur des faits, des situations et/ou des personnages de leurs quartiers, leurs communes ou leurs régions.

Sur la base du bénévolat des jeunes de 18 à 30 seront sélectionnés à l’issue d’un concours. Les retenus recevront chacun un appareil photo numérique, un dictaphone numérique et une prime d’encouragement au départ du projet. Ils bénéficieront également d’une formation en écriture web et multimédia au mois de décembre à Abidjan. A la fin de leur mission (de 12 mois), ils effectueront un stage dans des rédactions (Télé, radio, presse écrite et web) à Abidjan et (selon les possibilités) dans un pays étranger.

(Tout savoir sur le concours)

C’est l’occasion pour moi de remercier tous ceux qui ont accompagné ce projet depuis le début. Nous compterons encore sur vous pour faire sa promotion et contribuer d’une façon ou d’une autre à son essor.

A une heure où la Côte d’Ivoire entend sortir définitivement de la crise par les élections, l’occasion est bonne pour donner la parole à tous. Plus que jamais, nous poursuivons cette lancé sur notre « Avenue ». Merci de nous accompagner.

Un grand merci à tous ces jeunes gens qui ont débuté (difficilement) Avenue225 et qui lui ont permis d’embrasser aujourd’hui un nouveau challenge. Donatien, Elie, Roland, Katie, Lionel, Josias, Evrard.

19 septembre 2009

Bété a réussi !

Billy Billy confirme tout le bien qu'on pense de lui. Humour & vérité dans un rap à la sauce ivoirienne. J'ai eu beaucoup de plaisir à écouter "Bété a réussi"!

Bonne écoute

09 septembre 2009

Adama Dahico, un candidat... sérieux

AdamaDahico01_150dpi.jpg

L'humoriste Adama Dahico, chef du "parti des ivrognes" en Côte d'Ivoire, a déposé  sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 29 novembre et censée sortir le pays de la crise, se présentant en "candidat indépendant de la volonté du peuple".

En costume et tout sourire, il est arrivé à la Commission électorale indépendante (CEI) à Abidjan en compagnie de membres de son "parti", le "Doromikan" (parole d'ivrogne, en langue malinké), a constaté une journaliste de l'AFP. Ses partisans étaient vêtus de pagnes à son effigie, de même que son chargé de "protocole" qui portait l'imposante mallette contenant le dossier de candidature.

"Je suis candidat indépendant de la volonté du peuple", a lancé Dahico en remettant son dossier au secrétaire permanent de la CEI, Auguste Miremont. "C'est sérieux, nous avons décidé de prendre le pouvoir par le rire", a-t-il dit.
Célèbre à travers l'Afrique de l'Ouest, l'humoriste avait pris soin de réunir les documents exigés, à l'exception du reçu attestant du dépôt d'une caution de 20 millions FCFA (30.000 euros) auprès du Trésor.

Source Le Figaro

08 septembre 2009

L'écurie d'Ivoire-blog brille (encore)

C'est avec joie que nous apprenons que la blogueuse Nadine Kouamouo vient d'être désignée ""Best woman ITC reporter".

Vous pouvez constater sa joie ici. Toute la blogosphère ivoirienne est fière. L'année 2009 les blogueurs de cette plateforme se sont agréablement distingués. Et c'est tant mieux pour la suite.

Félicitation encore.

15 juillet 2009

Lille aux feux d’artifice

 

DSCF0238.JPG

14 juillet. Jour anniversaire de l’indépendance de la France. Ce soir, comme partout en France un feu d’artifice est prévu à Lille . Un moment auquel tout le monde est convié. Personne ne veut le rater.
22 heures 30. Les rues du Boulevard de la Liberté sont bondées de monde. Jeunes, vieux et enfants, femmes comme hommes. Personne ne veut se faire raconter cet instant magique. Pour la plupart, ils sont des habitués de ce genre de rendez-vous. Pour moi, c’est bien la première fois. C’est d’ailleurs la première fois que j’assiste à un feu d’artifice.
De temps à autre, des bruits de pétards se font entendre. De part et d’autres de la voie, des policiers sont présents. L’air sérieux et vigilants. Motos, voitures et fourgonnettes de police sont garées à différents endroits. La présence des CRS rassure les noctambules et décourage d’éventuels émeutiers. À leurs côtés, trois voitures de Sapeurs pompiers sont visibles.
23 heures. La place de Mars est "inondée" de monde. Certains y sont depuis l’après midi afin d’occuper les premiers rangs et avoir une meilleure vue. Dix minutes plus tard, les personnes présentes sur le lieu commencent à s’impatienter.

Soudain, quelques lumières s’éteignent. Tous les regards sont rivés vers le ciel pour ne rien manquer. Une musique annonce le début.
23 heures 20. La nuit n'est pas encore totalement tombée. Mais le «show» peut commencer. Le ciel s’illumine de mille feux. de Et ça se passe de commentaire.

Lire la suite

27 avril 2009

Google se met au morse

J'ai craqué pour la page google de cette journée. En langage morse. C'était très original !

google.JPG

Si cette page vous donne l'envie d'apprendre le morse rendez vous ici

15 novembre 2008

Journée de la Paix en chanson

C'est la "Journée de la Paix". Cette denrée après laquelle nous avons couru cinq années durant.
Aujourd'hui, elle semble plus proche de nous que jamais. C'est l'occasion pour nous de la saisir et de tourner les pages du passé.
Je vous propose cette superbe chanson (signé Onel Mala) pour que nos coeurs soient sensibilisés à cet effet.


08 octobre 2008

Corneille à Abidjan

Le samedi 04 Octobre dernier, Corneille Nyungura, artiste chanteur d’origine rwandaise (installé au Canada depuis de nombreuses années), a offert un mémorable concert aux mélomanes d’Abidjan dans une salle comble du Palais de la Culture de Treichville. L’artiste a pu à sa grande surprise, se faire une joie d’évaluer lui-même, son taux de popularité dans la cité abidjanaise.
L'émotion était aussi au rendez-vous.

05 septembre 2008

3 bijoux ivoiriens sur le net

De plus en plus, les Web-designers ivoiriens font des efforts dans la qualité (forme et fond) des sites web.
J'ai trouvé 3 bijoux (qui sont en ligne depuis peu) pour lesquels j'ai craqué.
Un site pour le business à l'ivoirienne à découvrir ici, un autre relatif à l'immobilier d'ici et le troisième ici qui concerne le monde de l'emploi.
Bonne visite !

28 juillet 2008

Le site web des urgences

Voici un site "médical" pour lequel j'ai craqué.
Côté design il est agréable à regarder et à visiter. Quant aux informations qu'on y retrouve elles sont riches et intéressantes.
En plus de l'actualité sur la santé en Côte d'Ivoire, on peut retrouver les principaux hôpitaux et cliniques, ainsi que toutes les pharmacies de garde, mais égalmement tous les numéros utiles (pompier, Samu etc.)
Quelque soit votre commune vous n'avez qu'à taper ce que vous rechercher (dans la boîte à dialogue) et vous aurez votre info.
C'est super non ? Fallait y penser.

Visitez ici

10 juillet 2008

Réconciliation chantée

C'est un clip que j'ai découvert sur dailymotion.
Le footballeur chanteur, Gadji Céli St Joseph en "feat" sur un titre de la chanteuse burkinabèe Rovane (Voir son blog ici). Vous observerez que la mélodie et les harmonies du refrain portent les marques du "King".
C'est un beau mélange.
Un clip très coloré en tout cas: "On s'aiment.. On s'adorent", chantent-ils mains dans les mains.
Merci Ouaga !

17 juin 2008

2 coups d'choeur

Hommage à Didier Drogba signé Billy Billy...



... et en souvenir d'un maître incontesté et pas encore égalé en sa matière, Ernesto Djédjé.

26 mai 2008

Dobet Gnahoré, "une Dida à Paris"

42fa11961b4ef00fdda9cae7c4aa5f60.jpgDu creux d’Abidjan. Aux avenues de France. Pour chauffer ce début d’hiver tropical. Dobet Gnahoré sera sur scène mercredi 28 mai 2008 à 20 heures au Conservatoire de musique François Mitterrand à Quatre-Bornes.

Chanteuse ivoirienne vivant en France, elle est avant tout une voix, qui passe du scat au chant incantatoire et à la ballade. Aux rythmes de son pays natal, elle associe des ambiances tantôt jazzy, tantôt folk, aidée par de solides percussions. Ce qui sur scène, se révèle être de véritables expériences chorégraphiques et théâtrales, chauffées à l’énergie, la fouge de la chanteuse, mélange de charme et d’introspection.

Dobet Gnahoré chante les joies et les peines de l’Afrique en pas moins de sept langues venues du continent. C’est pour cela qu’avant chaque chanson, elle prend la peine d’en expliquer le contenu, «pour que les gens comprenne ce que dis».

Dobet Gnahoré vient du village Ki-Yi, connu pour être une communauté artistique auto-gérée implantée dans un quartier du centre d’Abidjan. On y défend les valeurs pan-africanistes, les arts de la scène, entre son aîné et parrain Lokua Kanza, son père, un maître tambour.

Un matin de 1996, sac à dos et guitare en bandoulière, arrive un jeune Français, Colin Laroche de Féline, en quête de cultures du monde. Venu pour 3 mois, il restera 3 ans, fasciné par le choix de vie si particulier de cette micro-communauté artistique autogérée. Dobet et Colin se lient par l’art et par le coeur, pour le meilleur et pour le plus casse-tête. Les soirs de clair de lune, sous le feuillage de la cour familiale, sur les accords de guitare acoustique de Colin, Dobet improvise de tendres mélodies ainsi que des chants inquisiteurs et dénonciateurs. Les compositions s’amoncellent et les résultats suscitent l’intérêt de tout le village, mais aussi des grands frères, Ray Lema et Lokua Kanza, qui passent régulièrement par là.

De cette union musicale naît le duo «Ano Neko» («Créons ensemble» en Dida) qui, de retour en France, se produit une centaine de fois sur scène.

Dans les airs de deuxième album «Na Afriki», Dobet Gnahoré, jeune femme de 25 ans, parle librement de l’amour, de la mort et de la place de la femme dans la société africaine d’aujourd’hui ainsi que des enjeux politiques et économiques qui conditionnent l’avenir de l’Afrique.

Alain Auriant et son groupe seront en première partie du concert.

Prix des places : Rs 250 et Rs 50.

(Source Internet)

12 mai 2008

Une métaphore pour la paix

Après avoir remporté les prix (de poésie et de nouvelles) du concours "Manuscrit d'or" organisé par Valesse Edition, Josué GUEBO, écrivain-poête, dans une interview sur "ONUCI Fm" (la radio de l'opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire), se prononce sur le chemin de la paix en Côte d'Ivoire . Une vision qu'il a traduit dans sa nouvelle (qui lui a valu d'être le super lauréat) "Les confidences d'une pièce de 25".


podcast


Lire également une autre interview de l'écrivain

28 mars 2008

Symphonie de Boni Gnahoré

(Re)écoutons et (re)découvrons Boni Gnahoré et le choeur Attoungblan. Espérons que cette musique "ressuscitera" Djé qui semble sérieusement être atteint par le virus du "disparu-disparu".

podcast

Lire la suite

19 mars 2008

Merci aux Villageois

18b56e4bfe41f9abf17e07a0bf1c343b.jpg
M & Mrs "Yoro"



Le mot "Merci" ne suffirait pas à exprimer la reconnaissance des "Yoro" (désignés couple du net par certains) à l'endroit des villageois qui de (trèèèès) près ou de loin ont participé (par tous moyens) à cette belle cérémonie du samedi 15 mars.

10:55 Publié dans Coup d'coeur | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mariage, yoro

23 mars 2017

Une femme accomplie

constance 1.jpgMicro à la main, la voix débordante de joie et d’harmonie, le sourire captivant, Constance Coumoin épouse Aman, séduit la salle du palais des congrès de l’hôtel ivoire qui est devenue soudainement silencieuse. Au cours de ce concert «en faveur des enfants victimes de l’ulcère de burili», «la chantre de l’Eternel», séduit par son talent que lui connait depuis près de deux décennies la Côte d’Ivoire entière.
Plus connue sous le nom de «Constance Aman», celle qu’on surnomme «la pionnière de la musique chrétienne» ne captive pas uniquement que par sa voix. Sa vie quotidienne est un modèle pour toutes les autres femmes. Elle une «femme totalement accomplie», ne manque pas de dire son ancien manager, Ambroise Kouassi.
Constance au-delà de la voix, allie sa profession, son statut de femme mariée et sa vie d’artiste chantre.

Une «prof» dévouée
«Constance m’a marqué le premier jour de classe», se souvient Agathe Angouan ancienne élève au Cours Secondaire Protestant du Plateau (centre économique d’Abidjan la capitale économique). «Elle nous a assuré que si nous avions des problèmes (en dehors des cours) elle serait à notre écoute», témoigne un autre de ses anciens élèves. Le témoignage de sa disponibilité et de son ardeur au travail retentit également chez ses collègues.
Professeur d’anglais, elle ne manque pas de dire que «le plus important c’est d’être utile aux autres».
«Les élèves ont parfois des problèmes psychologiques, moraux ou même spirituels. Notre rôle en tant qu’enseignant est de dispenser les cours certes, mais c’est aussi et surtout leurs apporter notre aide dans d’autres domaines», revèle Constance.

Mariée et mère
Constance est mariée depuis 1995 à Aman Serge. «Son homme à tout faire», lance t-elle fièrement. Loin d’elle l’idée d’être celle qui porte la culotte dans le foyer. Pour elle, la soumission de la femme envers son mari est «la clé du succès d’un couple».
Quand à son «homme à tout faire», il justifie cette qualification – qu’il prend «avec beaucoup de joie». «Je suis son arrangeur, son pianiste, son producteur, le directeur du studio dans lequel elle enregistre tous ses albums… et puis je suis son mari», lance t-il en riant.
Pour ce dernier, Constance sait toujours accorder du temps à sa famille. Une famille qui s’est d’ailleurs élargie depuis quelques années.
Trois enfants à l’actif du couple. Mais entre son époux, ses trois enfants et son boulot, «la pionnière» réussi s’en sortir et à se consacrer parfaitement à chaque chose. «Une femme de façon traditionnelle doit être organisée. En plus, si elle est chantre, enseignante et épouse-mère (…) elle se doit encore plus de rigueur dans la gestion des choses pour ne pas défavoriser un domaine», explique t-elle.
En plus son organisation pointue, Constance compte «sur la grâce de Dieu»
. «C’est pour cela que le titre de mon dernier album s’intitule Je puis tout (par ce lui qui me fortifie», précise t-elle. «Il n’y a que Dieu seul qui peux me donner la force et les moyens d’être organisée».

Constance.JPGUne vie entièrement consacrée à Dieu et à son ministère.
Constance ne peux faire une phrase sans parler de son «Dieu» à qui elle doit tout selon elle. «J’ai traversé beaucoup de périodes difficiles mais aussi des périodes de joie et je peux dire que Jésus est le centre de ma vie», témoigne t-elle.
Son ministère de chantre elle l’a commencé il y a presque deux décennies.
Issue d’une famille chrétienne évangélique, Constance s’est très jeune convertie et a commencé à chanter pour son Dieu.
Son talent est tout de suite détecté par un jeune manager, Ambroise Kouassi. Ainsi en 1989, il l’aide à enregistrer son premier album en duo et en 1990 elle prend son envol avec son premier album solo «Louez l’Eternel». Cet album est un franc succès et l’écho de sa notoriété franchi les pas des frontières de l’Afrique de l’Ouest jusqu’à l’Europe où elle est invitée pour une tournée des années plus tard.
De 1990 à 2008, elle enregistre au total 8 album dont un single, un album live et offre aux mélomanes ivoirien un concert historique en 2007 au palais de la culture de Treichville.
Son style est un mélange de musique africaine et de Jazz-bossa.
Constance après un long chemin, décide de s’engager à plein temps pour son «Père» et démissionne de son statut d’enseignante pour se «consacrer à Dieu» par la chanson. «Vous savez, il y a un temps où vous devez assumer d'une façon ou d'une autre votre vocation, votre talent. Je pense que le temps est arrivé pour moi de me lancer plus à fond. C’est pourquoi, j’ai décidé de chanter uniquement pour mon Seigneur», affirme t-elle sans regret. Son mari lui a donc permis d’avoir une organisation qui gère désormais sa carrière.
Aujourd’hui elle assume sa décision qui lui réussi bien d’ailleurs.

Un œil sur la société
La «chantre de l’Eternel» est très sensible à ce qui touche son pays. Les différents fléaux, crises ou problèmes, elle les vit aussi et n’hésite pas à composer des chants pour telle ou telle situation. «J’ai chanté par exemple ‘‘Sauver les enfants’’ sur un de mes albums pour les enfants de la rue. Ce phénomène à une époque avait vraiment prit de l’ampleur et j’ai été touché. J’ai donc chanté pour interpeller la société sur les conditions de vie de ces enfants et la nécessité de trouver des solutions rapidement», précise t-elle.
Pendant la crise ivoirienne de 2002, Constance n’est pas restée insensible. Elle met sur le marché un album qui réunit la plupart des artistes chrétiennes de la Côte d’Ivoire autour de plusieurs chansons sur la Côte d’ Ivoire. «En le faisant, j’ai voulu montrer que c’est par l’union que nous vaincrons (…) et que Jésus était la solution à notre crise», se justifie t-elle.


«Comment cette femme fait-elle pour être aussi distinguée des autres artistes ivoiriens en général et chrétiens en particulier ?», se demandent beaucoup de personnes. «Pour celui qui se dit chrétien, il doit faire attention. Car c’est une lourde responsabilité de se tenir devant un public et véhiculer un message de la part de Dieu», répond t-elle.
Pour Constance, le chanteur chrétien a une très lourde charge et beaucoup de choses dépendent de lui. «Le chanteur chrétien par son témoignage peut amener les hommes à Dieu ou les enfoncer dans le mal», précise t-elle.
Le secret de sa (belle) vie, Constance le révèle à qui veut l’entendre : «Je ne dissocie pas la musique de ma foi. Et ma conviction profonde est que l’homme ne peut vivre sans Dieu». Dès lors, toute sa vie est guidée par ses principes et cela lui donne d’être épanouie.

En fin de compte, il faut retenir de cette «pionnière», le talent, la rigueur et l’organisation qu’elle associe à son respect pour les autres (chrétien ou non). – «Même les plus petits» – et à son humilité. Constance fait partie des femmes qui ont changé le visage de la musique chrétienne et qui demeurent une icône, une référence pour les générations futures.
Dans ce monde tumultueux, Constance trouve toujours le temps de dire «je puis tout par celui qui me fortifie».

Sources

Fraternité Matin
Top Chrétien Magazine
Nycodem.net
Christproduction.com
Constanceaman.com