topblog Ivoire blogs

31 mars 2008

Manifestation à Abidjan : Un témoin raconte

Abidjan semble t-il, est en ébullition depuis ce matin. Yopougon et Cocody ont donné le ton pour des manifestations contre la cherté de la vie.
Je vous propose (tel que je l’ai reçu et en intégralité) le témoignage d’un manifestant.

"Tout comme Douala, Yaoundé et Ouagadougou (eux ont été vraiment fantastiques et impressionnants ...), Abidjan commence a prendre conscience que sa petite mort ne viendra plus des déchets toxiques , mais du coût des denrées alimentaires qui connaissent une augmentation des plus vertigineuses .
C'est ainsi que depuis ce matin Yopougon et Cocody ont donné le ton timidement par des manifestations se voulant pacifistes.
A Yopougon (ceux là, franchement c'est un autre monde), pour seulement tâter le terrain, ils ont bloqués pendant une demie heure le corridor de Gesco, pendant qu'une partie prenait l'autoroute du Nord pour faire mouvement vers le Plateau. Le peu de participants à cet mouvement Ô combien louable, a dû décourager les plus chauds qui ouvraient les différents fronts.
A Cocody depuis exactement 08h00, ce sont les bonnes dames qui sont sorties timidement en nombre pour crier à tue-tête "On a faim", en bloquant l'artère ou passe généralement le Président de la république et son cortège. ‘’Carrefour St Jean’’, ‘’Carrefour Allocodrome’’, ‘’Carrefour RTI’’, ‘’Carrefour la Vie’’, ‘’Boulevard des Martyrs »…
Les manif sont encore timide, mais les manifestantes sont rejoints petit a petit par d'autres groupuscules qui crient aussi avec des pancartes à la main "Marché est cher", "On a faim" . (…) Les cargos de CRS venus mettre de l'ordre ont été hué. Et les femmes se sont aussitôt assises à même le bitûme comme pour dire "Faites nous ce que vous voulez ...". Le très Nullissime Maire de Cocody Gomont Diagou , alias le Jardinier lui aussi s'est fait huer alors qu'il tentait de tenir un discours bizarre .
Affaire à Suivre ..."

Qui organise ? Pour l’instant il semblerait qu’aucune organisation ne se soit signalée. Alors comment les manifestants se sont-ils passé le mot ? Nous ne tarderons pas à le savoir d’ici tout à l’heure.