topblog Ivoire blogs

22 novembre 2012

Un autre drame se prépare sur le Pont FHB d’Abidjan

drame, sotra, abidjan, pont FHB, côte d'ivoire, sos

Vendredi 5 aout 2011. Abidjan se réveille au rythme d'un drame. Un bus “19” bondé de monde dérape du pont Félix Houphouet Boigny et plonge dans la lagune.

"Les images sont insoutenables. Cet écolier sans vie qu'on retire de l'eau avec son sac au dos; ce soldat des Forces républicaines de Côte d'Ivoire(FRCI) qui éclate en sanglot à la vue du corps de sa femme; ce bus qu'on remonte à la surface par une énorme grue et qui n'avait plus ses occupants...Il faut être fort pour supporter cette scène(...)", écrivait le quotidien L'Inter.

Toute la Côte d’Ivoire est sous le choc. Une cinquantaine de corps sont repêchés. Une dizaine de rescapés. Et de nombreuses autres personnes restées introuvables. La lagune leur sera leur tombe. Les circonstances de ce drame restent du domaine de la spéculation. Les commentaires vont bon train. Et puis plus rien.

Sur le pont une partie des balises de sécurités a mis de nombreuses semaines avant d’être réparée. C’est sur ce même pont que depuis de nombreux mois, un danger guette les usagers. Pour ceux qui l’empruntent, ils ont dû remarquer qu’au virage à la montée du pont (dans le sens Plateau-Treichville) les balises de sécurités n'existent plus. En voiture, on voit clairement le vide…en bas. C’est à vous donner le vertige. Ça fait froid dans le dos. Lire l'intégralité de l'article et voir les photos du danger.

19 novembre 2012

La Page Facebook d'Orange, espace (de) cadeau

 orange côte d'ivoire,orange,côte d'ivoire,abidjan,facebook

C’est sans doute la plus grande attraction du moment. Vu la façon dont tout le monde en parle avec frénésie. Depuis quelques jours, Orange CI a lancé sa nouvelle page Facebook. Cette page semble t-il a été créée pour « plus d’interactivité avec les fans et internautes ». Selon l’opérateur, « elle a été moulée sur le modèle international des pages références du groupe France Telecom ». Et le succès qui s’en suit « est essentiellement dû à ses jeux et ses applications inédites ». Faites un tour sur la nouvelle page Facebook de Orange vous y trouverez une multitude de jeu tel que :

Top chrono : Une photo d’un lieu est postée sur la page et les internautes doivent s’activer pour identifier l’espace exact en fonction de l’angle de la photo et s’y rendre. Une hôtesse Orange les attend sur le site et remettra à chacun des 5 premiers arrivés qui présentera son identifiant, un téléphone 3G

Le Rdv gagnant : c’est le rendez vous phare des fans car du lundi au vendredi, De 10h à 16H, des codes de rechargement sont offerts aux fans les plus chanceux. Il leur suffit juste de gratter une carte de recharge virtuelle.

Le quiz Orange : avec un thème par mois, c’est un quiz qui permet à l’internaute de répondre à des questions posées sur des offres Orange. Chaque fin de semaine, un tirage au sort récompense les fans sélectionnés parmi tous ceux qui ont répondu juste à toutes les questions.

And you CAN !

De plus à l’approche des fêtes de fin d’année et de la CAN Orange 2013, la nouvelle page Orange Côte d’Ivoire proposera des animations super FUN , des concepts de plus en plus originaux , des applications et des récompenses à faire gagner aux internautes. Nous vous invitons à nous rejoindre sur la page Orange facebook et surtout à aimer la page.

18 novembre 2012

Eglise Ad de Cocody Vs Cissé Bacongo : « Le Droit et Dieu avec nous ! »

egliseAdCocody.jpg


« Ce n’est pas par rapport à un régime ou à un parti politique que nous avons eu ce terrain » a tenu à préciser d’entrée de jeu Apollinaire Sery Gboagnon, premier responsable de l’Eglise Evangélique des Assemblées de Dieu de Cocody. « Nous sommes simplement une église et entant que telle nous avons eu ce site » a-t-il ajouté. Le culte de ce dimanche 18 novembre 2012 était l’occasion pour les responsables de l’église de donner (une fois de plus) leurs positions face à ce qu’ils qualifient d’agression de la part de Cissé Bacongo, le ministre de l’enseignement supérieur. «Nous avons notre terrain et on nous fait violence sur notre terrain. Nous ne pouvons accepter cela » a fermement lancé l’homme de Dieu, invitant ses fidèles et les chrétiens (en général) à ne pas rentrer dans les amalgames politiques. «N’allons pas sur le terrain politique » a-t-il souhaité. Malgré ce que les pasteurs de l’église considèrent comme de la provocation. «Le ministre est venu déposer 50 000 francs comme ‘‘offrande’’. Nous avons retourné cet argent par un de ses agents. C’est une attitude que nous dénonçons » s’est indigné le pasteur Appolinaire Gboagnon.

L’occasion était donnée aussi pour Jules Ballé, magistrat et membre de la communauté des Assemblées de Dieu d’indiquer que «qu’aucun terrain n’a été négocié » contrairement à ce qui avait été laissé entendre dans la presse. En effet, la télévision ivoirienne (et la presse écrite) a montré une délégation du ministre Bacongo affirmant que le terrain devrait être divisé… en deux. Et ce, à l’issue de négociation. «Il n’y a pas une seule portion que nous laisserons » crient les responsables de l’église. Brandissant le « certificat de propriété » en leur possession. « L’église est bel et bien le propriétaire du site. Le certificat de propriété, c’est l’Etat qui le délivre. Nous l’avons eu à l’issue d’une longue procédure qui dure depuis 1996. Et quand vous l’avez, on dit que vous avez la pleine propriété » a expliqué le magistrat Jule Ballé en précisant que ledit certificat est « inattaquable ! ». « Il ne peut être remis en cause » a-t-il assuré en dénonçant : « C’est une agression, une méprise du droit de propriété et une profanation du lieu de culte. C’est une atteinte au droit fondamentale ».

 

15 novembre 2012

A quoi nous invite "Life" ?

invitatioLife.jpg

C’est une bien curieuse invitation qui m’a été remise en début de cette semaine. Elle est ainsi libellée :

« Life t’invite à un évènement execeptionnel, le novembre 2012 à partir de 19 heures au siège de Voodoo Group (Riviera 2) ».

Sur le carton trois images : Un violon, un microphone et une coupe de cocktail. Et le mot « Invitation ». Rien d’autre.

J’ai demandé qu’est ce qu’on va y faire ? On m’a répondu : « Tu le découvriras le jour-J ». Demain vendredi donc, je serai au premier rang pour être témoin de ce à quoi le magazine people « Life » nous convie. Et connaissant les promoteurs de cette rencontre ça devrait être quelque chose de génial. Dans tous les cas, rien que pour assouvir ma curiosité et pour vous en rendre compte je ne le manquerai pas.

09:30 Publié dans On dit quoi ? | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : life, voodoo

02 novembre 2012

Mon soutien au Journaliste Trésor Kibangula

Trésor.jpg

C’est une histoire qui risque de faire grand bruit dans la presse et dans la justice française. Trésor Kibangula, 29 ans, jeune diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille s'est installé à Paris cet été pour y travailler. Il a fait une demande auprès de la préfecture pour que son titre de séjour étudiant évolue en titre de séjour professionnel, avec à l'appui, une promesse d'embauche à Jeune Afrique, pour un CDD de 7 mois.

Malheureusement, le 17 septembre, il apprend que son changement de statut est refusé, au motif que « dans la profession de journaliste rédacteur code ROME E1106, les statistiques du marché du travail de la région Ile de France font apparaître au 31 juillet 2012, 4494 demandeurs d’emploi inscrits, 391 offres d’emploi collectées et un indicateur de tension de 0,06% ». Pour le soutenir, Jeune Afrique lui a fourni une avocate. Une procédure de recours a été entamée et elle sera examinée fin novembre.

Trésor est un jeune congolais que j’ai rencontré dans les couloirs de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. J’étais en dernière année et lui, venait d’arriver. Nous nous côtoyions déjà sur internet car je lisais ces écrits sur Congoblog. A l’époque où il était encore au Congo, jeune blogueur. J’avais déjà été frappé par sa plume simple et limpide.

J’avais surtout été impressionné par sa capacité à s’adapter assez facilement à son environnement nouveau. La France.

Je l’ai vu apprendre avec fougue. Je l’ai vu parfois en hiver avec son grand manteau noir sonné chez moi pour des explications. Parfois mon téléphone sonnait. C’était lui au bout du fil. Il voulait avoir des astuces liées au Web.

J’ai été réjoui quand il a lancé CongoLol. Ce site satirique qui arrive à nous faire comprendre la République démocratique du Congo avec un angle décalé.

J’étais à Abidjan, quand il m'a annoncé qu'il était en stage à France24. Chez les observateurs. J’étais heureux de voir la facilité avec laquelle il avait pu intégrer France24. Et puis, quand il m’a annoncé qu’il était à Jeune Afrique, je lui ai dit « Félicitation ! ». Il m’interviewait ce jour-là.

Trésor fait partie de cette génération de jeunes journalistes qui vont certainement révolutionner et améliorer le journalisme en Afrique. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se donne à fond dans tous les médias français qui veulent bien l’accueillir. Il me disait sans hésiter : « Je veux tout apprendre. Je veux bien apprendre pour être utile à mon pays demain ».

Mais sur ce chemin d’apprentissage, il risque d’être freiné par une simple décision préfectorale. Car si la préfecture ne revient pas sur sa décision, il sera sans papiers et devra quitter la France s'il est arrêté, laissant travail, petite copine, amis, appart et tout le reste...

J’ose croire que toute la mobilisation faite autour de lui portera ses fruits. Trésor n’est pas un de ces gars parti à l’aventure. Il n’est pas un sans papier. Il est diplômé de l’une des meilleures écoles journalismes en Europe. Il a une adresse, un compte bancaire, paie des impôts en France. Que faut-il de plus pour avoir le droit d’y travailler ?

Israël Yoroba

Directeur Général de l’Agence E-Voir Abidjan – 85e ESJ

Sur ce site vous trouverez toutes les infos sur l'affaire, pourrez signer une pétition de soutien et si vous le souhaitez. Vous pouvez partager la pétition sur Facebook et Twitter. Faîtes la tourner, parlez-en autour de vous. Vous pouvez adresser vos messages à l'adresse : pourtresor@gmail.com