topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02 novembre 2012

Mon soutien au Journaliste Trésor Kibangula

Trésor.jpg

C’est une histoire qui risque de faire grand bruit dans la presse et dans la justice française. Trésor Kibangula, 29 ans, jeune diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille s'est installé à Paris cet été pour y travailler. Il a fait une demande auprès de la préfecture pour que son titre de séjour étudiant évolue en titre de séjour professionnel, avec à l'appui, une promesse d'embauche à Jeune Afrique, pour un CDD de 7 mois.

Malheureusement, le 17 septembre, il apprend que son changement de statut est refusé, au motif que « dans la profession de journaliste rédacteur code ROME E1106, les statistiques du marché du travail de la région Ile de France font apparaître au 31 juillet 2012, 4494 demandeurs d’emploi inscrits, 391 offres d’emploi collectées et un indicateur de tension de 0,06% ». Pour le soutenir, Jeune Afrique lui a fourni une avocate. Une procédure de recours a été entamée et elle sera examinée fin novembre.

Trésor est un jeune congolais que j’ai rencontré dans les couloirs de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. J’étais en dernière année et lui, venait d’arriver. Nous nous côtoyions déjà sur internet car je lisais ces écrits sur Congoblog. A l’époque où il était encore au Congo, jeune blogueur. J’avais déjà été frappé par sa plume simple et limpide.

J’avais surtout été impressionné par sa capacité à s’adapter assez facilement à son environnement nouveau. La France.

Je l’ai vu apprendre avec fougue. Je l’ai vu parfois en hiver avec son grand manteau noir sonné chez moi pour des explications. Parfois mon téléphone sonnait. C’était lui au bout du fil. Il voulait avoir des astuces liées au Web.

J’ai été réjoui quand il a lancé CongoLol. Ce site satirique qui arrive à nous faire comprendre la République démocratique du Congo avec un angle décalé.

J’étais à Abidjan, quand il m'a annoncé qu'il était en stage à France24. Chez les observateurs. J’étais heureux de voir la facilité avec laquelle il avait pu intégrer France24. Et puis, quand il m’a annoncé qu’il était à Jeune Afrique, je lui ai dit « Félicitation ! ». Il m’interviewait ce jour-là.

Trésor fait partie de cette génération de jeunes journalistes qui vont certainement révolutionner et améliorer le journalisme en Afrique. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se donne à fond dans tous les médias français qui veulent bien l’accueillir. Il me disait sans hésiter : « Je veux tout apprendre. Je veux bien apprendre pour être utile à mon pays demain ».

Mais sur ce chemin d’apprentissage, il risque d’être freiné par une simple décision préfectorale. Car si la préfecture ne revient pas sur sa décision, il sera sans papiers et devra quitter la France s'il est arrêté, laissant travail, petite copine, amis, appart et tout le reste...

J’ose croire que toute la mobilisation faite autour de lui portera ses fruits. Trésor n’est pas un de ces gars parti à l’aventure. Il n’est pas un sans papier. Il est diplômé de l’une des meilleures écoles journalismes en Europe. Il a une adresse, un compte bancaire, paie des impôts en France. Que faut-il de plus pour avoir le droit d’y travailler ?

Israël Yoroba

Directeur Général de l’Agence E-Voir Abidjan – 85e ESJ

Sur ce site vous trouverez toutes les infos sur l'affaire, pourrez signer une pétition de soutien et si vous le souhaitez. Vous pouvez partager la pétition sur Facebook et Twitter. Faîtes la tourner, parlez-en autour de vous. Vous pouvez adresser vos messages à l'adresse : pourtresor@gmail.com

Commentaires

Bienvenue dans le monde impitoyable des décideurs de la République Française qui font la pluie et le beau temps au gré de leurs humeurs.Ce jeune journaliste peut s'il le souhaite plaider son cas dans une émission télévisée:LADY VOUS ECOUTE sur la chaine panafricaine TELESUD qui passe tous les jours du lundi au vendredi de 10h30 à 12.Il aura 90 minutes pour exposer son cas aux AFRICAINS de la DIASPORA qui ont la possibilité d'intervenir en direct par téléphone.Il lui suffit d'envoyer un mail à LADYVOUSECOUTE@TELESUD.COM.La présentatrice LADY NGO MANG l'accueillera chaleuresement dans les locaux.Il n'a rien à perdre de toute façon,qu'il tente le tout pour le tout pour alerter les MEDIAS FRANCAIS. C'était ma modeste contribution.Je signe bien sure la PETITION en signe de SOUTIEN...

Écrit par : RitaFlower | 02 novembre 2012

Merci Rita,
J'ai du mal à comprendre la préfecture de Lille. Mais bon, Après tout comme tu dis C'est eux qui font la pluie et le beau temps. Et je reprendrais ma dernière phrase de mon article: "Il est diplômé de l’une des meilleures écoles journalismes en Europe. Il a une adresse, un compte bancaire, paie des impôts en France. Que faut-il de plus pour avoir le droit d’y travailler ?"... Je me le demande tout le temps.

Écrit par : Yoro | 02 novembre 2012

Il faut savoir que l'administration française est l'une des plus pointilleuse,tatillonne et rigoureuse au monde surtout en matière de régularisations ou renouvellements de papiers pour les travailleurs immigrés africains.Avec toutes ces références de stages et formations et sa promesse d'emploi dans un des plus grand magazine panafricain,je pense que tout est encore jouable.Il faut que ton ami réunisse impérativement toutes ces preuves acquises sur le territoire français pour constituer un DOSSIER en BETON.Plus il y aura des justificatifs,plus il y aura des chances pour l'obtention de son titre de séjour qui lui manque pour pouvoir travailler sereinement et bénéficier de tous les avantages du à son statut de journaliste...

Écrit par : RitaFlower | 02 novembre 2012

la France veut toujours nous tordre le cou et nous soumettre
Dîtes leur que Gorée c'est fini
Merci
Courage à TOI frangin

Écrit par : janus | 02 novembre 2012

la France veut toujours nous tordre le cou et nous soumettre
Dîtes leur que Gorée c'est fini
Merci
Courage à TOI frangin

Écrit par : janus | 02 novembre 2012

Merci mon frère de soutien pour notre ami.
Mais dis MOI dans quelle justice va t-il aller se plaindre pour qu’il ait raison? En Europe?En AFRIQUE ? ou en Amérique?Alors qu'il laisse tomber tout çà et s'il a les moyens financiers ou des relations qui peuvent l'aider à créer sa propre Télé, Radio ou quotidien,je pense que cela est plus intéressant car ici au moins il est autonome,indépendant et libre d'exercer ce qu'il a apprit chez les blancs pour le compte de pays voir son continent.
Merci et beaucoup de courage s'il veut aller jusqu'au bout.......

Écrit par : Samson | 02 novembre 2012

L'administration française nous apprend en cette circonstance que Jeune Afrique n'est pas digne de considération dans le monde des MÉDIAS........

Écrit par : Charles Omer Sérélé | 02 novembre 2012

Vous dites "Mais sur ce chemin d’apprentissage, il risque d’être freiné par une simple décision préfectorale." Freiner quelqu'un qui a déjà son diplôme d'une "université prestigieuse", fait ses preuves dans les médias internationaux, France 24, Jeune Afrique...? Je ne sais pas ce que ça représente pour votre ami de travailler à Paris, mais je ne crois pas qu'avec tout le talent que vous avez décrit de lui que son avenir soit aussi sombre. Son journalisme serait même plus utile en Afrique que dans un bureau feutré de Jeune Afrique à Paris. Yoro, moi ça m'énerve de voir à chaque fois qu'il y a un événement important en Afrique, les envoyés spéciaux que tous ces "grands" médias précipitent en Afrique sont en majorité des blancs. Comme si sur place en Afrique, on ne trouverait pas des journalistes capables. Trésor n'a qu'à retourner soit dans son pays le Congo, soit dans un autre pays où Jeune Afrique peut l'envoyer comme correspondant. Mais qu'il arrête de pleurnicher pour des papiers qu'on lui refuse. Les meilleurs articles ne s'écrivent pas à Paris seulement hein. Vous même Yoro vous êtes excellent sans pour autant être basé à Paris. Il est intelligent, il s'en sortira partout.

Écrit par : Kristen | 06 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.