topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

25 mai 2012

Axe Bouaflé-Daloa, voici le pont de tous les dangers

alainlobognon.JPG

[Article mis à jour le 25 mai à 9h27] Suite au post ci-dessous, le ministre Alain lobognon, ministre de la jeunesse et de la promotion du service civique a réagi sur son compte twitter. "Le financement de ce pont est bouclé depuis 2011... Longtemps avant les Législatives. Appel d'Offres en coursLire l'appel d'offre. ]

bouaflé, daloa, pont, danger, catastrophe

Cela ne semble préoccuper personne. Ça fait des années que ça dure. Aucun drame n’a été signalé. Et donc on laisse (per)durer les choses. 16 ans après, je suis revenu sur le tronçon qui relie Bouaflé à Daloa, deux villes du Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire. J’ai été frappé par la même peur d’antan. Par les mêmes craintes d'alors. En fait, rien a changé depuis toutes ces années.

C'est un pont à voie unique dont le bitume aux deux extrémités s’est fortement dégradé. Une grande frayeur s’empare de vous lorsque votre voiture le traverse. C’est pire avec les cars de transport en commun. Les glissières de sécurité de part et d’autre de la voie ne tiennent que par miracle. Le risque d’un drame est imminent. En dessous du pont c’est un fleuve dont le courant est fort. Très fort. Je n’ose même pas imaginer un engin se renverser dans l’eau. Ça serait une catastrophe !

Dans ce pays on aime bien attendre les catastrophes avant de prendre les choses en main. Les autorités qui traversent ce « pont de la mort » attendent patiemment qu’un car de 70 places fasse le grand saut. On pourra alors décréter (tambour battant) 3 jours de deuil, et prendre en charge les parents de victimes. Alors qu’une simple décision politique peut nous éviter ces gymnastiques funéraires.

Je sais que toute notre attention est focalisée sur le « 3e Pont » à Abidjan. Mais n’oublions pas que quelque part au centre-ouest, il y a pont qui mérite d’être refait entièrement… au nom des promesses de campagnes électorales mais surtout au nom de la sécurité des usagers et du droit à la vie. 

Commentaires

Merci, merci du témoignage. Quand (malheureusement) il y aura un drame, on saura prouver qu'il y a eu avertissement. Et dire qu'il y a beaucoup d'endroits comme ça!

Écrit par : macmady | 25 mai 2012

Tout à fait MacMady.... on est là on les regarde. Nous qui les avons élu... ils veulent nous faire plonger.... pfffff

Écrit par : Yoro | 25 mai 2012

les ivoiriens (gouvernants et population) ont tendance à croire que la CI se limite à Abidjan! Tant que les routes sont refaites à Abidjan, ça suffit le pays est au travail! pff

Écrit par : Zokounho | 25 mai 2012

@Tous, le post a suscité la réaction du ministre Alain Lobognon. Voir le mise à jour en début d'article.

Écrit par : Yoro | 25 mai 2012

Zokounho, tu as tout dit! La Cote d'Ivoire c'est 322 462 km2 de terre, de forêts, de routes, etc. Merci au Ministre pour sa précision quand même.

Écrit par : macmady | 25 mai 2012

Merci Merci pour votre contribution cette témoignage mérite d'être à la une du JT de la RTI1.
Moi en ce qui me concerne je vais la partager au maxi.

Écrit par : aboukam | 26 mai 2012

Merci à toi AbouKam !

Écrit par : Yoro | 26 mai 2012

je crois qu'un bon tapage pour créer le buzz sur le net ferait bouger les choses et accélérer la reconstruction de ce pont, je partage sur face et autres réseaux sociaux!!!

Écrit par : Ayyahh | 28 mai 2012

merçi à vous car c pont donne vraiment des frissons,c'est vraiment un pont de la mort.je pense qu'il faut un vraix buzzz digne du nom pour que le gouvernement ouvre les yeux et se penche sur le cas de ce pont qui bouleversera un jour le pays ce qui n'est pas le souhait de tout un chacun.

Écrit par : clemence | 28 mai 2012

Ce pont est une honte et ce, depuis plusieurs années.
Je vous raconte une anecdote: Des braqueurs ont commis un forfait à Daloa et fuyaient la police. Arrivés devant ce pont a une voie, ils n'avaient d'autres choix que d'attendre le passage d'un car deja engagé. Les bandits, voyant la police les rattraper, choisirent de forcer le passage mais ils defoncerent le garde fou de droite plongerent dans la rivière où ils périrent. Plus de 20 ans plus tard, l'endroit ou leur voiture a quitté le pont est toujours visible.

Peut-être c'est pour le souvenir.. #PFFF

Écrit par : William Ahouma | 09 juin 2012

bonjour,
je suis l’éducateur d'un jeune ivoirien qui recherche ses parents
Ils habitent à Daloa cate marin rue 13
Elle (sa maman) s'appellent CAdida Doumia
nous voudrions la joindre par téléphone
si vous pouviez m'aider à la trouver ou si vous avez des personne qu'on puissent joindre ou une façon de faire, merci de bien vouloir me répondre pour lui
en vous remerciant par avance.

Écrit par : moussa | 20 juin 2012

pourquoi faut il toujours que les choses s'empirent avant de reagir? mes amis ce pont est vraiment un "pont de la mort"surtout pendant que tu le traverses c'est l'enfer sur terre. pensez vous que les autorités ne savent pas que ce pont est une bombe en retardement? hum!!! si c'est ma plonge qu'ils attendent dans cette eau ils ont menti.

Écrit par : marc koffi | 24 juin 2012

Cher Marc,
tu ne mourras point, tu ne plongeras point. On attend, avec impatience qu'un nouveau pont soit construit pour le bonheur de tous.

Écrit par : Yoro | 24 juin 2012

merci cher yoro de me rassurer,mais il serait primordiale que cela soit publié sur facebook car,je fais la navette entre daloa et abijdan c'est pourquoi je m'inquiète.

Écrit par : marc koffi | 24 juin 2012

Les commentaires sont fermés.