topblog Ivoire blogs

30 mars 2012

Déclaration d’Association à la préfecture d’Abidjan : Pièces et billets à fournir

dossier-a-fournir-pour-association.jpgJ’écris ces lignes parce que je trouve inadmissible qu’on prenne de l’argent aux citoyens qui souhaitent créer une ONG. D’autant plus que cet argent n’arrive même pas dans les caisses de l’Etat. Au début comme à la fin du processus, vous aurez à débourser.

Tout commence le jour où vous vous rendez à la « Préfecture d’Abidjan » pour obtenir des informations sur les dossiers à fournir. « C’est 1000 francs (ou 2000 selon les humeurs) », vous réclamera t-on. Avant de vous donner une pile de documents photocopiés. (cliquez sur le lien à la fin de ce post).

Le pire c’est que vous aurez à ressaisir à l’ordinateur toutes les données qui vous ont été remises sur papier. Pfff !

Et donc une fois les dossiers prêts (il y en a certains que vous devez légaliser à la mairie) vous vous rendrez à la préfecture d’Abidjan pour les déposer. (Heureusement, à cette étape on ne vous demandera rien).  On vous donnera un reçu pour bien attester que vous êtes sur la voie de la reconnaissance officielle.

Ces évènements se déroulent (au moins) 7 jours plus tard

Une jeune fille au bout du fil vous informe que votre récépissé est prêt. « Vous pourrez donc passer le récupérer dès à présent » vous indiquera t-elle avant de préciser avec insistance « les frais de retrait s’élèvent à 3000 francs CFA ». Votre joie est un peu altérée. Mais vous n’avez pas le choix. Vous vous empressez de vous rendre à la Préfecture pour retirer votre précieux sésame. Vous paierez donc 3000 francs… et c’est sans reçu.

Elle vous remettra alors un récépissé provisoire avec lequel vous pouvez exercer. « Repassez dans 2 semaines pour prendre un autre document que vous déposez à la police pour l’enquête de moralité ». (A suivre).

Récapitulons donc. Prévoyez 10 000 francs en tout et pour tout (si j’inclus les frais de transports et les frais de « légalisation rapide »).

Temps d’exécution : 7 jours minimum

Voici la liste des dossiers à fournir que vous pourrez télécharger gratuitement et partager à tous.

-Liste des pièces à fournir

27 mars 2012

The Tourist !

[J'ai écrit cet article (décalé) il y a quelques semaines alors que je collaborais encore pour un guide touristique. En général voici comment on reconnait un touriste. Est ce le cas pour vous ? ]

touriste.gifLe regard perdu derrière ses lunettes noires, décryptant chaque visage qu’il croise, chaque scène inattendue, chaque expression qu’il tente de comprendre.

On le reconnaît au loin. Chemise pagne manche courte, bracelet traditionnel au poignet, histoire de se sentir bien intégré. Sur sa tête, un chapeau ou une casquette. Il faut bien se protéger du soleil ardent qui l’oblige à boire une gorgée d’eau toute les 5 minutes. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se promène tout le temps avec une bouteille d’eau minérale en main (oui, il faut éviter de boire une eau dont on ignore l’origine) ou dans son sac à dos. Un sac qui ne le quitte presque jamais. A l’intérieur : appareil photo – pour marquer chaque instant de ses ballades – trousse de pharmacie (si, si), un petit livre-guide sur les villes et cultures du pays, un carnet (de voyage ?) dans lequel il y a des numéros d’urgence (Pompier, Samu, Ambassade, 43e BIMA etc.), mais aussi des notes de voyage, et surtout… une carte de la Côte d’Ivoire. Même si elle n’est pas adaptée aux réalités actuelles du terrain, il faut l’avoir.

Son fric, il le dépense sans compter (euh, pour la plupart en tout cas). De l’euro (ou dollar) au Francs CFA, la poche se rempli vite, vite. Tout semble tellement moins cher. Même si les prix sont multipliés par trois voire par cinq lorsqu’il débarque dans un marché (ou dans un maquis) avec son air émerveillé.

Son argent, il le garde dans l’une de ses nombreuses poches de sa culotte-chasseur kaki. Le regard toujours méfiant, car « la ville est remplie de délinquant qui dépouillent les pauvres blancs » lui a-t-on soufflé. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se fait toujours accompagner par un guide local qui connaît bien le pays et qui l’aidera au bout de quelques jours à dire ses premiers mots nouchi : « Yafoyi » ou « la Go-là » !

 

26 mars 2012

Macky Sall élu. Les leçons que je tire

wada-sall.jpgLe bruit a couru toute la nuit de ce 25 au 26 mars 2012 traversant tout le Sénégal et toute l’Afrique pour atteindre les autres contrées du monde. «  Macky Sall sera le 4e Président de la République du Sénégal » jubilait un supporter de l’ancien premier ministre en apprenant que Wade, le Président (sortant) avait félicité son adversaire. Bonne nouvelle donc quand on se rappelle les derniers épisodes avant le scrutin.

Au moment où l’on attend les résultats officiels et définitifs, je m’autorise à en tirer quelques leçons.

Ce qui arrive au Sénégal est dans l’ordre normal des choses quand on se veut un Etat démocratique. Si on se surprend entrain de jubiler du dénouement heureux à l’issue de ce combat de coqs, c’est que l’alternance est une denrée rare à l’école de la démocratie en Afrique.

La première leçon est que le peuple sénégalais fait montre de sa maturité démocratique et de sa capacité à résoudre ses problèmes par les urnes. Après la victoire de l’opposition et de la société civile le 23 juin dernier, le refus de Wade de ne pas abandonner sa candidature avait fait craindre le pire. Pourtant, les populations ont préféré ne pas tomber dans des affrontements partisans, sanglants et meurtriers et ont fait le choix de «combattre » dans les urnes. Au final, un vote-sanction pour écarter enlever Abdoulaye Wade. « Il faut comprendre que les Sénégalais ont voté contre Wade. Ce n’est pas systématiquement un vote d’adhésion à Macky Sall, même s’il faut le reconnaître, ce dernier a les compétences et le charisme pour assurer ses (nouvelles) fonctions », commentait avec nuance un observateur sur une chaîne étrangère.

La deuxième leçon est qu’au bout du compte, l’ancien président Sénégalais s'en sort par la grande porte. (J’en connais un qui n’a pas eu cette chance. Coup d’Etat oblige). Un simple geste. Un coup de fil. Des félicitations. Il est vrai que cela ne peut effacer de nos souvenirs les dérives notées (surtout) vers la fin de son mandat. Pourtant, il faut saluer bien fort le « coup de fil  de Wade» qui fait baisser les tensions et remet Dakar sur les rails encore fragile de la démocratie.

Troisième leçon : « Personne n’a mis sa bouche dans les affaires sénégalaises » comme on le dirait dans les rues d’Abidjan. Des questions sénégalaises, résolues entre Sénégalais au Sénégal.

Tout est bien qui finit bien donc. Les élections Sénégalaises de 2012 se seront achevées sans trop de dégâts. Un pas de plus vient d’être fait par les Sénégalais. Un petit pas. Mais un pas tout de même. Là où certains ont réculé en courrant. Le plus dur commence pour Sall. Prions pour qu’au fil des années son intégrité et ses bonnes idées en faveur de ses citoyens restent intactes, comment on le voit souvent rarement avec certains présidents africains.

Crédit Photo : wadr.org

 

14 mars 2012

Harubuntu 2012, c'est lancé !

banniere-harubuntu-NEW_crop.png

Harubuntu signifie en kirundi « Ici il y a de la valeur ».

C’est un concours organisé par l’ONG Belge Echos Communication L'ONG belge, Echos Communication qui veut repenser l’acte de coopération en mettant en lumière, d’une part, la réciprocité qui existe entre le Nord et le Sud et en promouvant, d’autre part, les potentialités de chacune des parties.

Motivation du Prix

Ici, en Afrique, il y a de la valeur. Des femmes et des hommes qui créent des richesses et inventent un futur à leur image. Des femmes et des hommes qui ont conscience de leurs valeurs et qui désirent s’appuyer sur celles-ci pour mettre en oeuvre leur développement. Des femmes et des hommes qui désirent voir leurs valeurs reconnues, entendues, valorisées tant sur leur propre continent que sur la scène internationale. Parce que le développement n’est possible qu’en ayant confiance en soi. Parce qu’au cours de l’histoire de l’Afrique, ces valeurs ont été souvent secrètes, cachées, ignorées et qu‘il est temps d’en témoigner. Parce qu’il est juste que l’Afrique prenne sa place et fasse reconnaître ses valeurs et ceux qui les incarnent.

Lire la suite

05 mars 2012

Le pico H03, projecteur de poche*

IMG_6676.JPGJ’ai eu l’occasion de tester le Pico Projecteur H03 à LED de Samsung. Il s’agit d’un projecteur miniature à 30 ANSI Lumens, entièrement à LED, avec une durée de vie de 30 000 heures. Ma première impression c’est « WOW ! »

Dès que je l’ai reçu j’ai été impressionné par sa petite taille. C’est vrai qu’on est habitué à voir ces grands (vidéo)projecteurs. Et du coup, je me suis dit que sûrement il ne ferait  pas l'affaire. Oh que non ! En plus d’être facile (et leger) à transporter ce mini-projecteur offre des performances qu’on ne pourrait même pas imaginer à première vue.

Design simple

C’est presqu’un cube. Il tient facilement dans une paume et dans la poche. Sa surface tactile vous permet de naviguer facilement dans le menu. Il réagit bien au toucher. Pas besoin de forcer. Toutes vos séances de présentations deviendront une vraie partie de plaisir. Vous pouvez si vous le souhaitez le mettre sur un trepied pour qu'il tienne.

Digne d’être appelé « Projecteur »…

Passons rapidement sur les spécifications. Un contraste 1 000:1, une résolution WVGA 800×480, un port USB intégré, un haut parleur 1 Watt, une autonomie d’environ 2h, le tout pour un poids de 170g. Le H03 offre une diagonale jusqu’à 2 mètres.

Je me suis permis de m’éloigner jusqu’à 3 mètres et j’avais encore de bonnes images. Et quand c’est flou, j’ai qu’à regarder sur le côté et gérer la mise au point.

Le Pico Projecteur Samsung H03 est un des premiers du genre, il est plus performant que les Pico Projecteurs directement intégrés dans les téléphones mais ne souffre pas trop niveau taille (70 x 70 x 27,5 mm).

IMG_6686.JPG

Autre point gagnant. Il est possible de le connecter à un smartphone et de projeter le flux vidéo. Tout se passe via les différentes connectiques disponibles : mini PC IN et AV. Vous avez également un mini USB (connectez un appareil avec mémoire de masse et lisez les fichiers sur l’appareil) ainsi qu’un jack 3.5mm. Une sortie casque mini jack vous permettra de brancher des écouteurs.

J’ai adoré comment le H03 fonctionne comme un disque dur multimédia. Il possède lui-même 1Go de mémoire interne et vous pouvez arriver jusqu’à un support micro SD de 32Go. Vous pouvez lire différents formats vidéo (j’ai pas pu tester les DIVX) mais aussi des fichiers audio, photo et documents divers (ppt, doc, xls, pdf…). (Voir caractéristique ci-dessous).

IMG_6689.JPG
IMG_6692.JPG

J’aime moins…

Pas grand-chose à détester. Même si, il faut l’avouer, la qualité de son n’est pas extraordinaire. J’aurai donné une note parfaite à ce bijou si le constructeur avait pu faire ressortir une bonne qualité sonore intégrée.

Il ne faut pas s'attendre à une luminosité aveuglante. Le produit annonce 30 lumens. Pour des images colorées et lumineuses, un mur blanc dans une pièce un peu éclairée cela suffit. Ceci, à condition de garder une taille d'image modeste d'environ 1 mètre de base maximum. Pour un film sombre il faut, en revanche, passer dans une pièce totalement plongée dans le noir.

Et le prix ?

280 000 F CFA  ! Pour un tel bijou, l'investissement en vaut la peine. Et si j’ai un conseil à vous donner ? N’hésitez pas ! Rendez-vous chez Pdastore au 2-Plateaux ou passez-leur un coup de fil.

Note : 17/20

[*Billet sponsorisé par PDASTORE]

 

Fiche technique Samsung SP-H03 - Pico Projecteur LED

Pico Vidéoprojecteur DLP/LED Samsung SPH 03. Luminosité : 30 Lumens; Contraste : 1000:1; Résolution native : 800 x 480; Niveau de bruit : 23 dB; Affichage d'image de plus de 2,0 m; Lecteur multimédia : fichiers vidéos, audios et musicaux sans passer par un PC; connectable à tous types d'appareils : Ordinateur, Appareils photo, Caméscopes, Console de jeux vidéos.

Système de projection DLP/LED

Format natif image 16/9

Formats vidéo lus Vidéo : AVI/SVI, WMV : WMV9-MP4, MPEG4, MP3; Audio : MPEG1/2/2.5, WMA, OGG, FLAC, ACC-LC, ACC-Plus; Photo : JPG, GIF, PNG, BMP; Présentation : PPT, DOC, XLS, PDF, HWP, HTML, TXT.

Luminosité 30 Lumens

Contraste 1000

Puissance de la lampe LED 30 000 heures

Résolution native 800 x 480 x WVGA

Entrées vidéo Vidéo composite

Sorties audio Haut-parleur mono intégré 1 watt

Distance minimale de projection 35 cm

Taille de l'image Diagonale : 23 à 203 cm

Caractéristiques complémentaires Lecteur cartes micro SD; 1 Port USB avec Lecteur multimédia & Office Viever intégrés; Entrée PC propriétaire; Prise casque mini Jack; Mémoire interne 1 Go; Autonomie jusqu'à 2 heures.

Niveau de bruit 23 dB

Consommation (en Watts) 10

Dimensions (l x p x h) en mm 70x 70 x 28 mm

Poids en kg 0,17 Kg