topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

05 mars 2011

Et si on sortait de la crise par cette porte

J’ai retourné la situation ivoirienne dans tous les sens. Avec toutes les données (internes et internationales). Je me demande bien par quelles solutions pacifiques on pourrait sortir. Les médiations ont quasi échoué. Le Panel des Chefs est d’Etat est obligé de jouer les prolongations parce que le match est difficile. La fin semble infernale. Jamais en Côte d’Ivoire on n'avait atteint un tel niveau de violence. Jamais on n’avait été aussi divisé. JAMAIS ! Aujourd’hui, ce n’est plus le Nord contre le Sud, ni les musulmans contre les chrétiens, comme veulent le faire croire les charognards. La fissure est partout. Dans les bureaux, dans les communautés, dans les foyers chez les religieux. C’est grave !

jeveuxlovelapaix.pngC’est encore plus grave parce que chaque jour des personnes meurent de façons atroces. Et les spécialistes des calculs macabres ne sont pas loin. Attendant de nouveaux morts, de nouveaux blessés, ou de nouveaux réfugiés pour noircir leurs feuilles de rapports et incriminer tel ou tel camp. J’ai suivi avec attention les débats, les échanges qui se font lors des rencontres, et sur internet plus généralement. Je constate combien certaines mentalités sont profondément pourries par la haine, la rancœur et la vengeance. Tout çà pourquoi ? Tout ça pour qui ? La Côte d’Ivoire ? De toute part on prétend qu’on lutte pour les Ivoiriens. De parts et d’autres c’est « l’intérêt de la Côte d’Ivoire » qui est mis en avant. Mais alors, si on aime tant la Côte d’Ivoire, pourquoi on ne réussi pas à trouver une voie de dialogue afin d’épargner à ce pays cette flambée de violence et d’être l’objet de raillerie des gens d’à côté. Voulons-nous que l’on retienne de la Côte d’Ivoire un épisode atroce. Et qu’on parle de « massacre ivoirien », «génocide ivoirien » « meurtre à l’ivoirienne ».

Je le disais quelque part d’autre, c’est parce que nous avons lavé notre linge sale en publique que les « Kpakpatos » ont « mis leurs bouches dans nos affaires ». Et aujourd’hui, parce qu’on estime qu’on a des soutiens par-ci ou par-là alors on campe sur sa position : « Moi pas bouger ! ». Pendant ce temps ceux qui se déplacent en masse ce sont les populations qui fuient les affrontements, la faim et les épidemies.

Je crois pour ma part que si la situation n’a pas encore totalement explosé, c’est simplement parce qu’ils sont nombreux ces Ivoiriens qui veulent dépasser tout ceci et continuer à (sur)vivre. Mais alors comment sortir de cette crise appelée affectueusement «Post-électorale » ?

Quoiqu’il en soit, Le président Gbagbo sur la base des résultats du Conseil Constitutionnel qui s’appuie sur la Constitution croit dur et fer qu’il a gagné et qu’il contrôle une administration, une armée et des médias. Un point de vue partagé par une partie de la population ivoirienne. Le premier ministre Alassane Ouattara est convaincu d’être le nouveau président de la Côte d’Ivoire parce que la Commission électorale indépendante l’a dit et que l’Onu l’a certifié et qu’enfin la communauté internationale ( ?) le reconnait comme tel. Il croit à son tour qu’il contrôle une administration, une armée et des médias. Et cette vision des choses, une partie des Ivoiriens la partage. J’en viens à la conclusion (évidente donc ) que ce sera difficile de faire accepter à l’une ou l’autre partie un résultat défavorable à son camp. En plus, les deux parties sont allées trop loin pour faire machine arrière.

Le débat aujourd’hui, n’est donc plus de savoir qui a gagné et qui a perdu. Mais comment on stoppe l’hémorragie. Comment on n’arrête tout ça ? Et nous pouvons choisir de sortir par le sang ou par le bon sens.

Je pense pour ma part, qu’il faut un troisième homme. Et en le disant, je pense à Mamadou Koulibaly, le président de l’Assemblée nationale. Pour moi, c’est sur lui que le (fameux) Panel des Chefs d’Etat africains devait s’appuyer pour une issue pacifique.

1222694817.jpgAu plan ethnico-socio-géographique (pour satisfaire ceux qui aiment voir la Côte d’ivoire en mode ‘‘Nord-Sud’’), le président de l’Assemblée nationale est originaire du nord. Mais ce musulman est né à Azaguié dans le sud. Mam’Cool, comme on aime bien le surnommer est le deuxième homme fort du Front populaire ivoirien (Fpi) le parti de Laurent Gbagbo. Mais c’est aussi, la voix d’opposition de ce parti. C’est celui qui dénonce sans état d’âme les mauvaises pratiques de son parti. Il ne poserait donc aucun problème au Rhdp (rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, coalition d’Alassane Ouattara), qui d’ailleurs ne s'en prend pas à lui.

Mamadou Koulibaly est économiste comme Alassane Ouattara. C’est l’un des meilleurs de sa génération en matière économique et monétaire. Mais c’est également un très grand politicien comme Laurent Gbagbo. Mamadou Koulibaly sait parler aux hommes de « en haut de en haut », mais aussi on l’a déjà vu convaincre les foules de « en bas de en bas ».

A plusieurs reprises Mam’Cool a montré qu’il est un vrai patriote et un rassembleur. D’ailleurs son silence depuis l’éclatement de la crise le met dans une posture de (ré)conciliateur. Il pourrait entrer et sortir de l’Hôtel du Golf sans en être inquiété. Il pourrait parler aux « jeunes patriotes » et les convaincre. Pour moi, il est donc l’homme de la situation. En plus, constitutionnellement, les deux parties pourraient lui accorder le pouvoir, le temps d’une transition.

Regardons de près l’article 40 de notre constitution :

«En cas de vacance de la Présidence de la République par décès, démission, empêchement absolu, l'intérim du Président de la République est assuré par le Président de l'Assemblée nationale. Pour une période de quarante cinq jours à quatre vingt dix jours au cours de laquelle il fait procéder à l'élection du nouveau Président de la République.
L'empêchement absolu
est constaté sans délai par le Conseil Constitutionnel saisi à cette fin par une requête du Gouvernement, approuvée à la majorité de ses membres. ».

En l’état actuel des choses, je pense les gouvernements mis sur pied devraient saisir le Conseil Constitutionnel et faire la requête de « l’empêchement absolu ». Au moins les deux parties se seraient entendues sur ce point.

Une fois au pouvoir, Mamadou Koulibaly aurait un cahier de Charge sur une période de 3 ans maximum :

Faire un gouvernement de technocrates qui ne sont pas affiliés à un parti politique. Il aura les mains plus libres pour travailler.

Favoriser la levée des embargos économiques

Poursuivre et achever le désarment et reformer l’armée.

Réconcilier les Ivoiriens entre eux.

Réconcilier les bailleurs de fond à la Côte d’Ivoire

Renouer les contacts diplomatiques

Reformer les médias de Côte d’Ivoire

Nommer un Conseil constitutionnel fait de juristes qui ne sont affiliés à un parti politique

Créer un comité de réflexion autour de certains codes. Notamment électoraux. Pour que soit défini clairement qu’elle organe désigne le vainqueur d’une élection et qui la valide, dans quelles normes.

Dissoudre l’actuelle Commission électorale indépendante (Cei) et mettre une autre sur pied exempte de toutes personnes affiliées à un parti politique.

(enfin) organiser des élections libres, justes et transparentes. Elections auxquelles il ne se présenterait pas, ni Laurent Gbagbo, ni Alassane Ouattara, ni Henri Konan Bédié, ni Guillaume Soro, ni Charles Blé Goudé.

Pendant ces trois ans donc, les Ivoiriens devraient profiter pour reconstruire leurs rapports, se réconcilier, changer leurs mentalités et se mettre réellement au travail.

Voilà pour ma part les propositions que je peux faire. Et si vous en avez d’autres. Faites-les savoir. Privilégions le dialogue à l’affrontement. Parce qu’enfin de compte, sur le chemin de la guerre, c’est la Côte d’Ivoire qui perd.

Dieu Bénisse notre Nation !

Commentaires

Comme je suis fière de te connaître ... J'ai foi en ce pays grâce aux hommes de ton espèces ! Osons dire que c'est allé trop loin et surement pas dans l'intérêt de la Côte d'Ivoire... Réagissons, mobilisons nous pour que la voix de la paix soit entendue !

Écrit par : Val | 04 mars 2011

Je suis d'accord sur le principe. Une troisième personne. Un troisième homme pour mener la Côte d'Ivoire aux élections plus démocratiques et dans les normes bien définies en amont. Si je comprends votre choix de l'actuel président de l'assemblée nationale, je ne comprends pas très bien comment en vous en appuyant sur l'article 40 de la Constitution ivoirienne, vous préconisez une transition de 3 ans.

Aussi, j'ai du mal à accepter que certaines personnes soient privées de leur droit de se faire élire. Je soutiens donc l'idée d'une nouvelle commission électorale réellement indépendante et non partisane.

Écrit par : Tresorkh | 04 mars 2011

Tu viens d'étendre notr niveau de reflexion, et je t'en remercie. Sans le vouloir tu entreras dans l'histoire, mais à condition que tu portes à la connaissance du peuple, des differents béligerants ainsi que le pannel sans oublier la Communauté International et son staff à savoir l'ONU et autres cet article . Car cela est très refléchi

Écrit par : MEDE | 04 mars 2011

Salut Yoro,
Belle analyse et je la partage.
Comme Tresorkh, je voudrais savoir pourquoi "3ans" et pourquoi priver certains ivoiriens de leur droit de se faire élire?
Beaucoup dirons parce que c'est eux qui nous ont mis dans cette situation.
Mais moi je dirai, ils nous ont mis dans cette situation parce que les institutions chargées de les départagées étaient fortement politisées. Alors que tu apportes déjà la solution à ce problème en mettant des technocrates à la place des politiciens. Donc je ne comprend plus pourquoi l'illégitibilité de certains ivoiriens.
Pour finir je propoeserai un premier ministre à Mam'cool, Jean Louis Billon.

Écrit par : Wilfried AKAKPO | 05 mars 2011

Je suis hyper émue de ton analyse très constructif et très élaboré
Es que si tu peux envoyer cette proposition à cette adresse : propositions225@ymail.com
Il y'a beaucoup de personnes qui aimeront entendre ta proposition
Es que tu me permet de partager à mes autres amis ivoiriens
Merci

Écrit par : Sonia | 05 mars 2011

bne analyse et veritable contrbution,Dieu benisse la cote d ivoire

Écrit par : goourey erick | 05 mars 2011

Merci à tous pour vos remarques et commentaires. Et merci aussi à tous ceux qui ont choisi de diffuser largement ces propositions. Je vous y autorise.

Pour répondre à quelques questions, je dirai l'article 40 est juste une porte de sortie, une perche tendue que peut saisir les 2 gouvernements pour favoriser l'intérim du pouvoir par le président de l'Assemblée nationale. 'Pour les défenseurs de la constitution, ce la ne devrait poser aucun problème). De toute les façons c'est le gouvernement à la majorité des ses membres qui est à l'alpha de cette démarche. Et là, apparemment il y en a deux ! Donc ça devrait se faire beaucoup plus vite.

Pourquoi interdire que certaines personnes se présentent (à ces élections d'après transition) ? Pour éviter que les mêmes causes créent les mêmes effets. Gbagbo, OUattara et Bédié doivent céder la place à d'autres qui ont besoin de faire leurs preuves aussi. Quand à Soro et Blé Goudé, je pense qu'avec leurs positions actuelles, ils doivent laisser le temps au Ivoiriens de savourer leurs 3 ans de transitions. Ils pourraient se représenter en 2019 s'ils le désirent.
Pourquoi 3 ans ? Simplement parce que je pense que 90 jours (comme le conseil la constitution) est largement insuffisant pour mettre en application tout le cahier de charge du président de la transition. D'ailleurs les deux parties pourraient convenir d'un accord pour autoriser la durée de 3 ans maximum. Pour moi 3 ans c'est raisonnable.
Dieu garde ce pays

Écrit par : Yoro | 05 mars 2011

chui tellement d'accords avec sa mais pour l'heure cè bien théorique et sa va prendre du temps. la solution pour l'urgence cè elle que nous cherchons. comment empècher des massacres de femmes qui se font au vu et au su de tous? COMMENT empècher des tueries dans les différents quartiers et les différents villages?? COMMENT????????? voila l'urgence pour nous les ivoiriens vivant en ce moment mème en cote d'ivoire. SOS SOS SOS SOS SOS on meurt tous

Écrit par : miel mortel | 05 mars 2011

Très belle analyse, très sensée et réaliste. Que Dieu te bénisse.

Écrit par : Stephane | 05 mars 2011

Très belle et sensible analyse.
Moi aussi depuis quelques temps, je pense que la solution réside en un troisième homme.
Et il faut un gouvernement de transition, qui dure un temps suffisant pour que les Ivoiriens se réconcilient.

Il faut evidement que la machine de l'Etat soit apolitique. Sinon comment assurer une alternance? Quand vous prêtez votre voiture à un amis, elle continue de marcher, même si celui qui la conduit n'est pas le propriétaire.
Les rouages ne font pas de politique.

Par contre comment interdire à certains candidats de se présenter? Je comprend bien la raison, très sensée, mais comment faire?

Écrit par : Corentin | 06 mars 2011

Cela fut la meme solution que J'ai proposee a mes proches, procaunisant les memes solutions de sorties de crises. Je ne saurais pu dire mieux que l'auteur de cet article ; pour moi , ce n'est que la SEULE solution!
Vivent les Ivoiriens(nes), vive la Cote d'Ivoire.

Écrit par : Rod Aboke | 06 mars 2011

plus le temps passe, plus la situation se degrade (lire http://indignez-vous.hautetfort.com/archive/2011/03/18/abidjan-brule-t-il-ouattara-lecteur-de-malaparte.html)
et plus ta solution rejoint ce à quoi je pense depuis quelques jours.
merci à toi
sapaer aude

Écrit par : saperaude | 18 mars 2011

c'est vrai possible mais un peu compliker tt sa mon pays doit etr sove illico pour eviter une catastrof voir ecatomb pardoner pardoner encor une fois pardoner arreter de tuer vs mm vos freres,amis cousins ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,ke saij encore.......................

Écrit par : tyman gbai | 20 mars 2011

Nice discussion you have here. Only useful information ... Thanks!

Provillus

Écrit par : Only Provillus | 21 mars 2011

Hello,

I think this is really inspiring,Good to see it here.

Thanks..! Alex

Écrit par : Alleppey Resorts | 25 mars 2011

Je ne pense pas que Mamadou Koulibaly puisse arriver au pouvoir, même s'il a toutes les qualités pour cela. Les ploutocrates qui soutiennent Ouattara ont besoin d'un régime à leur solde, afin de piller les ressources gratuit. Ni Laurent Gbagbo, ni Mamadou Koulibaly ne correspondent au profil qu'ils recherchent.

Écrit par : Yapi | 09 avril 2011

I agree with you Yappi

Écrit par : Mobile | 25 avril 2011

Les commentaires sont fermés.