topblog Ivoire blogs

22 janvier 2009

Baisse du coût du transport effectif

image.jpg

Mardi dernier au cours d’une rencontre avec la presse, M. Diakité Yacouba, président de la Fédération des syndicats de chauffeurs unis de Côte d’Ivoire (FENASCUCI) rassurait les usagers quand à la baisse du prix du transport urbain. C’était au siège du syndicat à Adjamé. M. Diakité avait à cette occasion, exhorté ses pairs à pratiquer les anciens tarifs du transport. Puis, il a annoncé de nouveaux prix (réduits). Ainsi, selon lui, la ligne Adjamé-Yopougon passe de 250 à 200 FCFA et Adjamé-Yopougon camp militaire à 250 FCFA, au lieu de 300 FCFA. «Nous avons décidé ainsi pour soulager nos clients», avait-il justifié . La FENASCU-CI demandait alors à ses membres d’appliquer respectivement le tarif de 250 et de 200 FCFA pour les distances qui nécessitaient 300 ou 250 FCFA, soit une baisse de 50 FCFA.
«Depuis quelques jours, nous faisons la sensibilisation. Nos délégués sur le terrain seront chargés de veiller à l’application de cette mesure», rassurait le premier responsable de la FENASCU-CI. Et M Diakité qui prévenait : «Tous ceux qui ne respecteront pas ces nouveaux prix subiront la rigueur de la loi».

Ce matin, un petit tour dans certains quartiers m'a permis de constater que les nouveaux prix sont appliqués dans ces quartiers. Notamment dans la commune de Cocody, d'Adjamé, du Plateau et (selon certains amis) de Yopougon et d'Abobo.
C'est l'occasion de saluer les transporteurs qui ont vu la nécessité d'une telle mesure. D'autant plus que les tarifs entre les différentes villes connaissent, eux aussi, une baisse. Ainsi, par exemple pour aller désormais d’Abidjan à Adzopé, il faudra débourser 1200 FCFA, au lieu de 1500 FCFA. Le coût du trajet Abidjan-Abengourou passe, lui, de 4000 à 3500 FCFA.

C'est l'occasion aussi de nous tourner vers les commerçants et autres vendeurs qui prétextaient le coût élevé du transport pour "gonfler" les prix de leurs marchandises. C'est à eux désormais de faire le dernier pas pour soulager totalement les populations.

Commentaires

Mon gars, je viens de faire koumassi-riviera palmeraie, en passant donc par Marcory et Cocody. Ils n'ont encore rien changé. Les journaux parlent de lundi.
T'as réussit la photo de ton article. C'est bien!

Écrit par : Richman | 23 janvier 2009

J'ai eu un sacré coup de chance alors.
Parce que dans les deux où trois véhicules que j'ai emprunter en partant de la riviera au plateau via cocody ce jour là, les prix n'étaient plus les mêmes. Où alors je suis tombé sur des chauffeurs de bonne foi. Sacré coup de chance là aussi.

Écrit par : Yoro | 23 janvier 2009

excellente nouvelle, en effet :!

Écrit par : Marie | 25 janvier 2009

Mercredi 28 janvier, j'ai pris un woro-woro à Cocody Mermoz direction Pharmacie Ste Cécile, c'était toujours 250 F. Il a fallu plaider pour qu'une jeune femme, qui descendait au Cash, bien avant la pharmacie, ne paie que 200 F.

Écrit par : Laure | 29 janvier 2009

J'ai l'impression qu'il y a deux catégories de chauffeurs. Les malhonnêtes comme d'hab' d'un côté et ceux qui pensent à nous (les rares) d'un autre côté.
Pour ma part, depuis le lundi dernier, je suis tombé une seule fois sur un chauffeur honnête entre le plateau et Cocody. J'ai payé 250. Mais le reste du temps, c'est la M]@***!!!::; Je paie 300 francs.
C'est l'anarchie quoi ! Chacun fait ce qu'il veut. c'est bien à l'image du pays. Rien d'étonnant.

Écrit par : Claude | 29 janvier 2009

comment rentre en contact avec les syndicats de taxis et les gbakas.....merci de nous contacter 67 163 122 ou 47 931 016
ou cocody cite des arts rue jeanne gervais de l'insaac 01 bp 396 abidjan 01

Écrit par : coeur de cible c.i. | 25 juillet 2009

c'est bien c'est une bonne initiative, continue comme cela et peut être les gens comprendront. souvent c'est certains chauffeurs sur le terrain font ce qui leur plais voila koi.
sinon une fois le bureau decide, il n'y a pas de probleme mais il faut mettre les delegués pour la bonne marche c'est tout. je suis de la maison et je suis basé a abobo et mon pere spirituel c'est soloba et moi devilpin.

Écrit par : fofana abdoulaye | 13 mars 2010

Les commentaires sont fermés.