topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12 novembre 2008

Cybersécurité : Vers un cadre légal

P1150880.JPG

Afin de réfléchir, à l’échelle africaine, sur la problématique de la cybersécurité, c’est-à-dire l’ensemble des actions visant à lutter efficacement contre la fraude, escroquerie et tous autres crimes économiques et financiers, mais aussi ontre la déstabilisation des systèmes d’information des pays par l’intermédiaire de l’Internet, une conférence régionale africaine se tiendra du 17 au 20 novembre prochains à Yamoussoukro.

Pour cette grande première, les participants qui viendront de tout le continent et les experts du monde entier auront pour axe d’orientation le thème suivant : «Bâtir un espace numérique de confiance en Afrique». Selon le directeur général de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (Atci), Kla Sylvanus, qui en a fait l’annonce au cours d’une conférence de presse qu’il a animée à cet effet, cette rencontre est importante, eu égard à la place qu’occupe de plus en plus l’Internet dans les entreprises publiques et privées, les administrations étatiques et dans la vie des citoyens.
En fait, nul ne peut plus se passer aujourd’hui de l’Internet, puissant outil de communication et de gestion, mais qui, malheureusement, est utilisé par des personnes mal intentionnées à des fins d’escroquerie. Ces personnes, a indiqué le conférencier, utilisent également l’Internet pour infiltrer des bases de données stratégiques des pays et/ou des opérateurs économiques ou encore pour propager des virus et spams capables de détruire des réseaux informatiques. Outre ces phénomènes qui se développent sur le net et auxquels il faut inclure la cyber-pornographie, le DG de l’Atci a révélé un autre danger qui guette les pays du Sud via Internet : la cyber-guerre. Celle-ci consiste à lancer une attaque à partir d’un pays dont le réseau informatique est moins protégé contre d’autres pays, toujours au moyen de réseaux informatiques.

Bref, si l’utilisation de l’Internet apparaît comme un moyen de communication entrant partagé par tous, elle expose de plus en plus de personnes physiques et morales mais également les Etats. Le cadre institutionnel et légal n’existant pas en général dans lesdits pays, la Conférence de Yamoussoukro devrait en proposer afin de parvenir à une meilleure sécurisation des réseaux informatiques. Il convient de noter que le conférencier était assisté du directeur de la police économique et financière.

Source Fraternité Matin - photo Yoro

Les commentaires sont fermés.