topblog Ivoire blogs

15 octobre 2008

Ce que je crois pour l'Afrique



pauvreté.jpg

Je crois fondamentalement que la lutte contre la pauvreté doit être l’affaire des Africains eux-mêmes.

Je crois aussi que nous avons des ressources riches et un potentiel humain et intellectuel immense et diversifié. Il nous faut donc l’exploiter avec sagesse.

Pourtant, je crois que nous vivons dans un monde où désormais «les cases» du village planétaire se rapprochent définitivement. Dans ce contexte donc, où les termes «Globalisation» et «mondialisation» résonnent partout, les Africains doivent utiliser la coopération.

Je ne crois pas en cette coopération aveugle où on échange miroir contre femmes et filles, où on livre fils et terres pour quelques gouttes de rhum. Mais je crois en une coopération qui permettrait de mieux appréhender les dimensions multiformes de la pauvreté, afin d’élaborer des stratégies (pour en sortir) qui tiennent compte du cadre environnant et international.

C’est pour cela, je crois qu’il faut que les coopérations sud-sud soient plus développées et les rapports nord-sud plus sincères et équitables.

Je crois que les guerres (et les coups d’Etat) nous ont toujours retardé.

Je crois que nous devons arrêter d’accuser «les blancs» d’être la cause de nos malheurs. Si nous étions plus soudés que pouvaient-ils faire ?

Mais… Je crois en la nouvelle génération que nous sommes (en train de construire). Je crois en une jeunesse panafricaine dynamique responsable et résolu à bouter hors du continent les maux qui nous minent et qui favorisent l’émergence d’une pauvreté accrue.
J’ai foi aux valeurs que nous devons embrasser : Travail, solidarité, responsabilité, intégrité.

Je crois en une jeunesse africaine digne, débout et capable de changer le visage sombre de l’Afrique.

L’Afrique d’aujourd’hui est l’œuvre des «gens d’hier».

Mais (je crois que) l’Afrique de demain nous appartient... nous les "gens d'aujourd'hui".
Commençons dès à présent, à en bâtir les socles afin de montrer à nos descendants le chemin du succès... l’image d’une autre Afrique.

Celle d’une Afrique qui tourne le dos aux guerres et aux conflits, mais qui marche dans les voies de la démocratie et des solutions pacifiques. Celle d’un continent sans sida, sans famine, ni génocide. Celle d’une terre politiquement, intellectuellement et économiquement indépendante. Celle d’une famille unie autour d’idéaux de développement.
L’image d’une Afrique riche.

Voir le bilan partielle de cette journée.


Cette journée a été consacrée à la lutte contre la pauvreté (dans le cadre du Blog Action Day).
On peut parler de journée réussie au regard de l’affluence qu’il y a ici .

Sur mon blog il y a eu quelques contributions sur «comment l’Afrique peut sortir de la pauvreté».

Deux idées.

Les Afro-optimistes :

Black star RETOUNONS AU CHAMP CULTIVER DU RIZ ET DES LEGUMES EST LA SOLUTION DE L'AFRIQUE POUR SORTIR DE LA PAUVRETE, un homme qui a faim, ne peut même pas entendre

Alex. Mais cela commence par une politique stable, donc des politiciens non corrompus. A partir de ce moment là investisseurs locaux et étrangers pourront créer des usines de transformation, des manufactures, et le commerce extérieur s'envolera.
Ce qui amènera des richesses qui pourront être réinvesties dans l'éducation, la santé, les infrastructures ....
Le plus grand frein au développement est la corruption.


Amandine. Il faut bannir la corruption de l'Afrique

bkogoe. Je crois très sincèrement que l'appropriation des nouvelles technologies par la jeunesse africaine peut aider l'Afrique a sortir de la pauvreté. Je crois également comme Black Star qu'il faut revenir à l'essentiel: L'AGRICULTURE.Nous devons pouvoir subvenir en priorité à ce besoin fondamental.

Tim Marshall. Il faut d'abord sortir de la dependance politique et economique pour aspirer a un developement. ainsi ils serviront d'exemple. Il faut mettre fin a ces gouvernaces authoritaires et neo patrimoniales qui datent de l'epoque moyennageuse. Si tout ceci est fait on peut aspirer a un developement.

Et les Afropéssimistes en faveur du néocolonialisme
Orifere . Ca m'etonnerait, y a rien on peut faire pour Africa. La preuve, les jeunes Blancs quittent en masse l'AfSud...

Lilipute. Facile, R E C O L O N I S A T I O N

Dans le village, Richman a également propose un post intéressantqui a fait l’objet d’un débat.

Et puis Cartunelo qui propose le shopping de lutte contre la pauvreté



Commentaires

Il n'y a eu que 3 post sur cette plateforme alors! Espérons que le débat nous fasse aller de l'avant.
Merci

Écrit par : Richman | 16 octobre 2008

Il nous faut d'abord des dirigeants qui aiment l'Afrique sincérement, qui ont le sens du patriotisme,qui luttent contre la corruption. La libre circulation des biens et des personnes dans les sous-régions, la fin du tribalisme et racisme entre Africain, et aussi la fin du Franc CFA( lire l'artice" Le Franc CFA, ou comment la France nous appauvrit: nos dirigeants complices" sur bao.afrobazz.com. ) . Refusons ensemble 'l'aide' de nos fossoyeurs blancs qui nous mettent sous perfusion pour que nous soyons toujours dépendants!
Le jour ou l'Afrique se réveillera, la France tremblera!

Écrit par : AÏDA | 19 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.