topblog Ivoire blogs

15 septembre 2008

Annuaire des sites web de Côte d'Ivoire

edition_2007.jpg

J'ai découvert l'édition 2007 de l'annuaire des sites internet de Côte d'Ivoire. Vous pourrez le voir ici... il semblerait que l'édition 2008 soit en cours.

Commentaires

Ok...
Merci pour tes infos utiles , en effet il n'y a pas plus tard que hier je cherchais des infos sur l'attribution du domaine .CI
Alors je te dis un grand merci ...parce que tu mis sur la piste

Écrit par : TOUVOLY Donatien | 15 septembre 2008

Rechercher et trouver les meilleures offres d'emploi en cote d'ivoire et aussi a abidjan,n'hésiter plus,ne chercher loin ce qui est tout près de vous les diplomés,les etudiants,eleves ivoiriens

Écrit par : mamadou | 08 septembre 2010

C’est un Youssouf Bakayoko, avec la conscience d’avoir proclamé, « les vrais résultats » du second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre dernier que nous avons rencontré hier, dans un grand hôtel d’Abidjan où il a aménagé depuis le mercredi 01 novembre. D’entrée, le président de la Cei a démenti formellement, les rumeurs selon lesquelles « il est dans cet hôtel contre son gré et qu’il y aurait été séquestré ». « C’est par mesure de sécurité que je suis ici. Ce n’est pas par contrainte », a-t-il fait remarquer.

Puis, l’ancien ministre des Affaires étrangères d’attaquer les allégations de forclusion évoquées par le camp présidentiel pour rejeter les résultats qu’il a proclamés et qui donnent Alassane Ouattara vainqueur avec 54,10 % contre 45,09 % pour Laurent Gbagbo. « Le président du Conseil constitutionnel sait que j’étais placé dans l’impossibilité de proclamer ces résultats. L’empêchement de proclamer ces résultats dont a été l’objet le porte-parole de la Cei, Bamba Yacouba en est la manifestation palpable du refus du camp présidentiel de nous laisser faire notre travail jusqu’au bout et dans le délai requis.

Ce sont d’ailleurs les mêmes circonstances qui nous avaient amenés, au premier tour, à proclamer les résultats provisoires au-delà de minuit, exactement vers 01 heures du matin. Les résultats définitifs provisoires avaient été rendus publics au-delà de minuit. Mais Yao N’Dré les avait validés », a affirmé le président de la Cei. Qui ajoute : «Ce sont les vrais des 19 régions, consolidés par l’ensemble des commissaires de la Cei que j’ai proclamés. Ces résultats ont été communiqués aussi bien aux deux candidats qu’au Conseil constitutionnel, à la Facilitation, à l’Onuci.

Nous n’avons pas pu les publier à cause, je vous le répète, de l’incident qui s’est produit entre Bamba Yacouba et les deux représentants du camp présidentiel », a poursuivi le président Youssouf Bakayoko. Pour lui, « ce sont les résultats authentiques qui ont effectivement sanctionné le scrutin du dimanche 28 novembre, tels qu’adoptés et validés par l’ensemble des commissaires qui ont été proclamés par la Cei ». Pourquoi le président de la Cei a-t-il choisi un hôtel de la place au lieu des locaux de la Cei pour rendre publics ces résultats ? Youssouf Bakayoko répond : « Dès lors que les commissaires se sont accordés sur les résultats, les ont consolidés et validés, le lieu de la proclamation et la présence des membres de la Cei n’ont plus d’importance », a-t-il martelé, soulignant que « le président du Conseil constitutionnel a été informé de ma décision de proclamer ces résultats ». En ce qui concerne cette proclamation de ces résultats sur les antennes des médias étrangers en dehors de la Rti ( Radiodiffusion télévision ivoirienne), en particulier la Télévision ivoirienne, la réponse de Youssouf Bakayoko est plutôt nette : « La Rti n’a pas l’exclusivité de la Commission électorale indépendante ( Cei) ». La Cei, ajoute-t-il « a un devoir de proclamation et non un devoir de diffusion… Qu’on m’apporte les preuves que les résultats que j’ai proclamés ne sont pas les chiffres réels validés par les commissaires. Les PV ( procès verbaux sont faits en 5 plis. Ces résultats sont ceux sur lesquels les commissaires se sont entendus. Et avant de les proclamer, Yao N’Dré a été informé. Je n’ai rien inventé. Ce sont bel et bien les résultats sortis des urnes », a-t-il insisté. Youssouf Bakayoko ne partage pas la décision du Conseil Constitutionnel d’invalider des régions où le vote s’est déroulé, en dépit de quelques irrégularités.

Le président du Conseil constitutionnel a notamment invalidé le scrutin dans 9 départements du Nord, dont Bouaké, Korhogo, Séguéla, etc. où Ouattara Alassane a fait le plein des voix. Youssouf Bakayoko soutient mordicus « qu’il s’agit d’une élection présidentielle » soulignant « qu’on considère un territoire comme une circonscription unique. On ne saurait donc annuler le scrutin dans une région et valider dans d’autres régions. Yao N’Dré le sait. Soit, il annule tout le scrutin au plan national, soit, il valide l’ensemble du scrutin », a-t-il objecté pour dénoncer le caractère irrégulier de la décision prise par Paul Yao N’Dré. En tout état de cause, Youssouf Bakayoko persiste et signe que « les résultats qu’il a livrés aux Ivoiriens sont l’émanation des suffrages exprimés et qui donnent vainqueur Ouattara Alassane », candidat du Rdr soutenu par le Rhdp.

Armand B. DEPEYLA

Écrit par : shooga | 04 décembre 2010

Le lien qui est donné est périmé. En même temps l'info date de 2008... Je vous donne le lien de TelUrban pour la Côte d'Ivoire : http://ci.telurban.com

Écrit par : TelUrban Côte d'Ivoire | 19 août 2014

Les commentaires sont fermés.