topblog Ivoire blogs

17 août 2008

1000 voitures, pas de routes

c446beeb337c0ffddb9a3936d62cbc84.jpg«1000 voitures à écouler», pour l’année 2008 ! Tel est l’objectif que s’est donné le constructeur (d’automobile) iranien Siepa, après avoir signé un partenariat de distribution avec la Compagnie ivoirienne d’entretien et de réparation d’automobiles (Ciera).
Dans un article paru dans «la semaine de l’Ecofinance» de l’hebdomadaire «Jeune Afrique n° 2482», Hubert Nassa Kotchi, Directeur général de la Ciera, indique que leur objectif «est de permettre aux Ivoiriens d’acquérir des véhicules neufs à moindre coût, avec une garantie constructeur de douze».
Voilà ce que j’appelle une opportunité qu’il faudra saisir le moment venu.
Pourtant, je trouve que cette offre n’est pas du tout adaptée à une ville (Abidjan) où il n’existe presque plus de routes (digne de ce nom). «Abidjan est saturé», disent les gens de la rue. Et pourtant c’est vrai.
«Les voitures sont plus beaucoup que les hommes de ce pays», pour emprunter l’expression du célèbre rappeur ivoirien Billy Billy.
Dans une ville où les rues et avenues sont encombrées, où les embouteillages sont de plus en plus kilométriques, où l’on a rangé au placard le projet du troisième pont, je pense qu’il faudrait accorder la priorité à la réfection – et à la construction – des voiries plutôt qu’à l’acquisition de voitures. A moins que ces engins soient prévus pour servir de décors pour nos garages.
Parce qu’il n’y aura bientôt plus de routes pour circuler. C’est ce que je crois ! Pas vous ?

Commentaires

Entièrement de cet avis. Il ne s'agit pas actuellement de courir après des contrats qui vont permettre de se remplir les poches pendant qu'il n'y aura aucune issue pour leur mise en œuvre. La Côte d'Ivoire doit se pencher sérieusement sur les problèmes de fonds tels que la réalisation de nouvelles infrastructures dans tous les domaines, ce qui permettra d'amorcer son redressement économique. Nous ne doutons pas que cela puisse se faire par ingénierie concourante (c-à-d parallèlement), mais pour que nous en soyons rassuré, il faut de la part du gouvernement des actes qui nous le prouvent.

Écrit par : Marius | 20 août 2008

Peut être que le début des campagnes électorales favoriseront la création ou la rénovation de ces infrastructures. Qui sait ?

Écrit par : yoro | 20 août 2008

Les commentaires sont fermés.