topblog Ivoire blogs

04 août 2008

Incendie au grand marché d'Abengourou

9885782341d8bde0f6d628fb81a42bd0.jpg
e2e24b135c76ad190d5473eff422a0c1.jpgLe lundi 04 Aout restera à jamais gravé dans la mémoire des populations de l’indénié (région royale de l'est de la Côte d'Ivoire). Pour cause le Grand Marché de la ville est parti en fumée.
Selon les informations recueillies c’est à 07H 30 minutes que le ciel s’est assombri dans le royaume de l’indénié. Sous le pouvoir dévastateur des flammes le Grand Marché a brulé.
Selon les témoignages recoltés ça et là, le feu se serait déclenché au niveau supérieur du marché à partir du magasin de friperie tenu par un certain Adou.
Marie François Gragbé, Préfet de région et Préfet du département d’Abengourou, rencontré sur place ne pouvait faire autrement face à la fureur des flammes qui ont réduit à néant les efforts consentis par les commerçants et les commerçantes. «C’est le grand marché de la ville, pour se ravitailler ce sera difficile(…). Dommage, on va réfléchir pour éviter que cela arrive prochainement», a déploré le Préfet.
L’autorité municipale représentée par son premier adjoint, Amoikon Kouamé estime que la municipalité a joué sa partition en créant des bouches d’eau pour contrer d’éventuels incendies, sous les conseils avisés des sapeurs pompiers, lors de la construction du grand marché. Sur le terrain les tuyaux de raccordement qui relient les bouches d’eau tenus par des jeunes volontaires en vue de maitriser le feu ont montré leurs limites. Par manque de simulation depuis au moins trois ans, la pression d’eau s’est avérée très insuffisante. L’action d’une unité industrielle de bois présente sur place a favorisé la canalisation du feu. Ainsi le tiers du marché est quand même resté intact.
Contre vents et marrées les victimes ont envisagé sauver ce qui pouvait l’être.
Tandis que ceux-ci pleuraient les marchandises parties en fumée, d’autres s’activaient à des scènes de pillages. Avec l’action vigoureuse des forces de l’ordre, des dizaines de personnes ont été interpellées.
Quant à la source de l’incendie on se perd en conjecture (Comme d'habitude). S’agit-il d’un incendie criminel ou d’un court-circuit ? les enquêtes nous situeront.

Photo R.r, prise avec un téléphone portable

(Renard renard, envoyé spécial à Abengourou)

Commentaires

tchiééééé.vous êtes rapide dêh. c'est vrai que le marché a pris feu ce matin .mais comment savez vous ça ? si vous êtes abidjan?

brou boni victor, cafétou abengourou

Écrit par : brou boni victor | 04 août 2008

(lol) nous avons nos sources.

Écrit par : yoro | 04 août 2008

notre marché vient de s'éteindre hélas!
les temps sont durs en ce moment, nos femmes vont souffrir de cette situation.
il y a une femme qui a vu ses 800000 f cfa bruler sans pouvoir rien faire, c'était triste

Écrit par : agnini stephane | 05 août 2008

notre marché vient de s'éteindre hélas!
les temps sont durs en ce moment, nos femmes vont souffrir de cette situation.
il y a une femme qui a vu ses 800000 f cfa bruler sans pouvoir rien faire, c'était triste

Écrit par : agnini stephane | 05 août 2008

Les commentaires sont fermés.