topblog Ivoire blogs

17 juillet 2008

Et pourquoi pas "Miss Internet" ?

Abidjan s'apprête à vivre, le 30 août prochain, la finale de Miss Internet-Côte d'Ivoire. En prélude à cet événement qui mettra en compétition 12 candidates, Eliam Zan Samuel, directeur général d'André marketing group (AMG), qui défend ce projet, s'est entretenu récemment avec la presse, à SimpleX Côte d'Ivoire, à Angré-Djibi.


"A peine avons-nous reçu l'avis favorable du Comité Miss Internet international pour l'organisation de Miss Internet Côte d'Ivoire selon les principes de l'international, que nous avons réunis pour lancer l'événement" a-t-il dit. Selon lui, c'est donc pour permettre à la future représentante de la Côte d'Ivoire de participer dans les meilleures conditions à la finale internationale de Miss Internet (le 27 octobre prochain en France) que la structure organisera, le 30 août prochain, la finale nationale en présence évidemment du président du Comité Miss Internet international.
"La naissance de Miss Internet-Côte d'Ivoire, se veut, à l'ère des NTIC, non seulement un relais de la politique de scolarisation des filles de l'Etat de Côte d'Ivoire, mais surtout un outil de promotion de la femme ivoirienne dans le monde entier", a expliqué Eliam Zan avant de livrer les critères de participation à l'épreuve : "Les candidates ne doivent jamais avoir enfanté ni de piercing, en encore moins de tatouage sur le corps ; elles doivent être aussi âgées de 18 à 25 ans et vivre en Côte d'Ivoire ou à l'étranger".

Par ailleurs, Samuel Eliam Zan a indiqué ce projet doit être aussi l'affaire de toute personne vivant en Côte d'Ivoire et à l'étranger désireuse de contribuer à la promotion de la femme à travers un projet communautaire d'intérêt. Puisque, a-t-il souligné, "les filles doivent défendre un projet communautaire d'envergure. Et les actions communautaires de la Miss de la finale internationale du 27 octobre prochain s'étendront sur une année".

Entre août et novembre 2007, Selon Samuel Eliam, 15 mille personnes ont pris par au vote par Internet (www.missinternetci.com) concernant le concours national. Et que c'est à l'issue de l'exercice, que les 12 finalistes nationales ont été retenues.
Ce genre de concours est déjà organisé dans une vingtaine de pays du monde dont la France, la Tunisie, la Belgique, etc., et est lancé via Internet au Niger, au Cameroun, en Tunisie, en Algérie et bien sûr en Côte d'Ivoire.

(Source "Notre Voie")

Les commentaires sont fermés.