topblog Ivoire blogs

26 juin 2008

Les Ivoiriens à l’heure du passeport électronique

Un article de Afrik.com

437d76a1a87051ef5369dccfb16c96f3.jpgUn nouveau passeport en remplacement de l’actuel sera bientôt en vigueur en Côte d’Ivoire. Il est doté d’ une puce qui contient des informations biométriques sur le titulaire du document. La Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays africains à bénéficier des commodités de ce nouveau type de passeport.

Des responsables du groupe Imprimerie nationale de France, fournisseur principal de l’opération des passeports à puce ont été reçus par Désiré Tagro, ministre ivoirien de l’Intérieur en avril dernier à Abidjan. A cette occasion les responsables du Groupe ont présenté le nouveau passeport ivoirien.

Selon les responsables de l’imprimerie nationale de France, le nouveau passeport est un document électronique qui contient une puce intégrée au système international. En plus des mesures sécuritaires des premier et deuxième niveaux du passeport actuel, le nouveau passeport permettra avec sa puce incorporée de faire des contrôles plus poussés et d’avoir des gestions de bases de données efficaces.

« Cette puce permet une interopérabilité. C’est à dire que chacun des postes de douanes au monde pourra lire sans difficultés les informations de la puce du passeport ivoirien. » C’est ce qu’a expliqué Loïc de la Cochetière, PDG du groupe Imprimerie de France, concessionnaire dudit passeport.

Une validité de 5 ans au lieu de 3 ans

Outre la modernisation du passeport ivoirien, la convention de concession prévoit également la décentralisation des sites d’enrôlement dans quinze sites dont cinq à Abidjan, cinq à l’intérieur du pays et cinq autres dans des ambassades à l’étranger.

Contrairement à l’actuel passeport, qui a 3 ans de validité et coûte 25.000 francs Cfa, le nouveau aura une validité de 5 ans et sera au prix de 40.000 francs Cfa.

La confection de ce document débutera selon le PDG de l’Imprimerie nationale de France, le 15 juillet 2008. Les fournisseurs essentiels sont constitués de l’Imprimerie nationale de France elle même, qui fournira le passeport vierge, et de la société Belge « Zetes » qui sera chargée de l’investissement, des infrastructures sur le plan local pour l’enrôlement efficient du citoyen et la personnalisation du passeport électronique délivré.

Au plan national, le concessionnaire potentiel est la société nationale d’édition de documents administratifs et d’identification (SNEDAI).

Commentaires

Très bonne idée, celui qui à l ancien comment il fera pour obtenir ce nouveau passe port

Écrit par : fofana hinnako benoit | 10 avril 2015

Les commentaires sont fermés.