topblog Ivoire blogs

20 juin 2008

A 10 milliards près !

c0ad48e8414311966527a537b2008898.jpg
Les obstacles à la tenue effective des élections présidentielles (prévues pour le 30 novembre prochain) en Côte d'Ivoire, «sont essentiellement financiers». Voilà une phrase qui m'a fait sourire et qui me fait penser qu'en fait de compte si cela est avéré, les élections vont se tenir après le 30 novembre.
Cette affirmation est de Boureina Badini, «représentant du président Blaise Compaoré en Côte d'Ivoire, chargé du suivi de l'accord de Ouagadougou», dans une interview parue dans «Jeune Afrique n°2475».
La suite des affirmations du ministre burkinabé me fait encore plus sourire.
«La marge de l'Etat ivoirien est plus que réduite. Malgré les contributions des partenaires au développement, il reste un trou de plus de 10 milliards de F CFA (15,2 millions d'euros) qu'il va bien falloir combler (...)».
10 milliards ! La Côte d'Ivoire est donc à 10 milliards près pour considérer «ce trou» comme un obstacle à la tenue des élections ? Franchement...
En son temps, les planteurs de Côte d'Ivoire avaient offert la symbolique somme de 10 milliards comme effort de guerre. Et cela avait servi à l'achat d'armes. Mais pourquoi pas aujourd'hui, où cet argent est plus que jamais indispensable. Je suppose qu'ils sont occupés à courir avec la justice à leur trousse. Soit !
Mais dire que l'Etat n'a pas 10 milliards pour qu'enfin on aille aux élections en novembre relève de la foutaise.
L'Etat à lui seul a empoché 100 milliards dans l'affaire des déchets toxiques. La dîme - si Dieu le veut - pouvait servir à cet «effort d'élection».
En réalité, 10 milliards est une somme à portée de poche pour l'Etat de Côte d'Ivoire. Si et seulement s'il y met la bonne foi et la bonne volonté.
En sacrifiant quelques projets d'embellissement du pays, quelques gabegies et autres orgies... on pourra récolter 10 milliards. Où alors on fera appel à Kadhafi pour nous prêter main forte.
Mais de grâce arrêtons de dire que la Côte d'Ivoire est à 10 milliards près pour organiser effectivement les élections. Si on cherche un prétexte pour les reporter à deux ans plus tard, ce n'est pas le bon... il faut trouver autre chose.

Commentaires

J'ai la solution Yoro, une contribution nationale,
Si je me base sur une population ivoirienne de 15 millions d'habitants, à raison de 1000 F CFA en moyenne par ivoirien on arrive à 15 milliards.
Bien entendu chacun participerait en fonction de ses revenus, ainsi les footballeurs internationaux, politiciens et autres grands patrons pourraient donner entre 1 et 10 millions chacun, les faroteurs du MG & autres rue princesse 500 000 /.../et les moins nantis d'entre nous seraient limités à 100 CFA.

Écrit par : Djé | 20 juin 2008

aha...
Moi je propose qu'on retire 10 000 000 000 dans nos 100 milliards de déchets toxiques pour régler cette question. Si vraiment l'Etat n'a pas ces fameux 10 milliards. ihi !!!

Écrit par : Yoroba | 20 juin 2008

ehhhh Yoro, ne cherches pas palabre où y'en a pas, moi mon père n'a pas encore indemnisé ô!!!!!!!

En complément de ma proposition, je rajoute aussi ceux qui roulent en Q7 et autres Maybach, pour eux c'est 5 millions.

;)

Écrit par : Djé | 20 juin 2008

d'accord je cherche plus palabre mais vrai vrai là... je suis sûr que les gens vont dire ce n'est pas une cotisation d'intérêt national. Donc il vont pas (tous) cotiser. Or avec les... de déch... tox... là c'est plus facile !

Écrit par : Yoroba | 20 juin 2008

lol, super poste et supers commentaires. Cependant, je pense que s'il y' a une cotisation qui soit bien dans l'intérêt national, c'est bien celle-là.

Écrit par : Kwaame | 28 juin 2008

Les commentaires sont fermés.