topblog Ivoire blogs

29 mai 2008

Petit exercice de syllogisme

Dans l'affaire "avion présidentiel en panne", qui sera la victime à sanctionner.
Si pour une échelle (trop courte) le commandant de l'aéroport de Yamoussoukro a été "châtié", qui subira donc le châtiment pour une panne dans l'avion présidentiel dont le chef de l'Etat n'a pas été informé. Un désagrément qui l'a obligé à faire le chemin du retour par la route.

Commentaires

Mais en meme temps, je pense que Gbagbo devrait être heureux...
parce que d'après ce que j'ai lu la découverte de la panne est le fruit d'un (heureux) hasard.

Écrit par : Green Man | 30 mai 2008

Les commentaires sont fermés.