topblog Ivoire blogs

24 avril 2008

Rebellion à l'église aussi !

Les bruits qui courraient depuis quelques mois dans les couloirs de la communauté chrétienne de Côte d'Ivoire, ont fini par se répandre sur la place publique. Et ce, suite à la suspension d'une dizaine de pasteurs de l'église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire.

Article paru dans Fraternité Matin de ce jeudi

"Nous ne sommes pas organisés en église. Nous appartenons à une église qui a plus de 100 ans. Nous ne voulons pas brader notre histoire ». Ces propos sont du pasteur Jonas Adou, missionnaire à l’Eglise protestante de Dakar, membre de la coordination des neuf pasteurs suspendus de l’Eglise méthodiste unie de Côte d’Ivoire (Emu-ci) depuis le 1er avril 2008. Il s’exprimait ainsi au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Ibis Marcory au nom de ses pairs.
La hiérarchie de l’Eglise leur reproche, selon le pasteur Richmond Botro d’avoir produit un manifeste dans lequel ils dénoncent l’intégration de l’Eglise protestante méthodiste (EPMCI) de Côte d’Ivoire à l’Emu-ci. Une option qui a été faite par le Bishop Benjamin Boni en 2001, en s’appuyant sur des arguments d’aide financière et de puissance protectrice de l’Emu à l’EPMCI. Ce que ces neuf pasteurs désapprouvent. Car, disent-ils, ces motivations ne sont pas saintes au regard de la parole de Dieu. L’autre point fondamental de leur mécontentement est lié à l’aspect doctrinal et cultuel de l’Emu ; qui est, selon eux, une église épiscopale dont les pratiques se rapprochent de celles de l’Eglise catholique sans le Pape. Avec un Bishop à vie, ou jusqu’à l’âge de la retraite. Ce qui fait perdre à l’EPMCI son authenticité. Ces pasteurs se disent néanmoins ouvert à toute forme de dialogue pour éviter l’implosion de l’Eglise. Et affirment que onze églises sur les 847 que compte l’Emuci les ont rejoints après avoir perçu leur motivation. En l’absence du Bishop Benjamin Boni, le pasteur Isaac Bogro surintendant d’un district de l’Emu-ci nous a confié que l’Eglise n’est pas prête à régler ses problèmes dans les journaux."



Voir répartition géographique de l'EMU dans le monde et la présentation de l'EMU-Côte d'Ivoire

Commentaires

C'est vrai que les motivations d'intégration de EPMCI à EMU-CI ne sont pas bibliques (financement, protectorat etc), mais les arguments des protestataires ne sont pas forcement bibliques si elles s'appuient sur la question de l'election au poste de Bishop.
l'Eglise gagnerait à rassurer les dissidents par un débat franc et sprirituel (basé sur la parole de Dieu) que d'adopter des sanctions.
Que Dieu soutienne l'église méthodiste dans ces moments difficiles.

Écrit par : Kangou Ignace | 24 avril 2008

Je pense personnellement que ces pasteurs ont raison car en tant que fidèle de l'église je constate que les responsables de l'église méthodistes sont en train de dévier de la fonction prémière qui leur a été confiée par dieu. j'ai comme l'impression que rien n'est fait pour l'épanouissement spîrituel des fidèles mais c'est au contraire la course aux fortunes qui les intéresse ce n'est pas là le combat de JONH WESLEY. Ils cotisent les fumeco et payent pour les moissons dont une partie versée à la conférence mais on ne sait pas à quoi sert cet argent , les fidèles sont laissés pour compte. L' église mère n'a jamais été construite , aujourd'hui le terrain est abandoné et les herbes y poussent en ordre et en désordre. Je crois que comme l'homme peut se tromper que ces responsables reconnaissent leur tord et reviennent résolument à la raison celle de se mettre au service véritable de dieu afin de récupérer les ames égarées dans le nom puissant de Jesus de Nasareth.que dieu vous fortifie, Amen

Écrit par : alloh toba moise | 08 mai 2008

Les commentaires sont fermés.