topblog Ivoire blogs

15 avril 2008

L’art et le design au service des morts

f95bd5d6633f7ad11d3998e138d3bdc6.jpgExposées sur une plate forme en hauteur, des caisses joliment décorées retiennent toujours l’attention. Soit pour leurs formes ou pour leurs décorations. Sculptées en bois, elles sont de petites ou de grandes tailles ayant les allures aussi multiformes qu’atypiques : Chien, poisson, panthère, lion, bateau, avion, voiture, bouteille, fruits et légumes…
Mais ne vous y méprenez pas. Il ne s’agit point d’objets décoratifs, mais de cercueils.
Allant des formes les plus simples aux plus inimaginables, les «fabricants» font preuve d’imagination et de créativité. Jefferson 30 ans, fabricant et vendeur de cercueil nous livre quelques informations.

Pourquoi faire des cercueils avec ce genre de forme ?
«En fait, les Ghanéens aiment enterrer dignement leurs morts. Et pour eux, offrir au mort un cercueil pareil, c’est l’honorer».

«Les choix sont faits en fonction de la vie de l’individu ou de ce qu’on retient de lui ou de ce qu’il aimait. Par exemple s’il aimait la boisson ou travaillait dans une usine de boisson on le mettra dans un cercueil à la forme de bouteille mais décoré aux couleurs et aux motifs de sa boisson préférée ou de la marque pour qui il travaillait. Si le mort était pêcheur ses parents vont souhaiter qu’il soit enterré dans un cercueil en poisson. Et s’il rêvait un jour de prendre l’avion et qu’il ne l’a jamais fait, ses parents lui offre la possibilité en le mettant dans un cercueil en forme d’avion. Ainsi de suite…»

C’est long à fabriquer ?
«En moyenne, il faut entre trois jours et une semaine pour finir la première étape qui est celle de la confection de la forme et de la décoration des cercueils. La deuxième étape consiste à mettre les tissus mortuaires à l’intérieur. Cela peut se faire en une seule journée (…)
Cependant, il y a des commandes qui peuvent nous prendre jusqu’à deux semaines, lorsqu’on doit ajouter d’autres matières comme l’or, le bronze ou autre chose».


Et pour le prix…
«Tout le monde ne peut pas s’offrir un cercueil de ce type. Car le prix varie entre 400 et 700 dollars (environ de 200 000 à 1 500 000 CFA)».
A ces prix-là, on peut bien dire l’on tient à honorer le mort.

Un travail de tant d'efforts

0c1203f91dcc7d772a24555ccfb50dc4.jpg


Avec des formes...
0704c0efc7567007926dcc3b91e15f39.jpg


ac30022e2692f5a67a8ca657036d1c3a.jpg


...aussi delirantes les unes...
b26166df1b4b22dcc715911dfd7510cc.jpg


...que les autres
ea0210c07a17c172403881e760b35a14.jpg


e9169d4feccc6573cb0dc6d6aefb2d30.jpg

Commentaires

c'est vraiment incroyable !!! Je suis fascinée là...
Une belle philosophie de la mort qui même si elle rend triste les vivants fait à par entière partie de la vie.
Merci ! Merci pour ce billet !

Écrit par : Madison | 16 avril 2008

Beau billet en effet !

Écrit par : Théo | 16 avril 2008

Félicitations pour ce beau reportage

Écrit par : Félix | 16 avril 2008

Les commentaires sont fermés.