topblog Ivoire blogs

02 avril 2008

Le Lycée Al Ghadir est-il interdit aux Noirs ?

Enquête…inachevée...
aafa96bf735f9c61d32e5e975655e405.jpgDans un quartier d'Abidjan, l'on raconte qu'il existe une école qui est strictement interdite aux Noirs. C'est le Lycée libanais «Al Ghadir». Il est situé à un endroit perdu de la Riviera 3 (un quartier huppé de la commune présidentielle de Cocody).
Nos efforts pour tenter de rencontrer les responsables de cet établissement d'enseignement afin de vérifier l'information sont restés vains.
«Vous ne pouvez pas entrer si vous n'êtes pas parents d'élèves», nous apprend le vigile chargé de surveiller le portail. C'est un noir, un Ivoirien.
Pendant ce temps, l'on aperçoit un ballet interminable de véhicules (car et voiture personnelle) qui entrent «pour déposer les élèves». Il est quasiment 7 heures 45.
Nous décidons d'attendre afin de pouvoir interroger les chauffeurs (qui sont noirs). Mais en observant tous les véhicules l'on peut facilement constater que les élèves qu'on vient déposer sont tous libanais (du moins ont tous la même couleur de peau et les mêmes traits).
Renseignement pris néanmoins chez le vigile (qui souhaite garder l'anonymat), l'on apprend que le lycée libanais Al Ghadir comprend un niveau préscolaire, primaire et un collège. Mais concernant l'information selon laquelle elle serait réservée aux libanais, le gardien refuse toujours de la confirmer (ni de l'infirmer).
8 heures 30, un chauffeur venu descendre les enfants de son employé stationne à quelques mètres pour vérifier l'état de ses pneus. Nous nous dépêchons pour l'accoster avec un grand sourire en lui proposant notre aide. L'homme visiblement heureux nous répond qu'«il n'y a rien de grave». Alors, nous engageons une causerie qui aboutit à la question qui suscite notre intérêt. «Est-ce que le Lycée Al Ghadir est interdit aux Noirs ?». Notre interlocuteur réfléchit et lance sans balbutier : «Je sais qu'il n'y a que des libanais dans cette école. Depuis deux ans que je viens déposer les enfants de mes patrons je n'ai jamais vu d'autres élèves que ceux des libanais». Pour le chauffeur, tous les élèves sont libanais mais, il ne peut confirmer que le lycée est uniquement réservé aux libanais.

55e8ec0203e836e271ff03fdb4dbb962.jpg
Un peu plus de 20 minutes après que notre homme nous ait laissé, nous nous rapprochons du portail central du Lycée Al Ghadir. Un seul bâtiment (gigantesque et rose) est visible. Et la clôture s'étend à une centaine de mètre.
Pendant que nous ''contemplons'' l'école, nous sommes interpellés par un homme (un libanais sûrement). Il est éducateur et il a été alerté par un vigile, selon ce qu'il nous dit.
Nous nous présentons et nous lui posons notre préoccupation. Il fronce les sourcils et répond dans un français impeccable : «écoutez, que les gens racontent ce qu'ils veulent, ce qui est sûre nous avons un programme spécial». «Donc, les élèves autres que les libanais ne peuvent pas suivre ?», demande t-on. Visiblement agacé, l'homme refuse de nous répondre et de se prêter à d'autres questions. Poliment mais avec un ton énervé qu'il cache difficilement il nous demande de partir. Ce que nous faisons d'ailleurs.
Notre montre affiche 9 heures 15, nous quittons les lieux sans avoir eu la confirmation (ni l'infirmation) de ce que le Lycée libanais Al Ghadir ne reçoit que les élèves libanais. Pourtant, c'est la rumeur qui éclabousse tout le quartier. Et l'attitude des membres du personnel ne fait que confirmer qu'il y a beaucoup de choses à cacher. Parce qu'en réalité, il n'est pas admissible que dans un pays, un établissement scolaire soit interdit aux enfants de ce pays.
Pour l'instant en tenons nous à la rumeur. Mais nous suivrons cette affaire.

Commentaires

Merci Yoro de nous dénicher ce genre d'histoires et de t'impliquer à faire tout la lumière sur quelque chose dont je n'avais jamais entendu parler. S'il est vrai qu'il y a filtrage dans ce lycée, alors il faut que cette information s'exporte partout car il est intolérable qu'une telle sélection soit pratiquée!! J'espère que tu pourras nous fixer rapidement. Il faut que des blogs le dénoncent, que des journaux le dénoncent et que le scandale éclate.
Bon... je m'emporte un peu mais ce genre d'affaire m'énerve.
Merci Yoro.

Écrit par : poukoi | 02 avril 2008

Yoro, ton dernier interlocuteur a dit qu'ils ont un programme spécial et que les autres élèves autres que Libanais ne pouraient pas suivre. Ceci est un indice important. Seuls les enfants libanais sont génétiquement qualifiés à recevoir l'instruction dans cette école. Vivement que nos autorités ne se fassent pas complices de cet Apartheid.

Écrit par : Amos | 02 avril 2008

Yoro, je t'encourage VIVEMENT à continuer ton enquête sur cette école.
Ce qui est sûr, c'est que la majorité des élèves sont des libanais,
mais il serait important à savoir, si l'école est vraiment INTERDITE aux
autres enfants. On ne peut quand-même pas s'imaginer un fait pareil!!

Donc, bon courage et je compte sur toi pour la suite!

Écrit par : bene | 03 avril 2008

C'est la première fois que je lis ou j'entends cette information. je pense qu'il faut creuser encore plus pour en avoir le cœur net. ça aurait été encore plus intéressant si tu avais pu interroger des élèves. Bon une autre fois peut être.
La réponse de l'éducateur est assez révélatrice mais reste encore à confirmer. S'il ne dispense pas le programme ivoirien mais plutôt le programme libanais, je crois que c'est normal que les non libanais soient exclus d'office (en tout cas je n'enverrais pour rien au monde mon fils suivre un programme libanais en CI) sinon dans le cas contraire c'est de l'apartheid et dans notre propre pays c'est grave.

Écrit par : assoua | 03 avril 2008

Yoro, ton post me fait froid dans le dos!! J'ai entendu beaucoup d'histoires sur les libanais mais j'ai jamais cru que de telles pratiques puissent exister et de plus chez nous en CI. Comme on dit à a abidjan "ça là je vais pas laisser!". Je vais informer tous mes contacts de par le monde! Il y aura embouteillage sur ton blog! On est où là!!!!

Écrit par : Mikke | 03 avril 2008

C est en Cote d IVoire etranger a bouche et courage.les seuls responsables de ce genre d attitude sont nos dirigeants ( A l exception de Feh Kesse) qui ne savent pas tenir un langage ferme vis a vis de ces gens. Des gens viennent s enrichir chez nous et nous meprisent. Et cela n est que la partie visible de l iceberg. Allez dans la zone industrielle de Yopougon voir comment on fait travailler nos freres (aucune chaussure de securite, aucun Equipement de protection ).Pas de CDI, pas de conge payes, des stages Ad vitaem Ad eternam.on est renvoye au gre des clients. Le citoyen normal accepte cela car il faut un salaire pour nourrir ses enfants.et les gouvernants? Quel ministre de l industrie, du travail a decide une seule fois de faire une descente dans les zones industrielles de Yopougon, Koumassi pour traquer ces libanais. Et leur tenir ce langage : Notre pays est ouvert a tous pour des affaires mais faites le dans le respect des hommes.C est au gouvernement d avoir un langage clair sans hesitation. Je vous dis que meme le regne des LIbanais est entrain de finir. ET les chinois on laisse faire. Chinois a maquis a Abidjan; LEs chinois ont fait leur entree sur le marche de la prostitution a Abidjan; Sur les chantiers, les ouvriers sont en partis chinois ( Dois je rappeler qu on a au moins 60 % de chomeur en Cote d Ivoire). Au passage je vous rappelle que dans la majeure partie des pays d Asie un etranger n a pas le droit de monter ses affaires majorite au capitale d un associe de souche pure. Et personne ne dit rien . LE debat des politiciens est qui va tricher aux elections; qui va gagner; dans le meme temps la gangrene s installe dans notre pays.mais ce n est pas notre probleme! Encore merci Yoro de rappeler que le debat est peut etre ailleurs loin du champ de la politique politicienne.

Écrit par : jacques | 04 avril 2008

Cher Yoro, je t'invite vivement à suivre cette affaire, mais je crois qu'il faut vraiment prendre des pincettes à ce sujet.
Je me rappelle que la même chose se disait sur le lycée libanais ou encore sur le collège Jean Mermoz.

Écrit par : The Green Man | 05 avril 2008

si c'est vrai on va aller camper devant cette école avec son programme si speciale...je rappel que au liban ils ont les deux communautes chretienne et musulman donc c'est de quel programme special parle ce éducateur libanais. Sa me rend fou ses comportements , venir exploiter les richesses d'un peuple et ne pas se melanger à eux.

Écrit par : kikou | 12 avril 2008

tous les libanais osnt tous hezbollah et c'est une ecole ou on forme les futurs terroristes du hezbollah pour combattre contre les americains et israel

Écrit par : de adou | 15 avril 2008

salu frer , felicittions e si cette info aver fonder alors nou allon fai r eagi letat e ses institution de droit de lhomme ns ne somme pa les enfant ki laisseron sacrifier leu avenir , fini ce genre de discriminatin , ns ne somme plus o année 1960 ou tt etai permi, ils on en face deu une jeunesse decidée e capable , je sui de keur avec toi e sils stack a ta vi alors ce sera une fin dun group a liage de la france , medicamen de liboul cest noi, mai allon proceder ds les regles de juriprudence mai attention a ce pgme speciale, affaire a suivre

Écrit par : expert | 15 avril 2008

Cher Yoro, Bravo pour cet artilce, j'espere qu'on connaitra le fin mot de l'histoire, puisque les autorites sont silencieuses. Il y a beacoup de non dit, et c'est grave. J'espere qu'on ne forme pas les futurs terroristes des hezbollah en CI. Si l'on n'est pas transparent c'est qu'on a quelque chose a cacher, ca c'est de la certitude, reste a decouvrir quoi ! Le directeur dit que c'est un programme special. Quel progamme special messieurs du ministere de l'education national ?

Écrit par : atieke | 28 avril 2008

bonjour monsieur yoro

Je suis libanaise d'adoption ivoirenne.
J'aime la Cote d Ivoire avec son peuple et sa sagesse, elle m'a appris beaucoup de choses.
Concernant cette ecole je pense qu'elle devrait etre fermee.
Les musulmans du hezbollah sont une secte sale, sans foi ni lois, ils salissent les musulmans d'afrique ,du Moyen Oriend et d ailleurs.
Ils prechent la haine et le mepris des autres cultures.
Vous Ivoiriens et gouvernement n'acceptez pas ce genre d'ecole.
Je pense en tant que Libanaise que vous devriez etre attentifs aux agissements des musulmans hezbollah en Cote d'Ivoire.
Le hezbollah est pour moi une menace, car intolerant. il represente le front extremiste.

Écrit par : Rachel | 29 avril 2008

J'ai lu cet article traité par un journaliste, je suis moi même ivoirien d'origine libanaise, de confession musulmane; les commentaires? on peut se les raconter comme on veut, y a du bon et y a du mauvais et même du cynique..
Depuis toujours, la Côte d'ivoire est un havre de tolérance, du point de vue éducation, il y a des écoles laïques ou appartenant à des confessions diverses, et ce lycée appartenant, sûrement, à l'une de ces cofessions, ayant un programme spécifique, devrait être libre tant qu'il se soumet aux lois en vigueur dans notre pays. et il serait loisible à chacun de le choisir pour y mettre sa progéniture, quant à moi,merci, je preférerais de loin une école laïque.

Écrit par : hus | 29 avril 2008

Les commentaires sont fermés.