topblog Ivoire blogs

31 mars 2008

Manifestation à Abidjan : Un témoin raconte

Abidjan semble t-il, est en ébullition depuis ce matin. Yopougon et Cocody ont donné le ton pour des manifestations contre la cherté de la vie.
Je vous propose (tel que je l’ai reçu et en intégralité) le témoignage d’un manifestant.

"Tout comme Douala, Yaoundé et Ouagadougou (eux ont été vraiment fantastiques et impressionnants ...), Abidjan commence a prendre conscience que sa petite mort ne viendra plus des déchets toxiques , mais du coût des denrées alimentaires qui connaissent une augmentation des plus vertigineuses .
C'est ainsi que depuis ce matin Yopougon et Cocody ont donné le ton timidement par des manifestations se voulant pacifistes.
A Yopougon (ceux là, franchement c'est un autre monde), pour seulement tâter le terrain, ils ont bloqués pendant une demie heure le corridor de Gesco, pendant qu'une partie prenait l'autoroute du Nord pour faire mouvement vers le Plateau. Le peu de participants à cet mouvement Ô combien louable, a dû décourager les plus chauds qui ouvraient les différents fronts.
A Cocody depuis exactement 08h00, ce sont les bonnes dames qui sont sorties timidement en nombre pour crier à tue-tête "On a faim", en bloquant l'artère ou passe généralement le Président de la république et son cortège. ‘’Carrefour St Jean’’, ‘’Carrefour Allocodrome’’, ‘’Carrefour RTI’’, ‘’Carrefour la Vie’’, ‘’Boulevard des Martyrs »…
Les manif sont encore timide, mais les manifestantes sont rejoints petit a petit par d'autres groupuscules qui crient aussi avec des pancartes à la main "Marché est cher", "On a faim" . (…) Les cargos de CRS venus mettre de l'ordre ont été hué. Et les femmes se sont aussitôt assises à même le bitûme comme pour dire "Faites nous ce que vous voulez ...". Le très Nullissime Maire de Cocody Gomont Diagou , alias le Jardinier lui aussi s'est fait huer alors qu'il tentait de tenir un discours bizarre .
Affaire à Suivre ..."

Qui organise ? Pour l’instant il semblerait qu’aucune organisation ne se soit signalée. Alors comment les manifestants se sont-ils passé le mot ? Nous ne tarderons pas à le savoir d’ici tout à l’heure.

Le nouveau SG de la Fesci cherche "la faveur de Dieu"

Augustin Mian le «patron» de la Fesci est décidé à marquer son mandat d'actes forts pour convaincre (certainement) l'opinion de sa volonté de rompre avec le «mauvais esprit qui animait» le syndicat qu'il dirige.
En tout cas, le tout nouvel élu Secrétaire général (SG) de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire Fesci) a été aperçu dans une église pentecôtiste à Cocody, où il a assisté au culte.
Augustin Mian, après avoir demandé à prendre la parole, a «remercié Dieu et l'église». «Le 29 septembre 2007, toutes les sections de la Fesci avaient eu ici, une séance de prière pour confier le congrès des 21, 22 et 23 décembre 2007 à Dieu. Et tout s'est bien déroulé. Il n'y a eu aucun incident majeur, aucune agression etc», a-t-il témoigné.
Pour le premier responsable de la Fesci, sa venue en cette église est un symbole fort. «Nous voulons placer notre mandat sous la direction du Seigneur», a-t-il souhaité. Il a également demandé aux pasteurs de ladite église de prier pour son mandat mais aussi «pour les prochaines élections des sections de base».
Prenant la parole à son tour et ce, en réponse aux doléances d'Augustin Mian, le premier responsable de cette église pentecôtiste, a souhaité le revoir plus souvent. Affirmant que «les portes de l'église lui sont grandement et toujours ouvertes»; à lui, mais également aux membres de la Fesci.
Une prière a été faite pour le salut de l'âme du SG de la Fesci, mais aussi (selon son souhait) pour son mandat et pour les prochaines élections dans les collèges, les lycées, les universités et grandes écoles, mais également dans les différentes facultés et cités universitaires.
Espérons que la visite d'Augustin Mian à l'église pourra améliorer les choses sous son mandat, afin que l'image de la Fesci ne soit plus ternie par les actes ignobles de ses membres.

29 mars 2008

Le Président Gbagbo à la Rue princesse

C'est une information qui va réjouir les "affairés de 1ère classe". Le président de la République de Côte d'Ivoire a fait une tournée nocture dans la nuit de vendredi à samedi pour semble t-il "dire au Ivoiriens que la guerre est finie et qu'il peuvent sortir". Quoiqu'il en soit Laurent Gbagbo a tenu à "s'éclater au max". Suivons donc cette randonnée.

Lire la suite

28 mars 2008

Les voleurs d'enfants aux portes de la grâce

Les six Français condamnés dans l'affaire l'Arche de Zoé au Tchad, sont à quelques pas de la grâce présidentielle après le "feu vert de la justice à Déby pour gracier les six Français". Et si Deby avait obtenu l'éviction de Jean Marie Bockel en échange ?

Symphonie de Boni Gnahoré

(Re)écoutons et (re)découvrons Boni Gnahoré et le choeur Attoungblan. Espérons que cette musique "ressuscitera" Djé qui semble sérieusement être atteint par le virus du "disparu-disparu".

podcast

Lire la suite

Insolite: Le premier homme enceinte.

C'est une histoire tout de même surprenante...

Lire la suite

27 mars 2008

Le discours de Obama (en français) "censuré" en France

27a18159be2e2755db08657d1f9506fc.jpg"Était-ce un speech historique, exceptionnel, comparable à celui de Kennedy en 1960 sur son affiliation catholique ? Ou bien un rideau de fumée, un numéro rhétorique d’illusionniste ?
Fascinés, les médias américains ont couvert en long, en large et en travers le discours d’Obama sur la question raciale. Et beaucoup d’Américains eux-mêmes l’ont scruté à la loupe : l’intégrale du discours était hier le deuxième article le plus envoyé par e-mail sur le site du New York Times.
En France ? Rien, ou presque. Les médias ont vite expédié la question de savoir si Obama avait pris ses distances avec son ancien pasteur. Pour le reste, circulez, y’a rien à voir.
Et rien à lire : aucun organe de presse, pas même les agences, n’a donné de traduction intégrale du discours en français.
Voilà un manque que nous avons décidé de combler avec la traduction in extenso que voici.
Que vous soyez obamaniaque, obamophobe ou simplement curieux, peu importe. Jugez sur pièce. Lisez, réagissez. Et faites circuler.
Jugez sur pièce. Lisez, réagissez. Et faites circuler"
.

Lire la suite

Qui est Ingrid Betancourt ?

Alors que je parcourais un article sur le Web concernant l'état de santé "très délicat" de Ingrid Betancourt, un ami à côté de moi m'a demandé. Qui est Ingrid Betancourt ? Pourquoi a-t-elle été enlevée ? Pourquoi la France est-elle fortement mobilisée et quels sont les enjeux (nationaux comme internationaux) de cette situation ?
Alors pour lui, j'ai essayé de fouiller et j'ai trouvé quelques infos sur cette affaire qui a débuté depuis le 23 février 2002.


Flash back!
Née à Bogotá, en Colombie, le 25 décembre 1961, Ingrid Betancourt Pulecio passe la majeure partie de son enfance à l’étranger et surtout en France. Elle y étudie notamment à l’Institut d'Études Politiques de Paris, où enseigne alors Dominique de Villepin avec qui elle se lie d’amitié. Française par son premier mariage, elle milite pour les Droits de l’Homme et contre l’injustice, la corruption et les narcotrafiquants.
En 1990, Ingrid divorce, revient à Bogotá et entre au ministère colombien des Finances. En 1994, elle est élue député et en 1998, elle crée son parti, Oxígeno Verde, puis est élue sénatrice. Elle se prépare à se présenter à l’élection présidentielle lorsqu'elle est enlevée par les Farc le 23 février 2002 près de Florencia, en compagnie de sa directrice de campagne, Clara Rojas.

Pourquoi une telle mobilisation en France ?
Depuis l’enlèvement d’Ingrid Betancourt, la France est particulièrement mobilisée. En partie grâce à la famille de la franco-colombienne, notamment sa fille, Mélanie Delloye Betancourt, qui a su occuper l’espace médiatique et interpeller jusqu’à l’Elysée sur la situation de sa mère. De plus, un comité de soutien très actif s’est créé.

Enjeu politique en France
Le cas Betancourt est même devenu un enjeu au sommet de l’Etat. Dominique de Villepin, puis Nicolas Sarkozy ont tenté, en vain, de la faire libérer. Le premier, devenu proche de la famille Betancourt, s’y essaye en juillet 2003. Le 9 juillet, un avion de transport militaire atterrit sur l’aéroport de Manaus, au Brésil, à la demande de la famille Betancourt, dans le but d’exfiltrer Ingrid. A son bord se trouvent une équipe médicale et des diplomates, dont le chef-adjoint du cabinet du ministre des Affaires étrangères français, qui a décidé de l’opération. Il repartira le 13 juillet, sans Ingrid. L’opération, rendue publique, est source de tensions avec le Brésil et la Colombie et de railleries envers Dominique de Villepin, accusé d’avoir fait cavalier seul sur cette délicate affaire.

26 mars 2008

Où est passée l’éthique ?

c9942a69d1438a0f14368acd6abd7460.gif
Je vais partager avec vous un dialogue que j'ai lu ce matin dans le quotidien "Le Temps". Et c'est titré "Harcèlement des structures d’Etat sous tutelle - Comment les caisses de l’Etat sont pillées ?".
- Allo !
- Hum, mon petit
- Oui, monsieur le président
- La situation est trop tendue à mon niveau…
- Ah ?
- Mon bureau est envahi même.
- Président, laissons ça à demain, c`est compliqué !
- Han ?
- C`est compliqué, aujourd`hui.
- Non, non, non, il ne faut pas dire des choses comme ça. Lui même, il vient de m`appeler là…
- Oui, mais président, demain matin, on va faire…
- Houé pardon, faut pas faire ça.
- Bon, comme c`est comme ça, il faut appeler le DAF. Peut-être que si toi-même, tu l`appelles, il va savoir que je ne m`amuses pas.
- Ah ! ah ! ah !
- Il faut appeler le DAF.
- Non, non, écoute, le type, il nous fait entièrement confiance…
- Oui, oui. Il faut appeler le DAF. Il va savoir que je ne m`amuse pas. Je suis assis dans mon bureau comme ça. Je lui parle, il me dit que c`est compliqué…
- C`est combien son téléphone ?
- 02 03 71 20
- Vraiment, je ne peux pas, je lui ai dit qu`on peut avoir deux (2,5) cinq. Il a dit non, ce n`est pas suffisant, mais il faut que je fasse l`effort.
- Le DAF dit qu`il ne peut pas faire quelque chose, mais ce sera demain. Bon peut-être qu`il pense que je m`amuse. (Silence). Donc si toi-même…
- 0203…
- …71 20
- Bon je vais l`appeler. Je ne sais vraiment pas comment je vais faire, c`est pas amusement, hein.
- Oui, oui, président.
- A tout à l`heure.
Le lendemain, la conversation téléphonique entre les deux hommes reprend.- Allo !
- Oui, monsieur le président !
- Ah, il est 16h et quelques… et vraiment je suis inquiet.
- Non, non, non j`attends le DAF. Il m`a dit que les cinq millions (5 000 000 FCFA) étaient trop.
- Mais on aura combien, au moins ?
- Je ne sais pas, mais il dit qu`il va voir autour de deux millions (2 000 000 de FCFA).
- Ah là, ça ne peut pas aller…
- Non, je veux dire que… Je vais vous rappeler dans cinq minutes. Dès que je raccroche, je m`en vais le voir.
- Et si tu ne m`appelles pas ?
- Non, je vous rappelle tout à l`heure. Vous n`avez pas besoin de rappeler. Je vous rappelle.
- Ok ! A tout à l`heure.

N`ayant toujours pas trouvé de réponse à la requête du PCA, les deux responsables de la SONATT se rappellent.
- Allo !
- Allo !
- Oui !
- Monsieur le président ?
- Oui !
- Koné Harouna.
- Ah ! DG.
- Oui.
- Ça va ?
- Ouais, ça va un peu au niveau de la santé.
- (Rires) il ne faut pas me tuer comme ça (rires). Nouvelles ?
- Ah, je suis au regret de vous dire qu`aujourd`hui ça ne sera pas possible. Je suis avec le DAF, ce n`est pas possible.
- Non, non il ne faut pas faire ça.
- On n`a pas un copeck. On a des prêts qui vont être rejetés.
- Mais DG, il ne faut pas faire ça. Nous voyageons. Je voyage tout de suite. On devait voyager hier, je n`ai pas voyagé.
- Monsieur le président, si je peux même, je vais prendre crédit pour vous donner.
- Non, pardon, han ?
- Je vais vous passer le DAF, il va bien vous expliquer. Ne quittez pas.
- Bonjour, monsieur le président.
- Bonjour, nouvelles.
- Bêh, elles ne sont pas bonnes, hein. Elles ne sont pas bonnes, parce que quand on a fait la situation, heu, si on insiste, heu, heu, on va tous avoir honte. Or, ça ce n`est pas l`objectif.
- (Longue minute de silence). Bon, j`ai compris.
- Ok, bien merci.
Très embêté par le fait qu`il n`a pas encore réuni ce que son patron lui a demandé, le PCA rappelle encore son DG.
- Allo !
- Allo, mais ton téléphone là, c`est comment ?
-Ah, mon téléphone-là, ça y est là, ça marche un peu, un peu.
- Bonjour !
- Bonjour, monsieur le président !
- Ah, bon c`est ma diligence qui me fatigue.
- Heu, bon moi je viens d`arriver. Je vais aller au bureau du DAF. Je vous rappelle dans cinq (5) minutes.
- Vraiment, il faut me rappeler.
- Ouais, je vous rappelle.
- Je m`en vais vers l`Académie (Académie des sciences de la mer de Yopougon : ndlr), pour les mêmes problèmes. Donc vraiment heu, heu…essayez de me rappeler.
- Non c`est ici.
- Je vais vous appeler, à tout à l`heure.
- Oh, je m`étais trompé de route.
- Ah, vous vous êtes trompez de route.
- Bon à tout à l`heure.
- A tout à l`heure.


A la suite de cette rétranscription, il y a un commentaire qui s'intitule "Où est passé l'éthique?"
Je pense que cette question doit être adressée à ceux qui ont produit l'article. Au nom de quoi (si cette conversation est réelle) doit-on exposer la vie (avec le nom et le numéro de téléphone à l'appui) des individus aussi corrompus soient-ils ? Je trouve que là, ça manque franchement d'éthique "journalistique". Et ce genre d'atteinte à la vie privée de l'homme s'il entraîne des conséquences facheuses est sanctionné par le célèbre article 1382 du code civil ivoirien.

10:55 Publié dans Affairage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sonatt, espion

25 mars 2008

Manifestation de militaires à Duekoué: Un témoin dénonce

«Des éléments des Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire (FDS-CI) ont tiré des coups de feux toute la journée de lundi à Duékoué (ouest), paralysant la ville, suite au décès d'un militaire dans un braquage à son domicile». C'est l'information majeure qui fait la "Une" de la quasi-totalité de la presse mardi.
Selon des témoignages entendus par voie de presse les tirs ont duré toute la journée du lundi (08H à 20HGMT).
Même si le calme semble être revenu, les populations sont encore sous le choc, comme l'affirme ce témoin (qui a requis l'anonymat).

podcast

La ville de Duékoué est l'une des régions fortement touchées par la guerre en Côte d'Ivoire. Elle a été à plusieurs reprises le théâtre d'affrontements.

(Source Audio: Rfi)

19 mars 2008

Projecteurs sur les élections américaines

7d32ee88f9eaf4ec9e908f65ed97a2a0.jpg
Il n'est pas toujours évident (pour un francophone) de comprendre le système électoral américain avec son cycle ("infernal") de campagne et ses termes comme "super tuesday", "Caucus ou primaire", délégué, super délégué etc. Mais aussi les enjeux électoraux tout aussi américains que mondiaux.
Je vous propose donc de visiter ce blog qui vous offre la possibilité de comprendre (de fond en comble) les actuelles campagnes électorales aux Etats unis. (Re)voyez les idéologies des différents camps et les points de vue des candidats sur les questions essentielles qui intéressent les Américains, mais également le monde entier.

Merci aux Villageois

18b56e4bfe41f9abf17e07a0bf1c343b.jpg
M & Mrs "Yoro"



Le mot "Merci" ne suffirait pas à exprimer la reconnaissance des "Yoro" (désignés couple du net par certains) à l'endroit des villageois qui de (trèèèès) près ou de loin ont participé (par tous moyens) à cette belle cérémonie du samedi 15 mars.

10:55 Publié dans Coup d'coeur | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mariage, yoro

11 mars 2008

Sélection de Tv5

Révisualisons cette vidéo-actu sur l'ouverture du procès de IB à Paris. Mais également un p'tit tour sur l'affaire Moussa Kaka au Niger et sans oublier les élections au Zimbabwé.

10 mars 2008

Le Fantastique Sarkozy de Bernadette Chirac

"Femme de convictions, Bernadette Chirac reste fidèle à son camp, l'UMP. Et elle tient à ce que cela se sache, elle soutient fermement Nicolas Sarkozy..."
Je vous propose de lire (entièrement)"l'Atalaku" de Bernadette Chirac sur le Président de la France.
Pour elle Sarkozy (en dépit de ses dérives) incarne "le monde qui change, la réforme".

08 mars 2008

Poême à une Femme...noire

f224e87ca16dd21bab350ef0673a25f9.jpgFemme nue, femme noire
Vétue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu'au coeur de l'Eté et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné

Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle
Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais
lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du
Vent d'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux
flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta
peau.

Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire
A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains
de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les
racines de la vie.
Extrait de "Oeuvres Poétiques"Le Seuil

Et dans deux versions anglaises.

[Version One]
11f9ab3064d5232d59bb1b2af62d2075.jpgNude woman, black woman,
Clothed in your color which is life, your form which is beauty!
I grew in your shadow, the sweetness of your hands bandaged my eyes
And here in the heart of summer and of noon, I discover you, promised land from the height of a burnt mountain,
And your beauty strikes my heart, like the lightning of an eagle.

Nude woman, dark woman,
Ripe fruit of the dark flesh, somber ecstasies of black wine, mouth that causes my mouth to sing;
Savanna of pure horizons, savanna trembling under the fervent caresses of the East wind,
Carved tom-tom, tense tom-tom, grumbling under the fingers of the conqueror,
Your low contralto voice is the song of the lover.

Nude woman, dark woman,
Oil unwrinkled by winds, oil smooth on athletes' thighs, on the thighs of the princes of Mali,
Delightful play of the spirit, image of red gold on your flaming skin.
In the shadow of your hair, my anguish is relieved by the nearby suns of your eyes.

Nude woman, black woman,
I sing your passing beauty, fixing your form in eternity,
Before a jealous fate turns you to ashes to feed the roots of life.

--------------------------------------------------------------------------------

[Version Two]
d1e9b08a3b40123adffcf6aaafe1a79a.jpgNaked and black,
Clad in your colour of life,
In your shape of beauty,
I have grown big in your shade, and the sweetness of your hands has blinded me.
Here in the heart of summer and at mid-day, I find the promised land.
Your beauty strikes me to the heart
Like lightning an eagle.

Naked and unknown!
The flesh's firm, ripe fruit, dark winey ecstasies,
Mouth making lyric my mouth.
Plain of wide horizons, trembling under the touch of the West wind,
Tom-tom sounding in the conqueror's hands.
Your grave deep voice is the spiritual song of the Beloved.

Naked and unknown!
Oil sweet and smooth on the runner's flanks,
On the flanks of the Princess of Mali,
Gazelle, pearls, and stars in the night of your skin,
Like mother-of-pearl your skin shines silver and gold,
In the darkness of your hair, my anguish vanishes before the radiance of your eyes.

Naked and black!
Your passing beauty I make eternal,
Before it is turned to ashes by jealous fate, to nourish the roots of life.

Le temps des femmes

db1dc924d05faa1a190bddb4f17a084a.jpgJe me suis toujours demandé quelle était l'origine de la "Journée de la Femme".
Je vous propose quelques liens pour mieux nous éclairer.
Wikipédia nous retrace un peu l'historique. Nous pourrons également lire la chronologie des évenements qui auront marqué les "Journées de la femme" (en France surtout) jusqu'en 2008.

Et puis découvrons les "Grandes femmes" de notre temps de 1791 à 1949 et de 1950 à nos jours.

Et pour finir quelques citations sur les femmes.

07 mars 2008

Après l'amour, la mort de la Françafrique

1f070492ecafa4dbb05218d03a4304de.jpgEn réaction à la «reconduite musclée et abusive» de deux étudiants gabonais du territoire français, le gouvernement gabonais s’est dit prêt à expulser les Français en situation irrégulière.
Le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, a déclaré que le gouvernement gabonais reconduirait à la frontière les Français en situation irrégulière. «Il y a beaucoup de Français en situation irrégulière au Gabon. Ils pourront être reconduits à la frontière si, au cours d’un contrôle de police, ils ne justifient pas de carte de séjour», a-t-il affirmé. Selon le ministre, 5 à 10% des quelque 10.000 Français installés au Gabon ne seraient pas en règle. Et il estime que les Français débarquant sans visa dans le pays pourraient être désormais refoulés.
Ils sont nombreux les Français (sans papiers) qui circulent dans les rues des capitales africaines avec comme seules pièces justificatives de leurs identités, la couleur de leurs peaux, leurs appartenances raciales ou au demeurant quelques dollars et Euros, destinés à corrompre les policiers.
Le Gabon semble t-il, va dorénavant appliquer «la réciprocité» prônée par le ministère des Affaires étrangères.
En effet, ce dernier a déclaré dans un communiqué (diffusé lundi) que «rappelant les principes d’égalité et de respect mutuel entre Etats, le gouvernement gabonais compte désormais appliquer la réciprocité». Il a ajouté que «ces reconduites à la frontière qui ont révolté de nombreux gabonais, convaincus du caractère exceptionnel des relations séculaires entre le Gabon et la France, sont vécues malheureusement après d’autres intervenues depuis 2006 dans des conditions humiliantes en violation flagrante des dispositions de la convention d’établissement de 2002 notamment l’article 5». Cet article, précise le communiqué, «oblige chacune des parties à accorder sur son territoire un traitement juste et équitable aux biens, droits et intérêts appartenant aux nationaux de l’autre partie, à leur assurer la pleine protection légale et judiciaire et à faire en sorte que l’exercice du droit ainsi reconnu ne soit pas entravé».

82b4455311a557964f94aed1bd02440d.jpgUn amour qui se refroidit
Désormais le Gabon n’est plus en odeur de sainteté avec l’ex-colonie. La solide et légendaire histoire d’amour qui existait entre le Gabon et la France semble avoir été rangée dans les armoires du passé. Le Gabon veut ouvrir une nouvelle ère. Surtout depuis la diffusion – très contestée – d’un reportage sur le patrimoine en France de son président et la reconduite aux frontières de deux ressortissants. Deux épisodes qui portent un coup de froid dans les relations Gabo-françaises.
Seulement deux choses. Ou bien c'est seulement de l'intimidation pour marquer son mécontentement - et donc Bongo n'ira pas plus loin que ses affirmations - ou alors il sait que le temps est venu pour lui de quitter le pouvoir...par la force.
En effet, on ne s'attaque pas aux intérêts français (ça prend en compte les hommes) sans conséquences. Les pays comme la Côte d'Ivoire et le Tchad en sont des témoignages (sur)vivants.

26d6d95f807ea49e7cc2f64681cb4370.jpg
Quoiqu'il en soit, c'est déjà un bon pas de (oser) lever le ton et dénoncer les agissements de la France en matière d'expulsion. Mais, il faut peut être aller plus loin. Et taper du poing sur la table contre l'ensemble de la politique française vis-à-vis des pays africains. Si Bongo le fait, il pourra compter sur certains de ses paires pour qui, il faut désormais ''tué'' la Françafrique et établir de nouveaux rapport avec la France. Et pourquoi pas se tourner vers d'autres horizons, aussi orientales soient-ils.

Chirac échappera t-il à la justice ?

3b68cc95094b88863d7461fda2d0a38f.jpg
L'ancien Président français Jacques Chirac, n'en a pas encore fini avec la justice. Après avoir été déjà mis en examen dans une première affaire d'emplois fictifs, il est appelé à témoigner dans deux autres dossiers judiciaires de fraude électorale et de détournement de fonds visant la période durant laquelle il était maire de Paris, entre 1977 et 1995.
Six mois après son départ de l'Elysée, Jacques Chirac est devenu le premier ancien président de la République à être poursuivi par la justice, dans une affaire d'emplois présumés fictifs de la mairie de Paris. L'ancien chef de l'Etat a été entendu deux fois en 2007 par la juge Xavière Simeoni dans l'affaire de "détournement de fonds publics" pour laquelle il a été mis en examen le 7 novembre 2007.
Bénéficiant de l'immunité pénale pendant ses douze ans à l'Elysée, Chirac a été également été entendu comme témoin assisté le 19 juillet 2007 sur convocation du juge de Nanterre, Alain Philibeaux, dans une autre affaire d'emplois fictifs, cette fois au profit du RPR.
Comme quoi, le méfait (aussi) n'est jamais perdu.

06 mars 2008

Une affaire de tague

C'est l'ami Zwan qui me soumet à ces ''jeux de tague"! Donc c'est à mon tour.

b5334fb66caa3e40770753127c8ea426.jpg

Bon c’est quoi le principe du jeu?

1-Mettre le lien de la personne qui vous a tagué
2-Mettre le règlement du jeu sur votre blog
3-Mentionner six trucs sans importance sur vous
4-Taguer six autres personnes à votre tour
5-Les prévenir sur leurs blogs
A présent il faut “Mentionner six trucs sans importance sur vous”. bon bon, je cherche et j'avoue que ça n'a rien de facile.
Un réveil difficile
Une bouche qui n'aime pas manger
Un gbék le matin
Et puis un petit tour chez l'"Agboki"...
Ou un Garba selon la période Miam miam!
Et puis la journée est gagnée

Pffff!!! après ce Coq à l'âne, je dois maintenant taguer six personnes:

Edgar
Tay'row
Jaber Nassr
Tout remettre en cause
Darius
Djé
Et voilà…