topblog Ivoire blogs

30 janvier 2008

Jeux de maux pour le Kenya

17dc923384c5fefada3152c8f2346bad.jpgLes Etats-Unis ont dénoncé les violences en cours dans la vallée du Rift, dans l'ouest du Kenya, parlant d'«épuration ethnique», sans employer l'expression de «génocide» comme ils l'ont fait pour le Darfour soudanais.

«Il existe des efforts concertés visant à chasser des gens de la vallée du Rift (...) Il s'agit bien de nettoyage ethnique», a déclaré à la presse Jendayi Frazer, secrétaire d'Etat adjointe chargée de l'Afrique, à Addis-Abeba.
Cette déclaration choquante à mon goût, mérite quelques interrogations.
«Quel est le critère de distinction entre une ''épuration ethnique'' et un ''génocide'' ?». «Quelle est la limite (en terme de nombre) à franchir pour atteindre un niveau génocidaire ? Les milliers ou le million ?» «L'espace géographique détermine t-il le choix du mot à employer ?».
Au moment où l'histoire kenyane est en train de vivre un ''Rwanda bis'', la Communauté internationale gagnerait à éviter ce genre de jeux de mots qui prêtent à confusion et qui visent exclusivement à atténuer au yeux du monde la situation gé-no-ci-daire (!) au Kenya.
Le Kenya à mal, il faut le soigner. Et il est inopportun, je trouve, d'employer ce genre d'euphémisme pour cacher les maux des kenyans.

Les commentaires sont fermés.