topblog Ivoire blogs

18 janvier 2008

Tour de Kiosques

Que dit la presse ce jour au sujet de la désignation de Philippe Henri Dacoury-Tabley, à la tête de la BCEAO.

b88d817715507008c4bbd8936d3a7538.jpgLe quotidien gouvernemental ‘’Fraternité matin’’ ouvre les débats en titrant «Dakoury tabley succède à Banny». «Frat-mat» précise que «sa nomination intervient après deux années marquées par des velléités de certains pays membres de l’Uemoa à vouloir changer le gentleman agreement qui a toujours prévalu. Et qui fait que depuis 33 ans le gouvernorat est revenu à la Côte d’Ivoire». Dans sa parution du jour, Louis Dakoury Tabley, membre des Forces nouvelles (ex rebellion) rassure «ceux qui» ont choisi son frère. «Je suis heureux que ses capacités soient reconnues par celui qui l’a proposé. Pour le pays, je suis content parce que malgré le fait que nous disions que le poste de gouverneur de la BCEAO nous revient, il a fallu le garder. Il mérite ce poste et il le prouvera. Ceux qui l’ont choisi ne seront pas déçus», rapporte le quotidien gouvernemental.

05aa2eb2a46eb29f1e9003a71327de72.jpgPour sa part, ‘’Le Nouveau Réveil’’ titre «Gouvernorat BCEAO : Gbagbo dribble Bohoun…».
En précisant à l’intérieur des colonnes, que «Le président sénégalais a pesé de tout son poids pour que le gouvernorat ne revienne plus à la Côte d'Ivoire. Sur ce coup, Laurent Gbagbo a joué ferme pour obtenir que le poste revienne à un Ivoirien même s'il n'a pas été très ferme dans son engagement pour le maintien de son candidat officiel».
Pour le quotidien proche du PDCI (ancien parti au pouvoir), deux raisons ont «’’tué’’ Bohoun Bouabré».
"La première (…) touche la filière café-cacao" et à l’affaire Kieffer dans laquelle «un proche du ministre Bohoun Bouabré a été cité». La deuxième raison selon ‘’Le Nouveau Réveil’’, «est plutôt interne». Elle tient à une question «de leadership au sein du FPI. Les ténors de ce parti convaincus du soutien de Gbagbo à Bohoun Bouabré pour la succession de Charles Konan Banny, ont tout mis en œuvre pour le noyer».

Le journal proche du FPI ‘’Le Temps’’ ne fait pas de cette désignation de Dakoury sa grande ‘’Une’’. Ce quotidien se contente de rapporter les impressions du Chef de l’Etat au sortir de la réunion de l’UEMOA. Ce dernier selon ‘’Le Temps’’, estime que «c’est une victoire de l'UEMOA». «Il s'agit de la BCEAO qui est une banque d'émission qui n'avait pas de tête depuis deux ans. C'est ce à quoi les chefs d'Etat et de gouvernement ont mis fin, en nommant un nouveau Gouverneur», rapporte le quotidien de la présidence.

dc7c5c44a1f4463881fb4ffb86715a18.jpg

59ded9495bd25e63bc6201f39a77ec74.jpgPour le ‘’Rebond’’ un autre journal de l’opposition, «Gbagbo perd, la Côte d’Ivoire gagne».
‘’L’intelligent d’Abidjan’’ pour sa part titre que «Bouhoun Bouabré est tombé les armes à la main». Et tente de démontrer dans ses colonnes «comment Gbagbo et Philippe Henri Dacoury-Tabley ont gagné».
a0303a3fb2e19ffd58e3aad9761d8b7d.jpg‘’Le Jour plus’’ et ‘’24 Heures’’ estiment que le choix du nouveau directeur de la BCEAO est une «grosse désillusion pour Gbagbo» et mentionnent que «La Côte d’Ivoire perd le Fauteuil dans 6 ans». Selon, ‘’24 heures’’ le journal proche du RDR (parti d'opposition), le conseil des Chefs d’Etat a estimé que c’était «la dernière fois que la Côte d’Ivoire occupait la tête de la BCEAO».

Commentaires

c'est super ça, même à 6000 bornes de babi on peut titrologuer grâce à toi...

Écrit par : Djé | 18 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.