topblog Ivoire blogs

10 janvier 2008

Une vie si courte!

0015c062e76f85397c2f5ba72635f674.jpg«La vie est courte», dit-on souvent, sans mesurer l’effectivité de cette affirmation.
Savions-nous que notre «notre vie africaine» est très mince. Même si les scientifiques annoncent que l’espérance de vie globale est en nette évolution, l’Afrique semble être encore à la traîne dans le classement mondial.

Selon une étude réalisée en 2005, la Libye est le pays africain où l’espérance de vie est plus élevée : 74 ans. Dans le tableau mondial, la Libye occupe la 63ème place. Un tableau où l’Andorre et le Japon sont en tête avec respectivement 84 et 82 ans d’espérance de vie.
La Tunisie classée, 76ème mondialement et 2ème en Afrique a une espérance de vie de 73 ans.fa3cfe29bc3902f3ad1c0a13393c3d62.jpg
La Côte d’Ivoire quant à elle, occupe un rang mondial de 179 sur 203 pays, avec une espérance de vie limitée à 46 ans. «Que c’est court !».
Dans ce classement mondial, c’est un autre pays africain qui ferme la marche : Le Botswana. Avec une espérance de vie à 35 ans.

Une autre étude réalisée en 2006 donne sensiblement les mêmes résultats. Sauf que la Côte d’Ivoire remonte à 48 ans et se retrouve 170ème sur 203. Cette fois dans le classement mondial, c’est le Swaziland (voisin du Botswana) qui est bon dernier avec 32,62 ans.

En 2007, la Côte d’Ivoire grimpe à 49 ans mais se positionne à la 193ème place. Cette situation est peut être rassurante. Et elle est peut être due au climat de paix qui s’est installé. (Espérons-le de tout coeur).

a4586183d3330271b0415b19510d2c7c.jpg

Selon toutes ces études, la majorité des pays ayant les espérances de vie les plus faibles (Swaziland, Botswana, Lesotho, Zimbabwe, Zambie, Mozambique, Malawi, Afrique du Sud, République centrafricaine, Namibie, Guinée-Bissau) souffrent d'un taux très important de contamination au virus VIH/SIDA (10 à 38% des adultes). Mais à cela, il faut ajouter le trop grand climat de guerre qui subsiste dans les pays africains. Or la guerre, laisse des traces telles que le Sida, la famine, l’insécurité, les épidémies. Toutes ces choses qui contribuent à la croissance du taux de mortalité et par conséquent, à la réduction de l’espérance de vie.

Les commentaires sont fermés.